Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Mesnard, Albert

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • Perrault et Mesnard
  • Perrault, Mesnard et Venne

Date :

  • 1847‑06‑21 – 1909‑09‑06

Occupation :

  • Architecte

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (35)

Voir la liste

Plaques commémoratives associées (3)

Personnes associées (4)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Albert Mesnard est né à Saint-Lin (Saint-Lin-Laurentides) le 21 juin 1847.

Mesnard fait ses études au collège de l'Assomption. Installé à Montréal, il travaille comme assistant de Victor Bourgeau, auprès de qui il s'initie à la sculpture et à l'architecture. Il ouvre un bureau à son nom en 1873 et travaille pendant quelques années au cabinet de l'arpenteur et architecte Henri-Maurice Perrault.

En 1880, Mesnard s'associe à Maurice Perrault, fils de son ancien patron, pour former la firme Perrault et Mesnard, qui s'installe quatre ans plus tard à la place d'Armes à Montréal. Rapidement, il obtient, avec son associé, des commandes d'envergure, notamment celle pour la conception de l'église de Sainte-Cécile à Salaberry-de-Valleyfield (1882-1884) et de la basilique de Sainte-Anne à Varennes (1884-1887). En collaboration avec Perrault, il réalise également l'église Saint-Antoine-de-Padoue de Longueuil (1884-1887). Ce projet donne un essor à sa carrière et lui permet de s'imposer, avec son partenaire, comme l'un des spécialistes de l'architecture religieuse dans la région de Montréal, prenant ainsi la relève de son ancien maître Victor Bourgeau. On doit à son cabinet un nombre impressionnant d'églises et de chapelles dans la région. La firme acquiert une telle renommée, qu'elle est sollicitée pour réaliser des projets pour l'Église catholique ailleurs au Canada et aux États-Unis.

En 1892, Mesnard et Perrault s'adjoignent les services de l'architecte Joseph Venne, qui collaborait déjà depuis un certain temps avec les deux hommes. La nouvelle société reçoit la plupart des commandes institutionnelles et religieuses de la clientèle canadienne-française de la région de Montréal et continue d'être sollicitée ailleurs. Mesnard participe alors notamment à quelques chantiers prestigieux de Montréal dont ceux de l'agrandissement de la Banque du Peuple (1893-1894), du Monument-National (1891-1894) et du pavillon de l'Université Laval à Montréal (1893-1895). La société Perrault, Mesnard et Venne est dissoute en 1895. L'architecte travaille alors seul, mais forme quelques brèves associations avec, entre autres, Théodore Daoust de 1897 à 1898, Joseph-Arthur Godin de 1901 à 1902 et Charles Bernier de 1903 à 1907.

Mesnard est un des membres fondateurs de l'Association des architectes de la province de Québec.

Il est décédé à Montréal le 6 septembre 1909.

Il avait épousé en 1868 Cordélia Beaudry, fille de Joseph Beaudry, marchand, tailleur et lieutenant-colonel des Mount Royal Rifles (Carabiniers Mont-Royal).

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • HILL, Robert G. Biographical Dictionary of Architects in Canada, 1800-1950 [En Ligne]. http://dictionaryofarchitectsincanada.org/
  • Société de développement de Montréal. Vieux-Montréal [En Ligne]. http://www.vieux.montreal.qc.ca
  • s.a. « M. Albert Mesnard, architecte ». Le Monde illustré, 16 novembre 1889, p. 230-231.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013