Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Hébert, Henri

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1884‑04‑03 – 1950‑05‑11

Occupation :

  • Sculpteur

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (4)

Patrimoine mobilier associé (1)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 3 avril 1884 à Montréal, Henri Hébert est le fils de Louis-Philippe Hébert, sculpteur, et de Maria Roy. Il est le frère d'Adrien Hébert, peintre, dessinateur et graveur.

Hébert amorce ses études vers 1896 et fréquente différentes écoles parisiennes et montréalaises jusqu'en 1908. Il étudie d'abord le dessin avec Edmond Dyonnet au Monument national de Montréal et entreprend, vers 1900, une formation en aménagement architectural à l'École des arts décoratifs de Paris. En 1902, il est l'élève de William Brymner à l'Art Association of Montreal puis, en 1904, il s'initie à la sculpture dans les ateliers de Gabriel-Jules Thomas et de Jean-Antoine Injalbert à l'École des beaux-arts de Paris. Il figure au Salon des artistes français de 1906 à 1909 et en 1913.

Après son retour à Montréal en 1909, Hébert travaille dans l'atelier de son père et réalise des travaux de sculpture pour de nombreux édifices de Montréal. Il orne de reliefs le Moyse Hall de l'Université McGill, exécute des décorations sculptées pour la maison des infirmières de l'Hôpital général de Montréal et fait les bas-reliefs de l'édifice McDougall and Cowans en 1929 et 1930. Il exécute aussi plusieurs monuments commémoratifs. En 1920, il réalise, d'après les maquettes de son père, un monument à Évangéline à Grand-Pré, en Nouvelle-Écosse. Il est l'auteur du monument commémoratif à la guerre à Outremont, du monument de Louis-Hippolyte La Fontaine, ainsi que des bustes d'Alphonse Jongers et de Rodolphe Forget. Il aborde occasionnellement des thèmes religieux, sculptant notamment un Sacré-Coeur pour l'église de Saint-Henri à Montréal.

Hébert participe largement à la vie artistique de Montréal. Il figure au Salon de l'Art Association of Montreal de 1910 à 1947. Il est membre fondateur de la Sculptors' Society of Canada et membre de l'Arts Club de Montréal. Il est élu associé à l'Académie royale des arts du Canada en 1912 et à la Royal Society of Arts and Sciences de Londres en 1939. Il donne des cours de sculpture à l'école d'architecture de l'Université McGill jusqu'en 1921 et au Monument national de 1923 à 1925. Il est aussi chroniqueur artistique et collaborateur au journal La Patrie et à la revue Le Nigog.

Il est décédé à Montréal le 11 mai 1950.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CHAMPAGNE, Michel. « Hébert, Adrien ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • KAREL, David. Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord : peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes et orfèvres. Québec, Musée du Québec / Les Presses de l'Université Laval, 1992. 962 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013