Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Médaille (Canada Subdued)

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Autre(s) nom(s) :

  • Médaille commémorative

Variante(s) du titre :

  • Le Canada soumis

Région administrative :

  • Montréal

Date :

  • 1760 (Production)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Classification :

  • Oeuvre d'art / Bien ethno-historique > Objets de communication > Objet documentaire

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Événements associés (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (3)

Inventaires associés (1)

Images

Description

La médaille « Canada Subdued » est un jeton d'argent qui montre, à l'avers, le buste de profil de George II, roi de la Grande-Bretagne de 1727 jusqu'à sa mort, tourné vers la gauche et surmonté de l'inscription GEORGE II KING. Au revers, une figure féminine est assise au pied d'un pin derrière lequel se tient un castor. L'inscription indique l'occasion d'émission de cette médaille : « CANADA SUBDUED », « Le Canada soumis ». Sous cette scène, l'artiste indique la date (MDCCLX, 1760) et son appartenance à la Society Promoting Arts and Commerce (SPAC), qui deviendra plus tard la Royal Society of Arts.

Numéro de l'objet :

  • Numéro d'inventaire : 2018.1183

Lieu de production :

  • Europe > Royaume-Uni > Angleterre

Dimensions :

  • Diamètre extérieur : 3,9 centimètre(s)
  • Épaisseur : 0,4 centimètre(s)

Matériaux :

  • Métal (Bronze)

Technique de fabrication :

  • Coulé
  • Frappé
  • Moulé

Représentation iconographique :

  • Allégorie

Signature :

  • initiales et date au verso, en bas au centre : MDCCLX / S.P.A.C.

Inscription :

au recto : GEORGE II KING; au verso : CANADA SUBDUED

Sujet :

  • Histoire

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Avis d'intention de classement Partie d'un objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2020-08-20
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

La médaille « Canada Subdued » est une des pièces émises par le pouvoir britannique pour célébrer et commémorer ses victoires contre les troupes françaises à l'occasion de la guerre de Sept Ans. La pièce, datant de 1760, est l'oeuvre du médailleur John Pingo (1743-1830), auteur de nombreuses médailles à la gloire de l'empire.

Dans une iconographie qui reprend celle des triomphes impériaux de la numismatique antique, une figure féminine en larmes, prostrée au pied d'un pin, incarne les perdants : le Canada lui-même ou très probablement la France. Le castor qui cherche à la rejoindre pourrait en effet symboliser le peuple français défait durant les conflits.

D'autres médailles de la collection d'Univers culturel de Saint-Sulpice témoignent des épisodes de la guerre de Sept Ans et de ses conséquences, dont « Quebec Taken », célébration par les Britanniques de la prise de Québec par James Wolfe qui fait suite à la bataille des plaines d'Abraham, en septembre 1759. La victoire que cette médaille accorde au roi George II est celle du Canada tout entier, soumis, après la prise de Montréal, le 8 septembre 1760 par le général Amherst. Trois ans plus tard, la signature du traité de Paris entérine une situation politique nouvelle qui marquera profondément l'histoire du Québec.

Auteur: Jean Rey-Regazzi, 2019

Haut de la page

Références

Mention de droits d'auteurs :

Pascale Bergeron © Univers culturel de Saint-Sulpice

Notices bibliographiques :

  • RACINE, Denis. « Les médailles de la guerre de Sept Ans ». Cap-aux-Diamants. No 105 (2011), s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013