Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancienne fromagerie Perron

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Musée du fromage cheddar

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saint-Prime

Date :

  • 1895 – 1955 (Construction)

Usage :

  • Fonction industrielle, transformation de matières végétales et animales (Beurreries et fromageries)

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Personnes associées (5)

Images

Carte

Description

L'ancienne fromagerie Perron est un bâtiment construit en plusieurs étapes successives entre 1895 et 1955. De plan rectangulaire, l'immeuble compte deux étages et est coiffé d'une toiture à deux versants. Il comprend un appentis contre le mur droit ainsi qu'une annexe disposée en retour d'équerre à l'arrière. Située à proximité d'une aire institutionnelle, l'ancienne fromagerie est implantée au coeur du noyau villageois de la municipalité de Saint-Prime.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Le bâtiment renferme l'outillage ancien, aussi classé. Cet outillage, qui servait à la fabrication artisanale du cheddar, date de la première moitié du XXe siècle.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1989-10-24
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancienne fromagerie Perron présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Construite en 1895, elle est un exemple des nombreuses fromageries artisanales implantées en milieu rural. Fondée à une époque où le Québec comptait plus de 1 200 fromageries, elle est l'une des dernières qui subsiste. Elle témoigne donc de manière exceptionnelle de l'évolution économique et technique de cette activité de production agroalimentaire. Malgré les nombreux bouleversements qui ont marqué l'industrie fromagère au Québec, la fromagerie Perron a poursuivi sa production de cheddar dans ce bâtiment jusqu'en 1968, avant de perpétuer ses activités dans une nouvelle usine, érigée sur le terrain adjacent. N'ayant pas subi de modifications majeures, elle est un excellent exemple des fromageries construites en à la fin du XIXe et au début du XXe siècle au Québec selon les plans et les normes recommandés et approuvés par le gouvernement canadien. Divisée selon les différentes étapes de production, elle comprend, entre autres, deux salles de fabrication, une antichambre et une chambre de maturation. Son état de conservation et la présence de l'outillage a permis, après des travaux de réfection, de redonner vie au bâtiment en lui attribuant une nouvelle vocation ancrée sur l'interprétation et la mise en valeur d'une activité de production très répandue au Québec à la fin du XIXe siècle.

L'ancienne fromagerie Perron présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur ethnologique. Elle constitue un témoin unique de la transmission d'un savoir-faire, soit la fabrication artisanale du fromage cheddar, enseigné de père en fils par la tradition orale et gestuelle. Ainsi, trois générations de fromagers - d'abord le fondateur Adélard Perron (1865-1938), puis ses fils Johnny et Joseph (décédé en 1960), et finalement Albert Perron (1915-2000), le fils de Joseph - se sont succédé dans le bâtiment d'origine et une quatrième génération poursuit l'activité dans la nouvelle usine. Tous ces artisans ont su maintenir, à travers le changement et dans le respect du procédé traditionnel de fabrication, le savoir-faire familial.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancienne fromagerie Perron liés à ses valeurs historique et ethnologique comprennent, notamment :
- la proximité d'un cours d'eau pour l'évacuation des eaux usées, tel que stipulé par la norme gouvernementale de la fin du XIXe siècle;
- la situation au coeur de la municipalité de Saint-Prime, au centre du patrimoine foncier des Perron et à proximité d'une aire institutionnelle;
- son volume, dont le plan rectangulaire, les deux étages, le toit à deux versants couvert de bardeaux de cèdre;
- les éléments structuraux, dont la charpente à claire-voie avec remplissage de bran de scie recouverte de planches de bois à clins, avec gorges plus larges au rez-de-chaussée et plus étroites à partir de la base des fenêtres à l'étage;
- ses ouvertures, dont les fenêtres à six carreaux;
- le rez-de-chaussée regroupant les locaux de la fromagerie;
- les deux salles de fabrication, la plus grande située dans l'annexe disposée en retour d'équerre à l'arrière, servant à la réception et à l'analyse du lait, ainsi qu'à la fabrication du cheddar et du beurre, et regroupant les instruments et les accessoires nécessaires à ces activités;
- l'antichambre, soit le vestibule de la chambre de maturation, servant au séchage des meules de fromage;
- la chambre de maturation, servant à l'affinement du fromage, au pesage et à l'emballage du produit avant expédition, dotée notamment d'un plancher creusé d'une rigole d'égouttement ainsi que d'étagères en bois où les meules de cheddar étaient déposées pour le mûrissement à l'air libre;
- l'appentis comprenant la chambre froide et la glacière percée d'une ouverture dans le mur la séparant de la chambre de maturation;
- le quai de réception du lait en façade;
- l'étage servant de logement au fromager, auquel on peut seulement accéder par l'escalier et la longue galerie en façade, entre autres ses murs et ses plafonds recouverts de planchettes chanfreinées.

Haut de la page

Informations historiques

En 1890, Adélard Perron (1865-1938) s'installe à Saint-Prime, où il achète la première fromagerie dans laquelle il a travaillé comme fromager. Il fonde alors la Fromagerie Perron. Le bâtiment ne convenant plus à ses besoins, il acquiert en 1894 un terrain et y construit, l'année suivante, le bâtiment aujourd'hui nommé l'ancienne fromagerie Perron. En 1917, Adélard vend la fromagerie à son fils Johnny, qui y ajoute un étage pour se loger. Durant ses trois années comme propriétaire, ce dernier se procure l'instrumentation pour la fabrication du beurre et construit, à droite du bâtiment, un appentis divisé en deux sections, soit une glacière, d'une part, et une chambre froide pour conserver le beurre, d'autre part. En 1920, Johnny vend la fromagerie à son frère Joseph (décédé en 1960) qui, en 1955, l'agrandit par une deuxième salle de fabrication, en blocs de ciment, accolée à l'arrière du corps principal. En 1960, à la suite du décès de Joseph, sa femme, Marie Lamontagne, veille à la survie de l'entreprise jusqu'à ce que leur fils Albert (1915-2000) achète la fromagerie en 1963. Cinq ans plus tard, ce dernier bâtit, à côté de la vieille fabrique, une usine plus moderne et mieux adaptée. L'ancienne fromagerie est donc fermée en 1968.

L'ancienne fromagerie Perron est classée en 1989. En 1992, M. Perron en fait don à la Corporation de la vieille fromagerie Perron, qui la restaure aussitôt afin de lui redonner sa fonction et son apparence d'origine. Un centre d'interprétation, ouvert au public en 1993, met en valeur le bâtiment et son activité de production.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Le Domaine-du-Roy

Municipalité :

  • Saint-Prime

Adresse :

  • 148, avenue Albert-Perron

Latitude :

  • 48° 35' 32.66"

Longitude :

  • -72° 20' 16.564"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Lac-Saint-Jean-Ouest Canton d' Ashuapmouchouan Absent 13-A-1

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • FOURNIER, Lise. L'ancienne Fromagerie Perron de Saint-Prime : étude ethnohistorique. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1987. 185 p.
  • FOURNIER, Lise. La Fromagerie Perron de Saint-Prime. Québec, Les Publications du Québec, 1995. 48 p.
  • FOURNIER, Lise. Projet de recherche sur la Fromagerie Perron de Saint-Prime : expertise générale du site. Québec, Ministère des Affaires culturelles du Québec, 1986. 21 p.
  • s.a. « Ancienne fromagerie des Perron ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Supplément 1987-1999. Québec, Les Publications du Québec, 2001, p. 30.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013