Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • La Présentation

Date :

  • 1817 – 1820 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Patrimoine mobilier associé (8)

Plaques commémoratives associées (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (9)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge est un lieu de culte de tradition catholique construit de 1817 à 1820. L'église en pierre présente un plan en croix latine composé d'une nef à un vaisseau, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par une abside en hémicycle. La façade en pierre de taille, d'inspiration néoclassique, comporte trois imposants portails et un pignon cantonné d'acrotères. Elle est surmontée d'un clocher, qui coiffe le faîte du toit à deux versants droits. Une sacristie en pierre est greffée à l'abside dans le prolongement du choeur. De plan rectangulaire à un étage et demi, elle est coiffée d'un toit à deux versants droits. L'église se situe au coeur du noyau villageois de la municipalité de paroisse de La Présentation.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. L'église fait partie du site patrimonial de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge.

Huit objets patrimoniaux classés sont associés au lieu.

Plan au sol :

Croix latine

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Autre
  • Bâtiment de ferme
  • Garage
  • Remise
  • Sacristie

Saillies :

  • Clocher
  • Galerie
  • Porche

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (Structure apparente)
  • Façade droite : Pierre (Structure apparente)
  • Façade gauche : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Taillée)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Tôle à la canadienne
  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Tôle en plaques

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à battants

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux, à battants
  • bois, à panneaux, à imposte
  • métallique, à battants

Fenêtre(s) :

  • carrée, D'aération
  • cintrée, À guillotine, à carreaux
  • cintrée, Fixe
  • circulaire, Fixe
  • Rectangulaire, À guillotine, à carreaux
  • Rectangulaire, D'aération

Éléments architecturaux :

  • Acrotère
  • Applique
  • Chaîne d'angle
  • Clé
  • Corbeau
  • Corniche moulurée
  • Esse
  • Frise
  • Fronton
  • Girouette
  • Niche
  • Pierre millésimée
  • Pilastre
  • Portail
  • Tympan

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1957-01-03
 
Classement Situé dans un site patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1984-07-04
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Ce lieu de culte, érigé de 1817 à 1820, est représentatif des églises paroissiales de la première moitié du XIXe siècle. Ces églises reprennent le volume de celles du Régime français. Toutefois, elles sont généralement plus imposantes, et leur façade comprend un nombre supérieur d'ouvertures. La plupart comportent des éléments inspirés du néoclassicisme, alors en vogue au Québec. Vraisemblablement construite d'après des plans dessinés en 1805 par le vicaire général François Cherrier (1745-1809), l'église de La Présentation illustre sa filiation avec les églises du Régime français par sa maçonnerie de moellons, son plan en croix latine, son toit aigu à deux versants droits et son clocher en façade. La sacristie est située dans un bâtiment greffé à l'abside dans le prolongement du choeur. Cette pratique est apparue à la fin du XVIIIe siècle, les sacristies occupant auparavant un espace réservé derrière une cloison du choeur. La façade de l'église reflète le néoclassicisme par son revêtement en pierre de taille, un élément rare pour une église rurale de cette période, et ses trois portails, exceptionnels par leurs dimensions et leur architecture élaborée. L'aménagement comprenant une porte centrale et deux portes latérales plus petites est fréquent à partir du début du XIXe siècle. Par ailleurs, cette façade est l'une des premières à présenter des acrotères, socles souvent ornés disposés à chaque extrémité d'un fronton ou d'un pignon, un élément courant par la suite.

L'église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur artistique liée à son décor intérieur. Le lieu de culte renferme des éléments exceptionnels, dont le seul ensemble connu à subsister du sculpteur François Dugal (1794-1862). Ce décor, exécuté de 1823 à 1833, est représentatif de l'esthétique ornemaniste de l'atelier des Écores, où Dugal a fait son apprentissage et auquel sa carrière est associée. De style Louis XV, l'ornementation des retables, du dorsal du banc d'oeuvre ainsi que de la chaire avec son abat-voix hexagonal décoré de glands illustre entre autres cette esthétique. Très élaborée et d'une grande qualité d'exécution, cette chaire est remarquable par son intégrité et son unicité, tout comme l'ange à la trompette la surmontant. Par ailleurs, le tabernacle du maître-autel s'inspire d'un modèle que François Baillairgé (1759-1830) a conçu et utilisé à maintes reprises et témoigne de l'influence de cet artiste sur les sculpteurs de l'atelier des Écores. De plus, des oeuvres réalisées en France par des peintres reconnus, tels Antoine Renou (1731-1808) et Claude François dit le frère Luc (1614-1685), sont intégrées à l'ensemble. Importées en 1819 par le marchand John Christopher Reiffenstein (vers 1779-1840), elles rappellent l'importance du marché de la peinture sacrée au Québec au début du XIXe siècle, stimulé par l'importation en 1817 et 1820 de 180 tableaux religieux par les frères Philippe-Jean-Louis (1753-1833) et Louis-Joseph (1766-1848) Desjardins.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de l'église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge liés ses valeurs architecturale et artistique comprennent, notamment :
- sa situation à proximité de terres agricoles, au coeur du noyau villageois;
- son inclusion dans le site patrimonial de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge;
- son volume, dont le plan en croix latine composé d'une nef à un vaisseau, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par une abside en hémicycle, le toit à deux versants droits (pourvu de croupes au transept) et la sacristie greffée à l'abside dans le prolongement du choeur;
- les matériaux, dont la maçonnerie de moellons, la façade et certains éléments architecturaux en pierre de taille, la couverture en tôle à la canadienne, le revêtement en tôle du clocher et les ouvertures en bois;
- les composantes de la façade d'inspiration néoclassique, dont le portail central d'ordre ionique et les portails latéraux, le pignon à acrotères, les chaînes d'angle, les fenêtres cintrées et les oculus ainsi que le clocher à deux lanternes posé sur le faîte;
- les composantes des longs-pans, du transept et du choeur, dont les fenêtres cintrées, la porte du bras droit du transept ainsi que les chambranles et les chaînes d'angle en pierre de taille;
- les composantes de la sacristie, dont le plan rectangulaire à un étage et demi, le toit à deux versants droits, le mur pignon pourvu d'un coupe-feu, d'une large souche de cheminée et de corbeaux, les fenêtres rectangulaires et carrées ainsi que les chambranles et les chaînes d'angle en pierre de taille;
- le chemin couvert;
- le décor intérieur, dont la fausse voûte à arc surbaissé ornée de caissons, la fausse coupole à la croisée du transept, le retable en arc de triomphe au centre de l'abside et les retables latéraux d'ordre corinthien, l'entablement du choeur et de la nef ainsi que la tribune arrière logeant l'orgue Casavant et Frères;
- le maître-autel et les autels latéraux, la chaire et son escalier, le dorsal du banc d'oeuvre ainsi que le trône curial et le trône épiscopal surmontés d'un dais.

Haut de la page

Informations historiques

L'organisation religieuse de La Présentation débute en 1804. Le vicaire général des paroisses situées au sud de Montréal, François Cherrier (1745-1809), se rend alors dans le village pour évaluer la requête des habitants qui souhaitent se séparer de la paroisse de Saint-Hyacinthe afin de former la leur. Cherrier en constate aussitôt le bien-fondé et désigne par la même occasion l'emplacement qui doit accueillir l'église, la sacristie, le cimetière et le presbytère. Dès l'année suivante, il soumet les plans de l'église. Certains propriétaires s'objectent toutefois à cette séparation, qui entraîne des charges s'ajoutant aux contributions imposées par la construction de l'église de Notre-Dame-de-Saint-Hyacinthe en 1796. Néanmoins, la paroisse de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge est érigée canoniquement en 1806. Cherrier soumet un nouveau plan pour une chapelle en bois. Élevée devant le presbytère actuel, elle est ouverte au culte en 1807. Le premier curé de la paroisse, Louis-Martial Bardy (1775-1823), entre en fonction cette année-là.

En raison de l'exiguïté de la chapelle, une requête pour la construction d'une église en pierre est présentée en 1813 à l'évêque du diocèse de Québec, Joseph-Octave Plessis (1763-1825). L'église est bâtie de 1817 à 1820 par l'entrepreneur et maçon Pierre Auger, assisté des charpentiers Latour et François Gigon. Les plans utilisés sont vraisemblablement ceux dessinés par Cherrier en 1805. En 1822, la paroisse signe un contrat avec René Beauvais dit Saint-James (1785-1837), sculpteur et menuisier associé à l'atelier des Écores, pour réaliser le décor intérieur; il englobe la fausse voûte, les retables du choeur et des chapelles latérales, le mobilier liturgique, le chandelier pascal et les garnitures d'autel. En raison d'une surcharge de travail, Saint-James cède le contrat l'année suivante à son ancien apprenti François Dugal (1794-1862), qui commence aussitôt le travail pour le terminer en 1833. Le tabernacle du maître-autel s'inspire d'un modèle que François Baillairgé (1759-1830) a conçu et utilisé à maintes reprises, notamment pour l'église de Saint-François-d'Assise à Beauceville.

Certains travaux sont effectués tant à l'intérieur qu'à l'extérieur aux XIXe et XXe siècles. En 1856, le clocher actuel remplace le premier détruit par un orage. Un orgue du facteur Eusèbe Brodeur (1839-1913) est installé en 1870 au centre de la tribune arrière. Entre 1880 et 1892 environ, l'église fait l'objet de plusieurs interventions. À l'extérieur, les murs sont crépis, le toit est couvert de tôle à la canadienne, le clocher est exhaussé par l'ajout de la lanterne supérieure et les portes sont remplacées par des portes doubles. À l'intérieur, la fausse voûte est ornée de caissons dessinés par l'architecte Louis-Zéphirin Gauthier (1842-1922). Un nouvel orgue de Casavant et Frères est installé en 1916, et le crépi extérieur disparaît en 1956.

L'église de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge est classée en 1957. Elle est incluse dans le site patrimonial de La Présentation-de-la-Sainte-Vierge classé en 1984. Cet ensemble exceptionnel comprend aussi le presbytère, la maison du sacristain, trois dépendances agricoles, un charnier et un caveau funéraire. Il est bordé au nord-ouest par le cimetière. L'église conserve huit biens patrimoniaux classés en 1989.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Les Maskoutains

Municipalité :

  • La Présentation

Adresse :

  • rue de l'Église

Latitude :

  • 45° 39' 56.729"

Longitude :

  • -73° 3' 6.966"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Saint-Hyacinthe Paroisse de La Présentation Absent 456 ptie

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BOIVIN, Guy. La Présentation, un passé..., un vécu.... La Présentation, Comité exécutif des fêtes du 175e anniversaire, 1981. 289 p.
  • BOURGET, Charles. « L'église de la Présentation et son magnifique portail ionique ». Fondation du patrimoine religieux du Québec. Fondation du patrimoine religieux du Québec [En ligne]. http://www.patrimoine-religieux.qc.ca/presentation/presentationf.htm
  • CHAGNON, Joanne et Laurier LACROIX. « Oeuvres d'art de l'église de La Présentation-de-la-Vierge ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Biens mobiliers du Québec. Tome III. Québec, Les Publications du Québec, 1999, p. 269-273.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • NOPPEN, Luc. Les églises du Québec, 1600-1850. Montréal, Fides, 1977. 298 p.
  • ROBERT, Jacques. « Site et église de La Présentation ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 272-275.
  • Société d'étude sur l'environnement bâti ARCA, inc. L'ensemble paroissial de La Présentation. Montréal, Ministère des Affaires culturelles du Québec, Direction du patrimoine à Montréal, 1984. 142 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013