Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Céré, Henriette

Type :

Personne (Femme)

Autre(s) nom(s) :

  • Soeur Marie-Madeleine

Date :

  • 1804 – 1885-01-09

Occupation :

  • Enseignant / professeur
  • Membre d'une communauté religieuse

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Groupes associés (1)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Née en 1804 à Longueuil, Henriette Céré est la fille de François-Xavier Céré et d'Ursule Brun.

Céré étudie au couvent des Soeurs de la congrégation de Notre-Dame à Boucherville, puis devient novice chez les Hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Montréal en 1823. Atteinte de typhoïde, elle doit cependant se retirer.

Céré accepte des postes d'institutrice dans une école de rang en 1826, puis à l'école de la Fabrique, à Longueuil, en 1838. Elle accueille Eulalie Durocher et Mélodie Dufresne dans son école en 1843. La même année, et sous la direction des Oblats de Marie-Immaculée, elles fondent ensemble la communauté des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie du Canada. À partir de cette date, elles résident dans la maison Marie-Rose-Durocher. Céré joue alors le rôle de maîtresse du pensionnat. Elle prend le nom de soeur Marie-Madeleine vers 1844 et contribue à l'expansion des couvents de Verchères et de Saint-Roch-de-l'Achigan.

Elle est décédée à Longueuil le 9 janvier 1885.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • DESJARDINS, Marie-Paule. Dictionnaire biographique des femmes célèbres et remarquables de notre histoire. Montréal, Guérin, 2007. 600 p.
  • Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie [En Ligne]. http://www.snjm.org/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013