Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Delisle

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Deschambault-Grondines

Date :

  • 1648 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Événements associés (2)

Personnes associées (4)

Images

Carte

Description

La maison Delisle est une habitation rurale traditionnelle du Régime français érigée par étapes au XVIIe siècle. Ce bâtiment rectangulaire est coiffé d'un toit à deux versants et comprend un fournil. La maison est située le long du chemin du Roy, dans la municipalité de Deschambault.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Annexes :

  • Agrandissement

Saillies :

  • Cheminée

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Esse

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1963-06-04
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Delisle présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle constitue un exemple représentatif del'architecture rurale d'inspiration française dans la région de Deschambault. La maison, construite selon un plan rectangulaire, possède un étage et demi. Ses ouvertures sont régulières et sa toiture haute est à deux versants. Les lucarnes à fronton et le retour de la corniche du toit sont typiques d'ajouts courants au XIXe siècle. La maison est orientée dans l'axe est-ouest, parallèlement au chemin du Roy et selon le mode d'occupation de la seigneurie.

La maison Delisle présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Érigé vers 1648 pour François de Chavigny de Berchereau, le bâtiment est l'un des plus anciens de la seigneurie. Il est agrandi entre 1672 et 1682, sur l'ordre du gouverneur Frontenac, à des fins militaires. Au moment de la Conquête, l'habitation appartient au capitaine de milice Paul Perrault. Le 19 août 1759, les Anglais l'attaquent et l'incendient. En 1764, le lot et les restes de la maison sont vendus au cultivateur Augustin Delisle. Par ailleurs, l'occupation ininterrompue de cette maison par les descendants d'une même famille lui confère une valeur supplémentaire. En effet, pendant plus de 225 ans, plusieurs générations d'agriculteurs de la famille Delisle se succèdent dans cette résidence, qui porte aujourd'hui leur nom.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Delisle liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- la situation en milieu rural, le long du chemin du Roy, dans la partie basse de Deschambault;
- les caractéristiques propres à l'architecture rurale d'inspiration française, soit le carré bas, le toit à deux versants percé par trois lucarnes du côté du fleuve, les deux cheminées en pierre dans les murs pignons et les ouvertures régulières, dont huit comportent des encadrements de pierre de taille;
- un corps de logis rectangulaire à un étage et demi, dont les combles étaient habités;
- le mur au nord et le mur pignon est en pierre recouverts de crépi;
- le mur avant sud à l'appareil de pierre plus régulier présentant des traces d'enduit;
- l'entrée principale, formée par une porte à deux battants encadrée de pierre, dont la base des jambages est élargie et moulurée;
- la charpente du toit comportant des entretoises et un sous-faîtage;
- les caractéristiques du décor intérieur, soit des cloisons d'origine composées de planches bouvetées et moulurées, la porte vitrée de 16 carreaux, le plafond de planches bouvetées et moulurées datant du XIXe siècle ainsi que les cloisons de planchettes verticales.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Delisle aurait été construite vers 1648 par le maître maçon Paul Chalifour pour François de Chavigny de Berchereau. Entre 1672 et 1682, elle serait agrandie à des fins militaires sur l'ordre du gouverneur Frontenac, qui en fait un entrepôt et un magasin pour ses troupes. En 1759, la résidence appartient au capitaine Paul Perrot de l'armée française et, le 19 août, elle est attaquée et incendiée par les Anglais, qui prennent les effets et les provisions des soldats qui y logent. Le major général Perrot, lors de la liquidation de ses biens en 1764, vend sa terre et les restes de sa maison au cultivateur Augustin Delisle. Le nouveau propriétaire reconstruit la maison vers 1765 et sa famille l'occupe pendant plus de deux siècles. La maison Delisle subit plusieurs rénovations en 1920 et à la fin des années 1960.

La maison Delisle est classée en 1963.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Portneuf

Municipalité :

  • Deschambault-Grondines

Adresse :

  • 172, chemin du Roy

Lieux-dits :

  • Deschambault

Latitude :

  • 46° 39' 27.861"

Longitude :

  • -71° 55' 31.484"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Portneuf Paroisse de Deschambault Absent 23

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • PAULETTE, Claude. Deschambault sur le fil du temps. Deschambault, Association du patrimoine de Deschambault / Éditions Va bene, 2002. s.p.
  • POULIN, Étienne. « Maison Delisle ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 317.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013