Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Cimetière de Saint-Edmond

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Coaticook

Date :

  • 1868 (Ouverture)

Thématique :

  • Patrimoine funéraire

Usage :

  • Services et institutions (Cimetières)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

La portion la plus ancienne du cimetière, principalement visible directement à l'arrière de l'église et du couvent, présente de fortes dénivellations sillonnées par des tracés asphaltés aux parcours sinueux. La nouvelle partie, accessible à partir de la rue Sainte-Anne, se distingue pour sa part par l'alignement orthogonal de ses stèles et le tracé rectiligne de ses voies de circulation.

Le cimetière présente une évolution harmonieuse de l'ensemble de ses composantes, tant au niveau de son site (superficie d'origine et agrandissements ultérieurs) que de l'alignement de ses stèles et monuments funéraires.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Situé dans un site patrimonial Municipalité (Coaticook) 2010-07-12
 

Haut de la page

Informations historiques

C'est au moment d'entreprendre la construction du presbytère, en 1868, que l'emplacement du cimetière actuel est envisagé. Au moment de construire une nouvelle église, de 1883 à 1888, la Fabrique entreprend d'agrandir le cimetière en achetant d'Arthur Cutting un terrain de cinq à six arpents qui longe les cours du couvent. En 1906, divers travaux sont entrepris pour nettoyer le terrain du cimetière et réparer les clôtures en bois qui le borde, suivi en 1907 par l'installation à l'entrée du cimetière de piliers de pierres taillées pourvus de barrières en acier. En 1910, divers travaux sont réalisés à nouveau dans le cimetière, dont la réparation du charnier et l'aménagement d'une route menant à ce dernier. En 1912, le
curé Séguin fait tracer les plans d'un calvaire réservé à l'inhumation des membres du clergé. On y retrouve une enceinte en granit de 97 pieds de circonférence. Deux anges en Arian sonnant la trompette y reposent, ainsi qu'une croix de granit de 17 pieds de hauteur supportant un Christ en airain mesurant 5 pieds et 10 pouces de hauteur. Le Christ et les anges coûtant alors 350 $, l'ensemble des autres travaux 1275 $, le financement se fait par des dons et souscriptions volontaires de paroissiens. En avril 1931, la Fabrique procède à un nouvel agrandissement du cimetière avec l'achat d'un terrain d'une superficie de quatre à cinq acres appartenant à la Compagnie de placements de Sherbrooke, ce qui double la superficie du cimetière. Ce dernier fait l'objet d'une nouvelle bénédiction, le 12 juillet 1931, et devient par le fait même le seul lieu d'inhumation à desservir les trois paroisses catholiques de Coaticook (Saint-Edmond, Saint-Jean-Baptiste et Saint-Marc). En 1945, une nouvelle parcelle de terrain, communément appelée « la butte aux soeurs », est achetée par la Fabrique afin d'agrandir le cimetière. En 1955, le cimetière est à nouveau agrandi suite à un échange de terrain avec les Soeurs de la Présentation-de-Marie. En 1960, on réalise divers travaux sur le périmètre du cimetière. En 1962, le Christ et les anges du
calvaire sont nettoyés et dorés à la feuille d'or 24 carats par Léon Caron, un résident de Coaticook. Au mois de juin 1968, on procède au pavage des chemins du cimetière de même que d'une partie de la voie conduisant à la rue Sainte-Anne. En 1980, un terrain situé du côté de la rue Sainte-Anne est préparé pour permettre l'agrandissement du cimetière. Les travaux de remplissage et de nivellement de la nouvelle partie sont réalisés au mois de juillet 1981. En 1990, d'importants travaux de réaménagement sont effectués suite à la réfection d'une section de la rue Saint-Jacques Nord. Suite à des actes de vandalisme, les personnages du calvaire sont peints en blanc au cours de l'année 2001.

La plus ancienne stèle funéraire dont les inscriptions sont lisibles à ce jour appartient Elizabeth Galvin, fille de John et Mary Galvin, décédée le 10 décembre 1855 à l'âge de 9 mois. Cette stèle se retrouve dans une section du cimetière principalement marquée par la présence d'érables matures, qui regroupe les sépultures des premiers résidents anglophones de religion catholique originaire d'Angleterre, de l'Irlande et des États-Unis.

En 1993, le nombre de sépultures présentes sur le site était évalué à 10 000 corps.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Coaticook

Municipalité :

  • Coaticook

Adresse :

  • rue Saint-Jacques Nord

Latitude :

  • 45° 8' 13.848"

Longitude :

  • -71° 47' 45.672"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 311 944

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • COULOMBE, Daniel et Manon THIBAULT. Histoire du patrimoine de Coaticook. Vol. Tome 1. Coaticook, Ville de Coaticook, 1996. s.p.
  • DANDENAULT, Roch. Histoire de Coaticook (1818-1976). Sherbrooke, Éd. Sherbrooke, 1976. 726 p.
  • GRAVEL, Albert. Histoire de Coaticook. Sherbrooke, La Tribune, 1925. 222 p.
  • Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Dossier d'étude historique. Coaticook - Église catholique Saint-Edmond.. Inédit. Sherbrooke, 2003. s.p.
  • s.a. Coaticook. A review of the past.. s.l. 1965. s.p.
  • THERRIAULT, Edmond (Frère). Paroisse Saint-Edmond, 1868-1993, Coaticook. Sherbrooke, Éditions Louis Bilodeau & Fils, 1992. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013