Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Atelier et maison Rodolphe-Duguay

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Centre-du-Québec

Municipalité :

  • Nicolet

Date :

  • 1854 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Ateliers d'artisans et d'artistes)

Éléments associés

Personnes associées (5)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

Les atelier et maison Rodolphe-Duguay forment un ensemble qui comprend une résidence bâtie en 1854 et un atelier d'artiste construit en 1927. La demeure en bois se compose d'un corps de logis de plan rectangulaire à un étage et demi coiffé d'un toit à deux versants droits et de deux annexes adossées au mur pignon droit. L'atelier, en bois, est de plan carré et coiffé d'un toit en pavillon de faible pente. Il est relié à la propriété par un passage couvert. L'atelier et la maison Rodolphe-Duguay s'élèvent sur un vaste terrain paysager, dans la municipalité de Nicolet, en bordure de la rivière du même nom.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2012-10-19

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1977-12-22
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Les atelier et maison Rodolphe-Duguay présentent un intérêt patrimonial pour leur valeur historique découlant de leur association avec l'artiste Rodolphe Duguay (1891-1973). Peintre, dessinateur, graveur sur bois et illustrateur, Duguay naît à Nicolet et grandit sur la terre paternelle, dont il hérite en 1917. Il étudie l'art au Monument national et à l'Art Association of Montreal, deux institutions reconnues de Montréal, puis se rend à Paris, où il fréquente principalement l'académie Julian entre 1920 et 1927. Il entretient également des liens étroits avec plusieurs artistes québécois marquants du tournant du XXe siècle, dont Georges Delfosse (1869-1939) et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Côté (1869-1937). Revenu au pays en 1927, l'artiste construit un atelier à proximité de la résidence familiale, sur le modèle de celui qu'il occupait à Paris. Inspiré par les paysages du terroir nicolétain, il y demeure profondément attaché jusqu'à son décès. Duguay occupe une place importante dans l'histoire de l'art québécois de la première moitié du XXe siècle. Son oeuvre, qui se démarque particulièrement dans les domaines de la gravure sur bois (xylographie) et de la peinture représentant des scènes rurales, fait partie des collections de plusieurs institutions prestigieuses, dont le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée des beaux-arts de Montréal ainsi que le Musée des beaux-arts du Canada.

La maison Rodolphe-Duguay présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La résidence est représentative des maisons québécoises d'inspiration néoclassique. Ce type fait la synthèse de la tradition architecturale d'esprit français, d'apports formels d'origine britannique et découle également d'une nouvelle manière d'occuper la maison. Construite en 1854, la demeure, d'esprit néogothique à l'origine, est transformée selon cette influence plus tard au XIXe siècle. Elle est une illustration de la maison québécoise d'inspiration néoclassique par son corps de logis en bois de plan rectangulaire, la composition symétrique de la façade, le retour de la corniche sur les murs pignons, la galerie de pleine largeur ainsi que les lucarnes à pignon sur le versant avant du toit. La maison québécoise d'inspiration néoclassique domine le paysage bâti des villages et des campagnes au milieu du XIXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés des atelier et maison Rodolphe-Duguay liés à leurs valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- leur situation dans un milieu rural, sur un vaste terrain paysager en bordure de la rivière Nicolet, dans la municipalité de Nicolet;
- les caractéristiques de la maison, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants droits, la galerie couverte de pleine largeur en façade, le parement de planches de bois à clins peint en blanc, la couverture en tôle à joints pincés, les fenêtres à battants à grands carreaux, les persiennes, les lucarnes à pignon à l'avant, le retour de corniche formant un fronton sur les murs pignons, la cheminée en brique et les deux annexes contre le mur pignon droit (l'une abritant une cuisine d'été);
- les caractéristiques de l'atelier de modèle parisien, dont volume cubique, le parement de planches de bois à clins peint en blanc, la couverture en tôle à joints pincés, la grande baie donnant sur la rivière Nicolet, l'absence de division intérieure et le passage couvert le reliant à la maison.

Haut de la page

Informations historiques

Cette maison a été construite en 1854 pour Calixte Duguay, grand-père de l'artiste Rodolphe Duguay. La demeure subit des modifications, vraisemblablement avant la fin du XIXe siècle. À l'origine d'esprit néogothique, elle prend alors l'aspect d'une maison québécoise d'inspiration néoclassique. La façade, initialement orientée vers la rivière, est réaménagée de l'autre côté pour faire face à la route.

Peintre, dessinateur, graveur sur bois et illustrateur, Rodolphe Duguay (1891-1973) voit le jour dans cette résidence, dont il hérite en 1917. Il étudie l'art au Monument national et à l'Art Association of Montreal, deux institutions reconnues de Montréal, puis se rend à Paris, où il fréquente principalement l'académie Julian entre 1920 et 1927. Il entretient également des liens étroits avec plusieurs artistes québécois marquants du tournant du XXe siècle, dont Georges Delfosse (1869-1939) et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Côté (1869-1937).

Après son séjour parisien, Duguay emménage de manière permanente à Nicolet avec sa femme Jeanne L'Archevêque-Duguay (1901-1998), journaliste et poète. Il construit un atelier attenant à la demeure familiale en 1927. Plus tard, en 1967, il aménage un logement à l'étage de la maison, supprimant ainsi un escalier intérieur. Après son décès, la succession entreprend de restaurer la propriété afin d'accueillir le public et de mettre en valeur l'oeuvre de l'artiste.

Duguay occupe une place importante dans l'histoire de l'art québécois de la première moitié du XXe siècle. Son oeuvre, qui se démarque particulièrement dans les domaines de la gravure sur bois (xylographie) et de la peinture représentant des scènes rurales, fait partie des collections de plusieurs institutions prestigieuses, dont le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée des beaux-arts de Montréal ainsi que le Musée des beaux-arts du Canada.

Les atelier et maison Rodolphe-Duguay sont reconnus en 1977. Ce bien est devenu classé à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Centre-du-Québec

MRC :

  • Nicolet-Yamaska

Municipalité :

  • Nicolet

Adresse :

  • 195, rang Saint-Alexis

Lieux-dits :

  • Nicolet-Sud

Latitude :

46° 13' 17.564"

Longitude :

-72° 37' 5.479"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Nicolet Paroisse de Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet Absent 495-1
495-2

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BERGERON, Yves. « Maison et atelier Rodolphe-Duguay ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 74.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • KAREL, David. Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord : peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes et orfèvres. Québec, Musée du Québec / Les Presses de l'Université Laval, 1992. 962 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013