Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

La Fontaine, Louis-Hippolyte

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Boucherville le 4 octobre 1807, Louis-Hippolyte La Fontaine est le fils d'Antoine Ménard dit La Fontaine, menuisier, et de Marie-Josephte Fontaine dit Bienvenue.

La Fontaine étudie le droit et fait sa cléricature auprès de François Roy, avocat de Montréal. Ayant obtenu sa commission d'avocat en 1829, il exerce sa profession à Montréal. Il investit dans l'immobilier, notamment en société avec Lewis Thomas Drummond.

Député de Terrebonne à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada de 1830 jusqu'à la suspension de la constitution, le 27 mars 1838, La Fontaine appuie généralement le Parti patriote. Il représente aussi le quartier Saint-Joseph au conseil municipal de Montréal de 1834 à 1836. En novembre et en décembre 1837, il tente en vain de trouver une solution constitutionnelle aux problèmes du Bas-Canada, notamment en se rendant à Londres. Opposé à la violence armée, il demeure l'homme du compromis et un porte-parole des patriotes et des réformistes modérés. Arrêté et emprisonné avec d'autres patriotes en novembre 1838, La Fontaine est relâché en décembre sans accusation.

En 1841 et en 1842, La Fontaine est élu à l'Assemblée législative de la province du Canada dans la quatrième division de York, au Haut-Canada. Député de Terrebonne en 1844, il devient alors chef de l'opposition. En 1848, il est élu député réformiste de la Cité de Montréal. Il forme deux ministères avec Robert Baldwin: un de 1842 à 1843 et un de 1848 à 1851. Au cours de ses deux mandats comme chef du gouvernement, il est aussi procureur général du Bas-Canada. Durant sa carrière politique, La Fontaine plaide pour la protection de la langue française dans les institutions politiques et obtient le principe du gouvernement responsable pour le Canada-Uni en 1848.

Il est nommé juge en chef de la Cour du banc de la reine en 1853 et président du tribunal en matière seigneuriale en 1855.

Louis-Hippolyte La Fontaine est l'auteur de pamphlets politique, de même que d'articles dans La Minerve et dans les Annales de la Société historique de Montréal.

Il est décédé à Montréal le 26 février 1864. Il est inhumé dans le cimetière de Notre-Dame-des-Neiges.

Il avait épousé à Québec, en 1831, Adèle Berthelot, fille adoptive d'Amable Berthelot, avocat; puis dans la paroisse de Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, en 1861, Julie-Élizabeth-Geneviève Morrison, dite Jane, veuve de Thomas Kinston, officier du génie dans l'armée britannique.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Assemblée nationale du Québec. Histoire: Dictionnaire des parlementaires du Québec de 1792 à nos jours [En Ligne]. http://www.assnat.qc.ca/
  • MONET, Jacques. « La Fontaine, sir Louis-Hippolyte ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013