Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Audet, Louis-Napoléon

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 14 août 1881 à Lambton, Louis-Napoléon Audet est le fils de Napoléon Audet et d'Elmina Devault.

Audet fait l'apprentissage de l'architecture à Sherbrooke auprès de Jean-Baptiste Verret et de Joseph Wilfrid Grégoire. Admis à l'Association des architectes de la province de Québec en 1907, il se spécialise en architecture religieuse, mais il réalise également des bâtiments scolaires et hospitaliers. Il pratique presque toute sa vie à Sherbrooke.

De 1907 à 1910, il s'associe avec Grégoire sous la raison sociale Grégoire et Audet. Les deux architectes conçoivent, entre autres, le presbytère de la paroisse de Saint-Louis-de-France à East Angus (1907). Après avoir travaillé seul quelque temps, Audet s'associe avec René Charbonneau de 1914 jusqu'à 1920 environ, et forme le bureau d'architectes Audet et Charbonneau à Montréal. Les deux hommes réalisent notamment les plans du palais épiscopal de Sherbrooke (1914-1918). Audet revient ensuite à Sherbrooke et travaille seul durant une vingtaine d'années. C'est au cours de cette période qu'il trace les plans de l'église de Sainte-Anne-des-Monts (1919-vers 1923), du presbytère de la paroisse de Saint-Joseph-d'Ely à Valcourt (1923), de l'intérieur de l'église Saint-Roch à Québec (1923) et de la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption à Moncton (1939-1955). Il collabore également aux plans de la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré (1923-1937) avec Maxime Roisin et de la cathédrale de Sainte-Cécile à Salaberry-de-Valleyfield (1934-1935) avec Henri Labelle, Jean-Marie Lafleur et J. Eugène Perron. En 1942, avec son fils Jean-Paul et l'architecte Denis Tremblay, il fonde la société Audet, Tremblay et Audet.

En 1938, il reçoit le titre de fellow de l'Institut royal d'architecture du Canada. Il devient président de l'Association des architectes de la province de Québec en 1948 et vice-président de l'Institut royal d'architecture du Canada en 1952.

Il est décédé en 1971.

Il avait épousé Jeanette Gadbois, fille d'Alfred Gadbois, de Sherbrooke.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • JOBIDON, Hélène, Luc NOPPEN et Paul TRÉPANIER. Québec monumental, 1890-1990. Sillery / Montréal, Septentrion / Ordre des architectes du Québec, 1990. 191 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013