Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Lampe de sanctuaire

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Date :

  • après 1668 – avant 1669 (Production)
  • avant 1672 – (Donation)

Période :

  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Classification :

  • Oeuvre d'art / Bien ethno-historique > Objets de communication > Objet de cérémonie > Objet religieux

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Patrimoine mobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Description

Lampe de sanctuaire en argent à double cuve, ornée d'un décor de style Louis XIV. La cuve principale, bombée, présente trois motifs de têtes d'angelots ailés, situés à égale distance l'un de l'autre, en alternance avec des motifs d'inspiration florale. Ces motifs d'angelots sont répétés sur la cuve inférieure, de taille plus restreinte. Au sommet de la cuve principale se trouve une collerette à godrons, sur laquelle sont fixées trois pièces en forme d'angelots, qui soutiennent les chaînes qui permettent d'accrocher la lampe. Les trois chaînes rejoignent, tout en haut, une pièce en argent circulaire ornée de motifs de feuilles, au centre de laquelle est situé l'anneau de suspension principal. Un récipient en fer est déposé à l'intérieur de la cuve, et un anneau au rebord dentelé est situé à mi-chemin des chaînes, afin de soutenir un lampion.


Le poinçon de l'orfèvre, soit une fleur de lys couronnée accompagnée d'une grappe de raisins et des initiales « CB » est visible à sur la lampe, de même qu'un second poinçon qui semble représenter la lettre « Z » couronnée. Les armoiries de la famille Courcelles sont également gravées à la surface.

Numéro de l'objet :

  • Numéro d'accession : 2020.615
  • Numéro précédent : A-68
  • Numéro précédent : 2001-1286

Lieu de production :

  • Europe > France > Île-de-France > Paris

Dimensions :

  • Diamètre extérieur (Mesurée / intégral) : 32,5 centimètre(s)
  • Hauteur (Mesurée / intégral) : 119 centimètre(s)
  • Poids (Mesurée / intégral) : 3 132 gramme(s)

Matériaux :

  • Métal (Argent)
  • Métal (Fer)

Technique de fabrication :

  • Présumé : Repoussé
  • Présumé : Ciselé
  • Présumé : Soudé
  • Présumé : Poli

Représentation iconographique :

  • Rinceaux
  • Têtes d'angelots

Poinçon :

  • poinçon d'année : Z avec une couronne
  • poinçon de l'orfèvre : CB avec une grappe de raison au centre, une fleur de lys au-dessus et une couronne qui surplombe le tout

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1961-07-06
 

Haut de la page

Informations historiques

Une lampe de sanctuaire est une lampe formant veilleuse, suspendue en avant et non loin de l'autel, allumée en permanence pour marquer la présence divine dans le tabernacle.

Cette lampe de sanctuaire est attribuée à l'orfèvre Claude Boursier (avant 1629 - après 1697) et aurait été réalisée à Paris en 1668 ou 1669. Elle a été commanditée par Daniel de Rémy de Courcelles (1626-1698), gouverneur de la Nouvelle-France de 1665 à 1672, qui l'aurait remise aux Augustines de l'Hôtel-Dieu de Québec avant son départ.

Selon les Annales de la communauté, la pièce a été restaurée vers 1887 par un homme nommé Lespérance, qui travaillait l'argent dans la ville de Québec : « Monsieur Lespérance… comme il travaille l'argent, ce bon gentil-homme nous a priés de lui envoyer notre lampe d'argent pour le Saint-Sacrement qui était très malpropre, cette lampe était percée à différentes places, il nous l'a nettoyée et raccommodée de manière à nous faire une lampe neuve sans vouloir n'accepter aucune récompense pour les frais de travail. Il estime cette lampe à 200,00 $¿; nous la conservons comme un précieux souvenir d'antiquité, nous étant eu données par Mr de Courcelles, gouverneur de cette nouvelle France. »

Haut de la page

Références

Contributeur de données :

Direction générale du patrimoine

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Biens mobiliers du Québec. Tome III. Québec, Les Publications du Québec, 1999. 428 p.
  • s.a. « Prévost, Claude et Élisabeth Legendre ». Université du Québec à Montréal. Héraldique Québec [En ligne]. http://rd.uqam.ca/HQ/MEMBRES/PrevostLegendre.html

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013