Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Sawyer, Joseph

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1874‑12‑01 – 1965‑03‑01

Occupation :

  • Architecte

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (15)

Voir la liste

Personnes associées (2)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Trois Rivières le 1er décembre 1874, Joseph Sawyer est un architecte montréalais.

Sawyer fait des études à l'académie Saint-Joseph de Montréal et suit des cours à l'École des arts et manufactures. Il apprend le métier d'architecte dans le bureau de Charles Chausse (1894) avant de rejoindre la firme de Perrault, Mesnard et Venne (1895-1896). En 1896, il ouvre son bureau d'architecture et rejoint l'Association des architectes de la province de Québec (Ordre des architectes du Québec) en 1898.

À la fin des années 1920, Sawyer collabore avec Charles-Aimé Reeves dans des chantiers d'architecture religieuse. Les deux architectes se sont vraisemblablement rencontrés lorsqu'ils étaient stagiaires chez Perrault, Mesnard et Venne.

Sawyer réalise plusieurs couvents pour des congrégations catholiques de Montréal, dont les Sœurs de Notre-Dame, les Sœurs de Sainte-Croix, les Missionnaires de l'Immaculée-Conception, les Missionnaires de Marie-Réparatrice et les Petites Sœurs des pauvres. De 1924 à 1926, il s'affaire à réaliser l'église et le presbytère de Sainte-Catherine d'Alexandrie (démolis), oeuvre qui marque un tournant dans sa renommée d'architecte. À Mont-Laurier, il donne les plans de l'école normale, du séminaire et de l'hospice. Il construit aussi de nombreuses écoles à Montréal pour la Commission des écoles catholiques de Montréal (Commission scolaire de Montréal).

La sobriété et la simplicité du style de Sawyer contribuent à son succès professionnel. Sa fiabilité et sa capacité à travailler à l'intérieur des budgets lui valent ainsi de nombreuses commandes, dont celles du Diocèse de Montréal. Il se démarque par ses réalisations en architecture hospitalière. Le corpus de ses oeuvres compte ainsi l'hôpital Notre-Dame-de-la-Merci réalisé avec Omer Marchand, l'hospice de Saint-Jérôme, le Herbert Reddy Memorial Hospital, et surtout l'hôpital Sainte-Justine, pour lequel il travaille pendant plus de quarante ans. En effet, dès 1913, il donne des plans pour l'institution qui se situe alors sur la rue Saint-Denis. En 1922, il ajoute une aile au nord et trois ans plus tard, une aile au sud. En 1931, il aménage la résidence et l'école des garde-malades et en 1944, il agrandit le pavillon des garde-malades et le pavillon de l'aile nord. À compter de 1946, il relève un nouveau défi lorsqu'il se voit confier la conception du nouvel hôpital Sainte-Justine dont le complexe est finalement construit dans les années 1950 sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine. Il s'adjoint alors les services de l'architecte Henri Sicotte Labelle.

Membre de l'Institut royal de l'architecture du Canada depuis sa fondation, Sawyer est aussi membre de la Société Saint-Jean-Baptiste, des Chevaliers de Colomb et gouverneur des Hôpitaux Sainte-Justine et Notre-Dame. Il est par ailleurs champion national et provincial d'échecs.

Il est décédé à Montréal le 1er mars 1965.

Il avait épousé Marie-Louise Lacroix.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • COURNOYER, Jean. La mémoire du Québec [En Ligne]. http://www.memoireduquebec.com/
  • HILL, Robert G. Biographical Dictionary of Architects in Canada, 1800-1950 [En Ligne]. http://dictionaryofarchitectsincanada.org/
  • Images Montréal. Images Montréal. La référence sur les gratte-ciel et bâtiments historiques de Montréal [En Ligne]. http://www.imtl.org/
  • Société de développement de Montréal. Vieux-Montréal [En Ligne]. http://www.vieux.montreal.qc.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013