Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

11-11½, rue De Buade

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • vers 1830 (Construction)

Usage :

  • Fonction industrielle, transformation des minéraux et fabrication de produits finis (Imprimeries et reliure)
  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Plaques commémoratives associées (1)

Groupes associés (3)

Personnes associées (10)

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité, 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Informations historiques

Ce bâtiment a été érigé probablement vers 1830 à partir de structures déjà en place. Jonathan Sewell (1766-1839), juge de la Cour de vice-amirauté et conseiller législatif, vient alors d'en faire l'acquisition. Dans les mains de son épouse, Henrietta Smith (1776-1849), à la suite de son décès, la propriété continue d'être louée.

Le marchand de fourrures William Simpson Henderson de la maison Ashton and Co. fait effectuer des réparations à la portion ouest de la maison située au 15-19, rue De Buade en 1842. Le mur de façade est alors complètement reconstruit en pierre piquée de Cap-Rouge suivant les plans de Frederick Hacker (vers 1802- vers 1846). Il est probable que la portion est, située au 11, rue De Buade, soit remodelée à la même époque en raison de la similitude des traitements. Le capitaine William Henry Temple (1788-1874), gendre de Jonathan Sewell, hériterait par la suite de la propriété. Celle-ci serait louée en 1845 au tailleur William Blanchard Valleau (1822-1868). Ce dernier occupe toujours les lieux en 1851 avec le tailleur George Thompson. William Blanchard Valleau fait l'acquisition de la propriété en 1857. La firme W. B. Valleau and Co. est toujours présente sur place en 1860. On y retrouve George Thomson en 1870.

Cet édifice de la rue De Buade est occupé en 1876 par le journal Quebec Mercury et par son éditeur George Thomas Cary, qui agit à ce titre depuis 1855. La propriété est vendue par le shérif en 1879 à Léger Brousseau (1826-1890), l'éditeur du Courrier du Canada. Le Quebec Mercury occupe toujours les lieux en 1880. C'est dans cet édifice que sera conçu le journal Le Courrier du Canada regroupant les bureaux de rédaction et de l'administration en 1890; les presses à vapeur se trouvent dans l'édifice voisin à l'est.

Plus tard, la propriété est cédée par Georgiana Carneau, veuve de Léger Brousseau, à P. J. Jolicoeur en 1902 qui la cède aussitôt au Séminaire de Québec. Le marchand et tailleur Théodore Lafrance en fait l'acquisition en 1908, fait des réparations à l'édifice et le revend en 1910 au notaire et professeur de l'Université Laval Louis-Philippe Sirois (1851-1921). Théodore Lafrance tient commerce en 1915 au 11, rue De Buade. Des travaux sont effectués sur l'édifice en 1919; c'est peut-être à cette occasion que le toit à versants disparaît pour être remplacé par un toit plat.

Il est à noter que le site renferme les vestiges d'une habitation érigée au milieu du XVIIe siècle et qui correspondent peut-être au site de la chapelle Notre-Dame-de-la-Recouvrance.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 11, rue De Buade
  • 11½, rue De Buade

Latitude :

46° 48' 49.3"

Longitude :

-71° 12' 20.3"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 212 397

Code Borden

CeEt-45      

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013