Ministère de la Culture et des Communications
Répertoire du patrimoine culturel du Québec

Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Nantel, Antonia

Type :

Personne

Date :

  • 1886‑04‑14 – 1955‑12‑06

Occupation :

  • Musicien / chanteur
  • Mécène / protecteur
  • Producteur

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Plaques commémoratives associées (1)

Voir la liste

Personnes associées (3)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Désignation Personnage historique Ministre de la Culture et des Communications 2022-03-08
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Née le 14 avril 1886 à Saint-Jérôme, Antonia Nantel est la fille de Guillaume-Alphonse Nantel, journaliste et homme politique, et d'Emma Tassé.

Faisant preuve de grandes aptitudes pour le piano et d'un intérêt pour la musique classique dès l'enfance, Antonia Nantel étudie le piano au Conservatoire national de Montréal, puis le chant et les arts dramatiques à Paris et à Londres, dans l'intention de mener une carrière lyrique.

De retour au Québec, elle entreprend, après son mariage avec Athanase David, une vie de mécène et d'organisatrice. Elle participe notamment à la fondation de l'hôpital Sainte-Justine, de l'Assistance maternelle et de la clinique BCG de Montréal. C'est cependant pour son engagement pour le développement de la vie musicale à Montréal qu'Antonia Nantel est reconnue.

Elle s'investit d'abord dans la fondation et les activités du premier orchestre symphonique professionnel du Québec, le Montreal Orchestra, fondé en 1930, en intégrant son conseil exécutif. Elle quitte toutefois l'organisation en 1934, en désaccord avec sa politique d'engagement des solistes, qu'elle considère discriminatoire envers les francophones.

La même année, souhaitant doter le Québec d'un premier orchestre professionnel francophone, elle œuvre à créer la société des Concerts symphoniques de Montréal, en collaboration avec son mari et des membres en vue du milieu musical classique francophone, dont le chef d'orchestre montréalais Wilfrid Pelletier. Elle est désignée « membre fondateur à vie » de la société qui devient, en 1954, l'Orchestre symphonique de Montréal.

Cherchant à démocratiser l'accès à la musique classique pour les Canadiens français et pour les jeunes en particulier, elle fonde avec Wilfrid Pelletier en 1936 les Matinées symphoniques de Montréal et les Festivals de Montréal, dont elle devient présidente. Par son implication dans cette organisation vouée à la mise sur pied d'événements culturels, comme des concerts gratuits sur le mont Royal, Antonia Nantel contribue non seulement au développement et à la diffusion de la musique classique, mais aussi du théâtre et de la peinture.

Porteuse d'idées novatrices et rassembleuses dans le domaine des arts, Antonia Nantel rallie artistes et mécènes autour de ses projets. Elle parvient au cours de sa carrière à offrir une vitrine aux artistes francophones et à mettre sur pied des institutions musicales durables qui marquent la société québécoise de la première moitié du XXe siècle.

Antonia Nantel est décédée à Montréal, le 6 décembre 1955.

Elle avait épousé à Montréal, en 1908, Athanase David, avocat et homme politique, fils de Laurent-Olivier David, avocat, journaliste, homme politique et auteur, et d'Albina Chenet.

Haut de la page

Intérêt patrimonial

Ce personnage historique est désigné pour les motifs suivants:

Grande mécène, Antonia Nantel a consacré une partie importante de sa vie à la promotion des arts et au développement de la culture musicale classique à Montréal et au Québec. Après avoir participé à la fondation de l'hôpital Sainte-Justine, de l'Assistance maternelle et de la clinique BCG de Montréal, elle s'investit dans les activités du Montreal Orchestra à compter de 1930. Souhaitant doter la ville de Montréal d'un ensemble symphonique professionnel composé de musiciens d'expression francophone, elle cofonde en 1934 avec son mari, le ministre Athanase David, et le chef d'orchestre Wilfrid Pelletier, la Société des concerts symphoniques de Montréal, devenue l'Orchestre symphonique de Montréal. En 1936, elle cofonde également les Matinées symphoniques afin d'initier les enfants à la musique classique. La même année, elle met sur pied l'organisme qui deviendra les Festivals de Montréal. Comme présidente de cette société de 1939 à 1952, elle organise plusieurs événements culturels, dont des concerts gratuits sur le mont Royal, et contribue à la découverte de nombreux talents. Par ses nombreuses initiatives, Antonia Nantel aura participé à faire de la métropole québécoise un centre culturel nord-américain d'envergure.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • HUOT, Cécile. « Antonia David, (née Nantel) ». Historica Canada. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/david-madame-athanase
  • Orchestre symphonique de Montréal. « Histoire de l'OSM ». Orchestre symphonique de Montréal. Orchestre Symphonique de Montréal [En ligne]. https://www.osm.ca/fr/histoire-osm/
  • VINCENT, Odette. La vie musicale du Québec: art lyrique, musique classique et contemporaine. Sainte-Foy, Les Presses de l'Université Laval, 2000. 159 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2024