Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Brébeuf, Jean de

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Jean de Brébeuf est né à Condé-sur-Vire, en France, le 25 mars 1593.

Il entreprend son noviciat en 1617 chez les Jésuites de Rouen. Professeur au collège de Rouen de 1619 à 1621, il est ordonné prêtre en 1622.

Jean de Brébeuf arrive à Québec en juin 1625, en compagnie des pères Charles Lalemant et Énemond Massé. Après avoir passé l'hiver chez les Montagnais à proximité de Québec, Brébeuf se rend en Huronie. Il rédige des mémoires de voyage qui font de lui un important chroniqueur de la route de l'Ouest. Il s'établit dans la tribu de l'Ours, où il apprend la langue et les coutumes huronnes. Rappelé à Québec en 1629, il doit retourner en France après la prise de Québec par les frères Kirke. Affecté à l'église de Rouen, il y prononce ses derniers voeux de jésuite en 1630. Il est au collège d'Eu de 1631 à 1633.

Brébeuf revient en Nouvelle-France en 1633. L'année suivante, il retourne en Huronie avec le mandat d'y fonder une mission pour évangéliser les autochtones. Il s'installe à Ihonatiria où il met sur pied un établissement missionnaire. Il établit un deuxième poste à Ossossané en 1637, puis un troisième à Téanaostaiaé en 1638. Les épidémies, qui déciment la population amérindienne, rendent l'évangélisation difficile. Elles provoquent des tensions entre les jésuites et les Hurons et mènent au soulèvement de la population huronne en 1637 et 1640.

Brébeuf entreprend une expédition avec Pierre-Joseph-Marie Chaumonot en 1640 et 1641 pour fonder de nouvelles missions. L'entreprise connaît peu de succès. De retour à Québec en 1642, Brébeuf est nommé procureur de la mission huronne et chargé de l'instruction de six jeunes Hurons. Il est également confesseur et directeur spirituel des Ursulines et des Hospitalières. Il regagne la Huronie en 1644, au moment où la guerre entre les Hurons et les Iroquois atteint une phase importante. Capturé par les Iroquois en 1649, il est conduit à Saint-Ignace pour y être tué.

Il est décédé à Saint-Ignace, en Huronie, le 16 mars 1649. Il est l'un des huit martyrs canadiens canonisés par le pape Pie XI en 1930.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • LATOURELLE, René. « Brébeuf, Jean de ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • LATOURELLE, René. Jean de Brébeuf. Saint-Laurent, Bellarmin, 1999. 330 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013