Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Auger, Lorenzo

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1879‑11‑01 – 1942‑06‑03

Occupation :

  • Architecte

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (17)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 1er novembre 1879 à Lévis, Lorenzo Auger est le fils de Silvestre-Cléophas Auger, pilote, et d'Adélaïde Bureau.

Après des études au collège de Lévis et au Mont-Saint-Louis à Montréal, Auger entreprend une formation en architecture à l'Université McGill. Il devient membre de l'Association des architectes de la province de Québec en 1904 et de l'Institut royal d'architecture du Canada dès sa fondation.

Auger s'installe dans la région de Québec pour exercer sa profession. Il tient un second bureau à Trois-Rivières de 1908 à 1911, où il forme une société avec Ulric-J. Asselin. Au cours de sa carrière, en plus de concevoir un très grand nombre de résidences et une centaine de commerces, il obtient plusieurs contrats pour des églises, des couvents, des écoles et des bâtiments municipaux, principalement dans la région de Lévis et de Québec. Il fait notamment les plans du monastère des Soeurs adoratrices du Précieux-Sang à Lévis (1908), de l'école Lambert à Saint-Joseph-de-Beauce (1911), de l'église Saint-Hilaire à Saint-Hilaire-de-Dorset (1916), de la chapelle de l'Oasis-Notre-Dame à Saint-Léonard-de-Port-Maurice (Saint-Léonard-de-Portneuf) (1925) et, en collaboration avec l'architecte Charles Dumais, de l'église de Saint-Jean-Baptiste à Donnacona (1926-1927). Il participe aussi à la conception de l'édifice D (édifice Jean-Antoine-Panet) (1931-1932), avec Oscar Beaulé et J.-Albert Morissette, pour loger le ministère de l'Agriculture.

Auger consacre une partie de sa pratique à des projets d'agrandissement et de restauration de bâtiments existants. En 1920, il acquiert le moulin de Vincennes à Saint-Étienne-de-Beaumont (Beaumont) et entreprend de le remettre en état. Il se fait ensuite confier le mandat de restaurer l'église de la même municipalité (1922), puis le manoir Mauvide-Genest à Saint-Jean (Saint-Jean-de-l'Île-d'Orléans) (1926-1927). Au cours de la même période, il conçoit un agrandissement important de la maison mère des Soeurs du Bon-Pasteur à Québec.

Engagé dans son milieu professionnel et dans sa communauté, Auger devient, en 1923, président de l'Association des architectes de la province de Québec. Il est membre de la Chambre de commerce de Lévis et préside la Société des arts, sciences et lettres de Québec pendant deux ans. Fondateur du Cercle chevalier de Lévis, il en est le président pendant 18 ans. En vue de faire du moulin de Vincennes un musée public, il crée la Société de conservation du moulin de Vincennes en 1935, qui regroupe des membres tels que Paul Lavoie, Horatio Walker, Aristide Beauregard-Champagne, Jean-Marie Gauvreau, Jean Bruchési, Georges Courchesne, Onésime Gagnon, Olivier Maurault et Édouard Montpetit. Il participe aussi à l'organisation de campagnes électorales provinciales et municipales à Lévis.

Il est décédé à Beaumont le 3 juin 1942.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • AUGER, Robert. Les descendants de Louis Augé(r) pionnier à Lotbinière, Qc [En Ligne]. http://web.me.com/augerrobert/
  • Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Pistard [En Ligne]. http://pistard.banq.qc.ca/
  • JOBIDON, Hélène, Luc NOPPEN et Paul TRÉPANIER. Québec monumental, 1890-1990. Sillery / Montréal, Septentrion / Ordre des architectes du Québec, 1990. 191 p.
  • LESSARD, Rénald. « Le moulin de Vincennes ». Cap-aux-Diamants. No 48 (1997), p. 63.
  • Patri-Arch. Patrimoine du quartier Saint-Jean-Baptiste, partie sud. Québec, Ville de Québec, Centre de développement économique et urbain, 1997. s.p.
  • s.a. Biographies canadiennes-françaises. Montréal, Raphaël Ouimet, 1922. 576 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013