Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Calice et patène

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Région administrative :

  • Montréal

Date :

  • 1929 (Production)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (2)

Groupes associés (1)

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Description

Ce calice et sa patène ont été réalisés en 1929 par l'orfèvre parisien Donat Thomasson dit Fra Donat (mort en 1953). Il s'agit de pièces d'orfèvrerie religieuse associées au rituel pratiqué par l'Église catholique. L'ensemble, en argent massif partiellement doré, consiste en un vase sacré utilisé pour consacrer le vin lors de la célébration de la messe et en un plat de forme circulaire qui reçoit l'hostie du prêtre avant et après la consécration. Seules trois pièces d'orfèvrerie, liées à la liturgie catholique, sont considérées comme sacrées parce qu'elles sont en contact avec les saintes espèces : le calice, la patène et le ciboire. Notons que les parties directement en contact avec les espèces consacrées (l'intérieur des coupes, des patènes et des couvercles) doivent être en métal précieux soit en or ou en argent doré. Le calice et la patène des Sulpiciens répondent à cette exigence.

Le vase sacré est une coupe sur pied mesurant 16,9 cm de haut et présentant une base d'une largeur de 13,6 cm tandis que la patène a un diamètre de 14,4 cm. Le calice est composé de deux parties indépendantes, soit la base et la coupe. Le commanditaire de l'oeuvre, le sulpicien et curé de Notre-Dame Olivier Maurault, en fait cette description dans La paroisse. Histoire de l'église Notre-Dame de Montréal, Montréal, Thérien Frères Limitée, 1957, p.159. :

"Le calice précieux, dont la coupe très simple est d'or massif, et le noeud est orné de feuilles d'érable et de fleurs de lis, porte en relief d'argent sur le pied, le Christ-Roi, entouré, de saint Joseph, de sainte Anne, du bienheureux André Grasset, de sainte Thérèse de Lisieux, de saint Jean l'Évangéliste, de saint Amable, de saint Roch accompagnés d'anges, d'oiseaux et d'attributs : ce sont les dévotions qui ont leur autel dans la grand'nef [sic]. / Sur la patène, Notre-Dame, reine de Ville-Marie, apparaît sur son trône portant l'église. À l'arrière-plan, la silhouette de la grande cité devenue Montréal."

Numéro de l'objet :

  • Numéro d'accession : 1997.0974.1-2

Lieu de production :

  • Europe > France > Paris

Dimensions :

  • Diamètre extérieur : 14,4 centimètre(s)
  • Hauteur : 16,9 centimètre(s)
  • Poids : 713 gramme(s)

Matériaux :

  • Métal (Argent)
  • Métal (Or)

Poinçon :

  • orfèvre : D, un aigle, T dans un losange
  • poinçon de titre (argent) : une tête de Minerve dextre, le chiffre 1, dans un carré aux angles tronqués
  • poinçon de titre (or) : une tête d'aigle dans un hexagone

Inscription :

sous la patène : DOMINAE / NOSTRAE / MARIANOPOLI / TANAE / 1829 / 1929

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Avis d'intention de classement Partie d'un objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2020-08-20
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Ce calice et sa patène ont été réalisés par le maître orfèvre parisien Donat Thomasson (mort en 1953), un artiste lié au mouvement du renouveau religieux qui prend forme au début du XXe siècle en France. En 1916, il est membre de la Société d'artistes chrétiens les Intenses qui deviendra trois ans plus tard Les Artisans de l'autel, un groupe dont il est cofondateur et dont il sera président. La majorité des membres de cette Société faisait partie du Tiers-Ordre franciscain que Thomasson rejoignit après la Première Guerre mondiale. On retrouve des oeuvres de Donat Thomasson dans plusieurs paroisses en France.

L'ensemble a été commandé à Donat Thomasson par le prêtre sulpicien Olivier Maurault (1886-1968) alors qu'il était curé de la paroisse Notre-Dame de Montréal. L'oeuvre a été réalisée pour souligner le centenaire de l'église dont la célébration a eu lieu le 19 mai 1929.

Auteur : Joanne Chagnon, 2014.

Haut de la page

Références

Gestionnaires des données :

Univers culturel de Saint-Sulpice

Contributeur de données :

Univers culturel de Saint-Sulpice

Notices bibliographiques :

  • MAURAULT, Olivier. La Paroisse : histoire de l'Église Notre-Dame de Montréal. Montréal, Thérien Frères Limitée, 1957. 240 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013