Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-Edmond

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Secteur Saint-Edmond

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Coaticook

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (7)

Groupes associés (1)

Personnes associées (5)

Images

Description

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-Edmond est un ensemble institutionnel de tradition catholique aménagé à partir de 1868. Il est composé d'une église, d'un presbytère, d'un couvent, d'une école et d'une maison du bedeau. Le site inclut également le cimetière et le monument du Sacré-Coeur. Le lieu de culte en pierre, érigé de 1883 à 1888, se compose d'une nef rectangulaire prolongée par un choeur plus étroit terminé par une abside à pans coupés à laquelle se greffe une sacristie de plan rectangulaire. Le presbytère en brique, construit en 1949, présente un plan en « L » à deux étages et est coiffé d'un toit à croupes. Le couvent en pierre, bâti à partir de 1870, possède un plan rectangulaire, une élévation de quatre étages comprenant le soubassement dégagé et le toit mansardé, ainsi que plusieurs annexes. L'école en brique, érigée en 1931, présente un plan rectangulaire ainsi qu'une élévation de deux étages et est surmontée d'un campanile en façade. La maison du bedeau, construite en 1868, est un bâtiment de plan rectangulaire à un étage et demi coiffé d'un toit à deux versants droits. Le cimetière est aménagé à l'arrière du lieu de culte et du couvent sur un terrain dénivelé. L'ensemble est implanté de part et d'autre de la voie publique, sur un terrain dominant un secteur ancien de la ville de Coaticook.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure des bâtiments et aux terrains.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Coaticook) 2010-07-12
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-Edmond présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. L'ensemble témoigne du développement d'un noyau institutionnel catholique dans la ville de Coaticook. L'endroit est colonisé dès le début du XIXe siècle par des anglophones. À partir de 1835, des francophones s'y établissent également. Un premier lieu de culte catholique est érigé dans le secteur Saint-Edmond en 1863. La paroisse de Saint-Edmond est officiellement créée en 1868 lors de l'arrivée du premier curé résident, Jean-Baptiste Chartier (1832-1917). Le cimetière est inauguré la même année. Chartier fait ériger, à ce moment, un presbytère transformé à la fin du XIXe siècle en maison du bedeau. Constatant l'absence d'écoles catholiques et francophones dans sa paroisse, le curé Chartier décide de fonder quelques établissements scolaires, dont un couvent pour jeunes filles. Le bâtiment est érigé en 1870 et la direction de l'institution est confiée aux Soeurs de la Présentation de Marie. En 1883, les autorités de la paroisse obtiennent l'autorisation de construire un nouveau lieu de culte. L'édifice, érigé à côté du couvent, est consacré en 1888. Le couvent, aujourd'hui connu sous le nom de collège Rivier, est agrandi à plusieurs reprises au tournant du XXe siècle. Une autre école s'ajoute au site en 1931. Cette dernière, l'école Saint-Michel, accueille maintenant les bureaux de la municipalité régionale de comté de Coaticook. Une nouvelle maison curiale est érigée en 1949 afin de remplacer le deuxième presbytère, construit de 1888 à 1890. Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-Edmond témoigne donc de l'implantation et de la croissance d'une communauté catholique à Coaticook et rappelle le rôle marquant du site dans l'histoire de la localité.

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-Edmond présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Les édifices sont inspirés de différents courants architecturaux en vogue dans la deuxième moitié du XIXe siècle et la première moitié du siècle suivant. L'église, conçue par l'architecte Adolphe Lévesque (1829-1913), montre l'influence de l'éclectisme dans l'architecture religieuse de la fin du XIXe siècle. Le clocher central, les pinacles, les ouvertures en arc brisé ainsi que les éléments ornementaux témoignent de la recherche de monumentalité et d'effets visuels nouveaux propre à ce courant. La maison du bedeau, ainsi que le presbytère, des architectes Joseph-Aimé Poulin (1889-1952) et Albert Poulin (1915 - après 1975), reprennent des formes courantes dans l'architecture résidentielle. Le premier bâtiment présente un plan rectangulaire, une élévation d'un étage et demi, un parement de planches horizontales ainsi qu'un toit à deux versants droits. Le second est doté d'un plan irrégulier de grandes dimensions, d'un parement en brique et d'un toit à croupes. Le couvent et l'école sont représentatifs des établissements scolaires érigés de la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle par leur plan rectangulaire, leur élévation de deux à quatre étages et leur campanile central. Le couvent, avec son toit mansardé, se rattache au style Second Empire tandis que l'école Saint-Michel rappelle l'architecture scolaire du XXe siècle par son toit plat, son parement en brique et ses éléments ornementaux en pierre. Les bâtiments du site montrent ainsi la cohabitation de différents styles architecturaux au sein des ensembles institutionnels catholiques.

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-Edmond présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. L'ensemble, situé de part et d'autre de la voie publique, est érigé sur un terrain dominant un secteur ancien de la localité. Le site constitue un point de repère important. Le haut clocher de l'église et les campaniles des édifices scolaires augmentent la visibilité de l'ensemble et signalent la présence du noyau institutionnel.

Source : Ville de Coaticook, 2011

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site patrimonial de la Paroisose-deSaint-Edmond liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- la présence d'une église, d'un presbytère, d'un couvent, d'une école, de la maison du bedeau, d'un cimetière et d'un monument du Sacré-Coeur;
- l'implantation de l'ensemble de part et d'autre d'une voie publique sur un terrain dominant un secteur ancien de la ville de Coaticook.
- les caractéristiques de l'église de Saint-Edmond, notamment son volume, dont le plan composé d'une nef rectangulaire prolongée par un choeur plus étroit terminé par une abside à pans coupés et le toit à deux versants droits, les matériaux, dont la maçonnerie en pierre à bossage ou en moellons, la couverture en tôle ou en cuivre ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en pierre de taille lisse ou en bois, les composantes de la façade, dont le clocher central surmonté d'une flèche polygonale et d'une croix, les trois portails à arc brisé (composés de portes à double vantail surmontées de tympans vitrés à remplage), les gâbles, les fenêtres à arc brisé à remplage, les arcades aveugles polylobées, les contreforts latéraux surmontés de pinacles, les lésènes, les bandeaux, la frise et la corniche moulurée, les caractéristiques des longs-pans et du choeur, dont le soubassement marqué par un bandeau, les fenêtres à arc brisé à remplage, les soupiraux, les chambranles en pierre, la corniche et les retours de corniche, la sacristie greffée à l'abside dans le prolongement du choeur, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage, le toit à deux versants droits, les fenêtres rectangulaires, les soupiraux, les chambranles en pierre, les corniches et les retours de corniche, ainsi que la souche de cheminée en brique;
- les caractéristiques du presbytère et de l'ancienne maison du bedeau, notamment leur volume, dont les plans en « L » ou rectangulaires, les élévations d'un étage et demi à deux étages, les toits à croupes ou à deux versants droits, la baie en saillie, le portique surmonté d'un balcon, les avant-toits ainsi que les annexes (une surmontée d'une terrasse), les matériaux, dont les solages en béton ou en pierre, les parements en brique ou en planches horizontales, la couverture en tôle embossée et celle en bardeaux d'asphalte ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en brique, en bois ou en fer, les ouvertures, dont les portes, les fenêtres rectangulaires, les soupiraux et les lucarnes, l'ornementation sobre constituée essentiellement des appuis, des plates-bandes, des chambranles, des garde-corps et des planches cornières, ainsi que les souches de cheminées en brique;
- les caractéristiques de l'ancien couvent et de l'ancienne école, notamment leur volume, dont les plans rectangulaires, les élévations de deux à quatre étages, les toits mansardés ou plats, l'avant-corps central, les oriels, les campaniles, les galeries et les avant-toits, les matériaux, dont la maçonnerie en pierre, le parement en brique, la couverture en tôle ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois ou en pierre, les ouvertures, dont les portes (une à double vantail), les fenêtres rectangulaires, les fenêtres cintrées et les lucarnes à pignon, l'ornementation, dont les bandeaux, les appuis, les chambranles et les appliques menuisées, les souches de cheminées en brique ou recouvertes de tôle, ainsi que les annexes et les passages couverts;
- les caractéristiques du cimetière, notamment sa situation à l'arrière de l'église et de l'ancien couvent, sur un terrain dégagé au relief accusé, les stèles disposées en rangées droites, orientées différemment selon le secteur, ainsi que la présence d'un calvaire.

Haut de la page

Informations historiques

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-Edmond est situé sur le territoire de l'actuelle ville de Coaticook. L'endroit est colonisé au début du XIXe siècle par des anglophones en provenance de la Nouvelle-Angleterre. À partir de 1835, des francophones s'y établissent également. La communauté catholique de l'endroit est d'abord desservie par des prêtres missionnaires. Une première chapelle est érigée en 1863. En 1868, Jean-Baptiste Chartier (1832-1917) est nommé premier curé résident. La paroisse de Saint-Edmond est alors créée. Le vocable commémore Edmond Gendreau (1840-1918), prêtre missionnaire qui a desservi la communauté de Coaticook au début des années 1860. Le cimetière est inauguré en 1868 et, la même année, Chartier fait ériger un presbytère près de la chapelle.

Constatant l'absence d'écoles francophones et catholiques dans sa paroisse, le curé Chartier décide de fonder quelques établissements scolaires, dont un couvent pour jeunes filles. Le bâtiment est érigé en 1870 et la direction de l'institution est confiée aux Soeurs de la Présentation de Marie.

En 1872, la paroisse de Saint-Edmond est érigée canoniquement. La chapelle, pourtant agrandie l'année précédente, devient trop exiguë pour la communauté grandissante. En 1883, les autorités de la paroisse obtiennent l'autorisation de construire un nouveau lieu de culte en pierre près du couvent, en face de la chapelle. L'édifice est conçu par l'architecte Adolphe Lévesque (1829-1913). Pendant les travaux, le cimetière est agrandi. L'église est consacrée le 24 octobre 1888. Un nouveau presbytère est également construit à proximité, de 1888 à 1890. L'ancienne chapelle est déménagée et convertie en résidence privée alors que l'ancien presbytère est transformé en maison pour le bedeau de la paroisse.

Le couvent est agrandi à quatre reprises entre 1884 et 1907. Le nombre d'élèves externes augmente considérablement dans les premières décennies du XXe siècle et de nouveaux espaces doivent être aménagés. La commission scolaire décide de fonder une nouvelle école primaire destinée aux élèves externes. L'école Saint-Michel, correspondant à l'actuel édifice de la municipalité régionale de comté de Coaticook, est érigée en 1931. Le bâtiment est situé sur l'emplacement de la première chapelle.

Deux monuments religieux sont ajoutés au site au début du XXe siècle. En 1912, un calvaire marquant l'emplacement des sépultures des curés de la paroisse est érigé dans le cimetière, tandis qu'un monument du Sacré-Coeur en marbre est installé devant l'église en 1916. En 1949, le presbytère en pierre, devenu vétuste, est remplacé par une nouvelle maison curiale en brique érigée d'après les plans de Joseph-Aimé Poulin (1889-1952) et de son fils Albert Poulin (1915 - après 1975). Le Sacré-Coeur est déplacé devant cet édifice au cours de la deuxième moitié du XXe siècle.

La maison du bedeau est vendue à un particulier en 1969. L'école Saint-Michel devient un immeuble de bureaux vraisemblablement au début des années 1970. Le couvent est complété par deux annexes reliées par des passerelles en 1971 et en 1987. À partir de 1990, l'établissement est connu sous le nom de collège Rivier. L'administration de l'école est confiée à des laïcs deux ans plus tard. À partir de 1995, les garçons sont admis au collège.

Le secteur Saint-Edmond est constitué site du patrimoine en 2010. Ce bien est devenu un site patrimonial cité (site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-Edmond) à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Coaticook

Municipalité :

  • Coaticook

Adresse :

  • rue Saint-Jacques Nord

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 311 196
  • Lot 3 311 197
  • Lot 3 311 229
  • Lot 3 311 944

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BELOIN, Julie. Les religieuses et leur mémoire : les Annales des Soeurs de la Présentation de Marie au Couvent de Coaticook, 1870-1920. Université de Sherbrooke, 2009. 144 p.
  • DANDENAULT, Roch. Histoire de Coaticook (1818-1976). Sherbrooke, Éd. Sherbrooke, 1976. 726 p.
  • GRAVEL, Albert. Histoire de Coaticook. Sherbrooke, La Tribune, 1925. 222 p.
  • s.a. Circuit patrimonial de la Ville de Coaticook. Coaticook, Ville de Coaticook, 2003. 29 p.
  • s.a. Paroisse St-Edmond, Coaticook : centenaire 1868-1968. Coaticook, Paroisse Saint-Edmond : comité du centenaire, 1968. 71 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013