Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Maillou dit Desmoulins, Jean-Baptiste

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • Mailloux, Jean-Baptiste

Date :

  • 1668-09-21 – 1753-09-18

Occupation :

  • Architecte
  • Arpenteur
  • Constructeur / entrepreneur
  • Ministre / conseiller exécutif / commissaire

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (13)

Plaques commémoratives associées (2)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Québec le 21 septembre 1668, Jean-Baptiste Maillou dit Desmoulins est le fils de Pierre Maillou dit Desmoulins, sabotier, et d'Anne Delaunay.

Joseph Maillou et son jeune frère Jean-Baptiste, maçons de formation, apprennent leur métier chez l'entrepreneur-architecte Claude Baillif. Ils consultent aussi plusieurs ouvrages d'architecture.

Vers 1697, les deux frères s'unissent dans une entreprise de construction. À la mort de Joseph, en 1702, Jean-Baptiste reprend seul la direction de l'entreprise. Il agit, entre autres, à titre d'entrepreneur-constructeur pour l'Hôpital général de Québec (1717) et l'église Saint-Étienne-de-Beaumont (1727). Avec l'expérience, il obtient des contrats plus importants comme la construction de l'étage supérieur du palais de l'intendant en 1726 et celui pour l'érection des voûtes de pierre du Château Saint-Louis en 1731. Il travaille également pour le gouvernement royal sur des ouvrages militaires, tels la restauration de la batterie de la basse ville (1702) et le bastion Saint-Louis (1705-1707). En 1719, il reçoit le titre honorifique d'architecte du roi.

Parallèlement à ses activités d'architecte, Maillou est commis du grand voyer de Québec et occupe la fonction d'arpenteur pour différents projets. Il agit aussi à titre d'expert pour mesurer et évaluer des terrains et des bâtiments.

Il est décédé à Québec, le 18 septembre 1753. Il est inhumé dans la crypte de la basilique-cathédrale de Notre-Dame-de-Québec.

Il avait épousé à Québec, en 1695, Louise Phélippeaux, fille d'un tailleur; puis, en 1703, Marguerite Caron, fille d'un matelot de la marine marchande. Enfin, il avait épousé, en 1720, Marie-Catherine Amiot dit Villeneuve, fille d'un négociant.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • MOOGK, Peter N. « Maillou dit Desmoulins, Jean-Baptiste ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013