Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Collège de L'Assomption

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • L'Assomption

Date :

  • 1844 (Construction)
  • 1832 (Ouverture)

Usage :

  • Services et institutions (Collèges classiques)
  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)
  • Services et institutions (Établissements de formation spécialisée)

Éléments associés

Groupes associés (2)

Voir la liste

Personnes associées (14)

Voir la liste

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (L'Assomption) 2012-05-01
 

Haut de la page

Informations historiques

Le collège de L'Assomption est fondé en 1832 pour y dispenser le cours classique. La création de l'institution est une initiative de Jean-Baptiste Meilleur, qui souhaite développer l'enseignement sur la rive nord de Montréal. Des collèges semblables voient le jour dans plusieurs centres ruraux à cette époque. Le premier de ceux-ci est le séminaire de Nicolet en 1803. Lors de sa fondation, le collège de L'Assomption est le 10e collège classique.

Les bâtiments et aménagements d'origine du collège sont disparus pour faire place aux constructions actuelles. Le collège occupe le même site depuis sa création, soit un îlot urbain approximativement délimité par le boulevard de l'Ange-Gardien, la rue Sainte-Anne, la rue Saint-Étienne et la rue Dorval. Ses limites ont varié dans le temps.

Le plus ancien bâtiment du collège est construit en 1844. Il est orienté vers le boulevard de l'Ange-Gardien. Ce bâtiment, qui correspond à l'actuelle aile A, est agrandi vers l'ouest en 1852, puis vers l'est en 1867 avant d'être doté d'une toiture mansardée et d'un dôme en 1882 et en 1883 selon les plans des architectes Jean-Roch Poitras et Victor Roy.

L'aile B, érigée en 1892 selon les plans des architectes Albert Mesnard, Maurice Perrault et Joseph Venne, complète le front bâti du boulevard de l'Ange-Gardien. Les ailes A et B s'inscrivent dans le courant de l'architecture Second Empire.

Des jardins prennent place en façade des ailes A et B. Ceux-ci évoluent au fil des ans, mais l'espace demeure toujours paysager. Les jardins actuels s'inspirent d'une planification réalisée en 1982 par Lise Cormier. Deux allées avec rond-point donnent accès aux ailes. L'entrée de l'aile A comprend un portail identifiant l'institution.

En raison des besoins croissants de l'institution, de nouvelles ailes s'ajoutent. Celles-ci s'intègrent derrière les ailes A et B, suivant un mode de développement qui s'effectue selon les besoins et les opportunités. C'est ainsi que l'aile C date de 1930 et l'aile D de 1920. Ensemble, ces ailes sont parallèles aux ailes A et B auxquelles elles sont jointes par un corps de bâtiment perpendiculaire. Les ailes A, B, C et D adoptent approximativement un plan en « H ». L'aile E relie les ailes B, D et H (postérieure aux ailes précédentes). L'ajout de l'aile E aux ailes A, B, C et D contribue à former une cour intérieure. Les ailes F et G se projettent perpendiculairement à l'aile D. L'aile F construite en 1915 accueille notamment la cuisine alors que l'aile G, construite en 1896, accueillait initialement une école d'agriculture. Celle-ci ferme ses portes en 1900. Le bâtiment a été déplacé de son site puis joint à l'ensemble puisqu'il formait une construction indépendante. La cuisine est alors sous la responsabilité des Petites soeurs de la Sainte-Famille, qui logent dans l'aile G qui leur sert de couvent. L'aile H est construite en 1958. De grandes dimensions, elle se projette perpendiculairement à l'aile B et se poursuit vers l'est.

Dans le contexte de la réforme du système scolaire québécois des années 1960, le collège de L'Assomption divise son programme d'enseignement en deux secteurs en 1962 et en 1963, soit le secteur secondaire et le secteur collégial. Ce dernier est vendu en 1998 au gouvernement et devient le Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption.

Les ailes S et V ont été construites en 2008 selon les plans de la firme FABG architectes. Implantées à l'angle sud-est de l'îlot, les ailes forment un complexe sportif de grande envergure.

Le collège de L'Assomption est cité immeuble patrimonial par la Ville de L'Assomption en 2012. L'institution est encore en fonction comme école secondaire privée.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • L'Assomption

Municipalité :

  • L'Assomption

Adresse :

  • 270, boulevard de l'Ange-Gardien

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 891 843
  • Lot 2 892 238

Code Borden

BkFi-44      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Brodeur consultants. Collège de L'Assomption. Dossier documentaire sur l'évolution physique et historique du collège de L'Assomption, L'Assomption. Montréal, 2017. 345 p.
  • Brodeur consultants. Proposition d'énoncé de l'intérêt patrimonial du collège de L'Assomption. Montréal, 2017. 37 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013