Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Dessin (Portrait de Monsieur de Queylus, p.s.s.)

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Région administrative :

  • Montréal

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (3)

Inventaires associés (1)

Images

Description

Ce dessin au pastel gras sur papier vergé représente Gabriel Thubières de Levy de Queylus (1612-1677), prêtre de Saint-Sulpice, abbé de Loc-Dieu, fondateur et premier supérieur du Séminaire de Montréal. Il a été réalisé par Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté (1869-1937) qui y a apposé sa signature, en bas, à gauche.

La composition, de format vertical, montre la figure dans la pleine hauteur du dessin. L'homme, représenté en pied et tout de noir vêtu, se détache sur le fond olivâtre d'un mur dont on remarque, plus bas, la jointure avec le plancher de couleur ocre. L'éclairage, provenant de la droite du personnage, projette une ombre à gauche qui assombrit un côté du visage de l'homme qui semble assez jeune avec ses cheveux bruns coupés courts.

Tourné de trois-quarts vers sa gauche, il est vêtu d'une soutane noire à rabat gris et d'une longue cape noire dont il a noué les attaches autour de son cou. Son corps, bien droit, s'enveloppe dans le long manteau ecclésiastique dont il retient de la main gauche, chargée de livres, un pan qui retombe en plis devant lui. La main droite, pendant le long du corps, retient le bord du vêtement.

Le dessin mesure avec son cadre 60,5 cm de hauteur par 41,6 cm de largeur. Le cadre se compose d'une mince baguette de bois naturel et d'un passe-partout blanc, doublé à l'intérieur d'une étroite bande beige biseautée.

Numéro de l'objet :

  • Numéro d'accession : 1976.0683

Lieu de production :

  • Amérique du Nord > Canada

Dimensions :

  • Hauteur de l'image : 42,9 centimètre(s)
  • Largeur de l'image : 25 centimètre(s)

Médium :

  • Pastel à l'huile

Support :

  • Papier vergé

Technique de fabrication :

  • Dessiné

Représentation iconographique :

  • Gabriel Thubières de Lévy de Queylus, p.s.s.)

Signature :

  • recto: en bas, à gauche: A. Suzor-Cote

Inscription :

Au revers du cadre, sur papier-lettre du Séminaire de Québec, texte dactylographié : "Séminaire de Québec, 6 juillet 1960/Excellence,/ J'ai vu Monsieur l'abbé Edouard Côté, frère du peintre Aurèle Suzor-Côté, d'Arthabaska./Je lui ai montré le tableau que vous savez. L'abbé Côté atteste l'authenticité de l'oeuvre et dit ceci: /"Ce que je sais, c'est que mon frère m'a dit avoir peint ce portrait de l'abbé de Queylus à Paris, d'après une reproduction trouvée dans un livre."/C'est évidemment un peu bref et maigre comme renseignement, mais c'est tout de même quelque chose et cela vient du frère de l'artiste./ Veuillez croire, Excellence, que je suis heureux de vous avoir rendu ce léger service./ Votre tout dévoué en Notre-Seigneur,/Benoit Garneau (écrit à l'encre noire), prêtre, /Préfet des études, Séminaire de Québec/ A son excellence Mgr Maurice Roy,/ Archevêché, /Québec"; plus bas, écrit à la craie blanche (mais désormais caché par du ruban à masquer): 72 Ca-168 ; dessous, écrit à l'encre noire sur un gros papier brun : "No du Catalogue de/la Galerie /Oeuvre de Suzor Coté /attestée par son frère/Edouard Coté ptre /Archevêché/Rimouski"; plus bas, écrit au graphite : "Abbé de Queylus ? premier /vicaire général de Montréal"; sur le côté en bas, écrit à l'encre noire et de biais: "A Mgr Olivier Maurault, P.S.S.,/en guise d'instrument de la paix/ et en témoignage de cordiale amitié,/ +Maurice Roy /Arch. de Québec /27 juillet 1961".

Sujet :

  • Portrait
  • Religion

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Ce portrait de M. de Queylus, p.s.s. (1612-1677) par Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté (1869-1937) a été légué aux Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal par Mgr Olivier Maurault (1886-1968), l'un des membres de cette communauté.

Le sulpicien l'avait reçu en don de l'archevêque de Québec, Mgr Maurice Roy (1905-1985), alors qu'il préparait un article sur monsieur de Queylus pour l'édition de 1961 des « Cahiers des Dix ». Au frontispice de cet article, on retrouve en effet un détail du dessin de Suzor-Coté et, juste à côté, un autre portrait présumé de M. de Queylus.

Mgr Roy avait acheté ce dessin pour compléter sa galerie de peintres canadiens. S'étant vu offrir entre-temps un grand tableau de Suzor-Coté, il donna le pastel à Mgr Maurault, non sans d'abord demander au frère de l'artiste, l'abbé Édouard Coté, si le personnage représenté était bien M. de Queylus. L'abbé Coté confirma l'identité du modèle et précisa que son frère avait réalisé ce dessin à Paris d'après une reproduction trouvée dans un livre. L'image en question était sans doute fictive. Il semble en effet que le seul portrait connu de M. de Queylus ait été réalisé de façon posthume à la requête des Ermites du Mont-Valérien, près de Paris, communauté de laïcs auprès de laquelle le sulpicien s'était retiré en 1672, cinq ans avant que la mort l'y surprenne, dans sa soixante-cinquième année. Le portrait disparut sans doute lorsque cette communauté fut supprimée par l'Assemblée Constituante en 1791.

De telles compositions à caractère historique ne sont pas rares dans l'oeuvre de Suzor-Coté. Pensons à la "Mort de Montcalm", esquisse réalisée à Paris en 1902, ou encore au grand tableau intitulé "Jacques Cartier rencontre les Indiens à Stadacona", peint en 1907 (deux oeuvres appartenant au Musée national des beaux-arts du Québec). Le présent pastel était peut-être destiné à illustrer une publication à caractère touristique ou historique, comme cette brochure, intitulée "Héroïsmes d'antan. Victoires d'aujourd'hui. Des coureurs des bois au chemin de fer national du Canada", que Suzor-Coté illustra vers 1923 pour la compagnie du Canadien National.

Auteur : Hélène Sicotte, 2014

Haut de la page

Références

Gestionnaires des données :

Univers culturel de Saint-Sulpice

Contributeur de données :

Univers culturel de Saint-Sulpice

Notices bibliographiques :

  • FAILLON, Étienne-Michel. Histoire de la colonie française en Canada. Vol. III. Montréal, Bibliothèque paroissiale, 1865. s.p.
  • Lettre de M. Benoît Garneau, préfet des études au Séminaire de Québec, à Mgr Maurice Roy, archevêque de Québec, 6 juillet 1960, département des biens mobiliers, Univers culturel de Saint-Sulpice.
  • Lettre de Mgr Maurice Roy, archevêque de Québec, à Mgr Olivier Maurault, p.s.s., 28 juillet 1961, département des biens mobiliers, Univers culturel de Saint-Sulpice..
  • MAURAULT, Olivier. « Monsieur de Queylus ». Les Cahiers des Dix. No 26 (1961), p. 91-109.
  • Note de Mgr Maurice Roy, archevêque de Québec, à Mgr Olivier Maurault, p.s.s., 27 juillet 1961, département des biens mobiliers, Univers culturel de Saint-Sulpice..
  • VACHON, André. « Thubières de Levy de Queylus, Gabriel ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/fr/bio/thubieres_de_levy_de_queylus_gabriel_1F.html?print=1

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013