Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

En 1843, à la demande de l'évêque de Montréal, Mgr Ignace Bourget, Eulalie Durocher fonde à Longueuil la première congrégation enseignante d'origine canadienne, les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. La communauté prend le nom, l'habit et la règle des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie de Marseille, qui avaient préalablement refusé l'invitation de Mgr Bourget de s'installer au Canada.

Sous le nom de mère Marie-Rose, Eulalie Durocher devient la première supérieure de la communauté. Elle entreprend sa formation religieuse en compagnie de Mélodie Dufresne et d'Henriette Céré de la Colombière, sous la direction des Oblats de Marie-Immaculée, en 1843. L'année suivante, Mgr Bourget procède à la célébration de la prise d'habit des trois femmes et à l'érection canonique de la nouvelle congrégation, qui est vouée à l'éducation chrétienne des jeunes filles.

D'abord logée dans une maison appartenant à la fabrique de Saint-Antoine sur la rue Saint-Charles Est, à Longueuil, la communauté déménage, dès 1844, dans un nouvel édifice situé à proximité. En 1860, la congrégation s'installe dans sa seconde maison mère, sur la rue Notre-Dame, dans l'est de Montréal. Elle érige une nouvelle maison mère en 1924 sur le flanc nord du mont Royal, à Outremont, et quitte le site en 2004 après l'avoir vendu à l'Université de Montréal.

Après la fondation d'une première mission à Beloeil en 1846, les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie créent d'autres missions en Ontario (1864), au Manitoba (1874), dans l'État de New York (1865), en Oregon (1859) et en Californie (1868) pour oeuvrer auprès des Canadiens français qui s'y trouvent. Pendant le XXe siècle, la congrégation enseignante des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie s'installe en dehors de l'Amérique du Nord, sur les autres continents.

De nos jours, les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie sont toujours très actives dans le domaine de l'enseignement. Elles dirigent notamment l'école Vincent-d'Indy.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • COURNOYER, Jean. La mémoire du Québec: de 1534 à nos jours: répertoire de noms propres. Montréal, Stanké, 2001. 1861 p.
  • JEAN, Marguerite. « Durocher, Eulalie ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie [En Ligne]. http://www.snjm.org/
  • Soeurs des Saints Noms de Marie et de Jésus du Québec. Soeurs des Saints Noms de Marie et de Jésus du Québec [En Ligne]. http://www.snjm.qc.ca
  • THÉRIAULT, Michel. « Soeurs des Saints-Noms de Jésus et de Marie ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013