Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Wolfe, James

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 2 janvier 1727 à Westheram, en Angleterre, James Wolfe est le fils d'Edward Wolfe, lieutenant-général et de Henrietta Thompson.

Durant sa jeunesse, Wolfe fréquente différentes écoles de Westheram et de Greenwich, en Angleterre. En 1741, il devient sous-lieutenant dans le 1er régiment d'infanterie de marine. Un an plus tard, il reçoit sa deuxième affectation comme enseigne dans le 12e régiment d'infanterie. Après la bataille de Dettingen en Bavière, il est promu lieutenant puis capitaine du 4e régiment d'infanterie. Revenu en Grande-Bretagne, Wolfe prend part à la bataille de Culloden en 1746. À la fin de la guerre de la Succession d'Autriche, en 1748, il obtient le grade de major dans le 20e régiment d'infanterie, alors établi en Écosse, puis deux ans plus tard, il devient lieutenant-colonel du même régiment. Enfin, il parvient au grade de colonel du 67e régiment d'infanterie.

Déjà bien établi dans le domaine militaire, Wolfe acquiert la renommée en Amérique. En 1758, il reçoit la nomination de général de brigade en Amérique et commande l'une des trois brigades envoyées en Nouvelle-France pour combattre les Français. Il s'embarque pour l'Amérique en février 1758. Au cours des mois de juin et de juillet, la brigade du général assiège Louisbourg. Le 21 juillet, son artillerie incendie trois vaisseaux français, puis le 26 juillet, un détachement de la marine pénètre dans le port et capture les deux derniers vaisseaux français. La même journée, Louisbourg capitule. Wolfe reçoit ensuite l'ordre de détruire tous les établissements français du golfe du Saint-Laurent. Les troupes britanniques réalisent de grands ravages, notamment dans les régions de la baie de Gaspé, de la baie des Chaleurs et de la Miramichi. Wolfe rentre ensuite en Angleterre.

Le 12 janvier 1759, Wolfe est nommé major-général et commandant des forces de terre de l'expédition contre Québec, puis à la mi-février, repart vers l'Amérique à bord du Neptune. En juin 1759, l'armée anglaise quitte Louisbourg et s'installe sur l'île d'Orléans. Le général prévoit d'abord attaquer du côté de la baie de Beauport. Après l'échec de quelques tentatives de percées anglaises, il envoie des troupes semer la dévastation dans les paroisses environnantes et bombarde la ville de Québec. À la fin du mois d'août, il demande conseil à ses trois généraux de brigade qui proposent de débarquer entre Saint-Augustin (Saint-Augustin-de-Desmaures) et Pointe-aux-Trembles (Neuville). La majeure partie des troupes britanniques s'installe sur la rive sud. Wolfe choisit finalement de débarquer plus près de Québec, à l'anse au Foulon, dans la nuit du 12 au 13 septembre 1759. La surprise est totale. Le lendemain, Louis-Joseph de Montcalm commet l'erreur de sortir ses troupes des murs de la ville, ce qui déclenche la décisive bataille des Plaines d'Abraham.

Il est décédé lors de la bataille des Plaines d'Abraham, le 13 septembre 1759. Il est inhumé en Angleterre, dans le caveau familial du cimetière de Greenwich.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • REILLY, Robin. The Rest to Fortune : the Life of Major-General James Wolfe. Londres, 1960. s.p.
  • STACEY, C. P. « Wolfe, James ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013