Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Maison Maurice-Duplessis

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Mauricie

Municipalité :

  • Trois-Rivières

Date :

  • vers 1895 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Description

La maison Maurice-Duplessis est un bâtiment résidentiel construit vers la fin du XIXe siècle. Ce volume cubique s'élève sur deux étages et est couvert d'un toit en pavillon revêtu de tôle à baguettes. Les façades sont recouvertes d'un parement de brique. Sur le côté gauche, un tambour protégé d'un auvent est surmonté d'une petite fenêtre cintrée. La façade principale est marquée par la symétrie. L'entrée est précédée d'un imposant escalier en pierre de taille avec balustrade en fer ornemental et présente un porche également en pierre. La porte à panneaux en bois est surmontée d'une imposte. Surplombant l'entrée, un balcon est accessible par une porte à panneaux en bois avec imposte ornée de volets et protégée d'un petit auvent. Les fenêtres disposées de part et d'autre de la porte principale au rez-de-chaussée sont composées de trois baies et d'une imposte, alors que celles à l'étage supérieur sont simples. La façade principale se démarque par son parement de brique rouge alors que les façades latérales sont peintes de couleur claire. Les angles sont soulignés par un chaînage en pierre. Une plaque commémorative indique que cette résidence a appartenu à l'ancien premier ministre du Québec Maurice Duplessis (1890-1959). Cette résidence située sur la rue Bonaventure est entourée de plusieurs maisons cossues de la bourgeoisie trifluvienne au centre-ville de Trois-Rivières.

La maison Maurice-Duplessis se trouve dans l'aire de protection du manoir Boucher-De Niverville, classé monument historique en 1960.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Délimitation Situé dans une aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1973-06-29
 

Haut de la page

Informations historiques

Cette résidence située dans le quartier de l'élite bourgeoise de Trois-Rivières est construite au cours des dernières décennies du XIXe siècle. Après 1933, la façade est réaménagée. Les ouvertures en arc surbaissé prennent une forme rectangulaire. Le pignon, la grande galerie longeant toute la façade et le balcon sont supprimés. Les murs latéraux en brique, les chaînages d'angle et la volumétrie générale sont toutefois conservés.

La demeure devient la propriété de Maurice Duplessis (1890-1959) qui y installe son bureau dans le sous-sol. D'abord avocat, Duplessis est élu député de la circonscription de Trois-Rivières en 1927. Il est élu premier ministre du Québec de 1936 à 1939 puis de 1944 à 1959. Quand il n'est pas à Québec pour assumer ses fonctions politiques, il peut recevoir jusqu'à une centaine de personnes par jour dans son bureau trifluvien. C'est d'ailleurs à cet endroit qu'il célèbre sa réélection de 1952. Maurice Duplessis décède en 1959 alors qu'il est toujours premier ministre du Québec et propriétaire de cette résidence. L'année suivante, une plaque commémorative est fixée sur la demeure et un musée y est établi par la Société des Amis de Maurice Duplessis. Ce musée ferme ses portes quelques années plus tard. Le bâtiment est ensuite occupé par l'architecte Reynald Juneau et les notaires Damphousse sans avoir subi de modifications importantes.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire du patrimoine bâti de Trois-Rivières (2009 - 2010)
    Ville de Trois-Rivières


  • La valeur patrimoniale de la maison Maurice-Duplessis tient notamment à l'importance historique accordée à son ancien propriétaire, le défunt Maurice Duplessis (1890-1959). Maurice Le Noblet Duplessis est né en 1890 à Trois-Rivières. Il est avocat de formation après des études à l'Université Laval. Il est admis au barreau en 1913. En 1927, il est élu député conservateur à l'Assemblée législative dans la circonscription de Trois-Rivières qu'il représente jusqu'à son décès. Il devient chef du Parti conservateur du Québec en 1932 et chef de l'Union nationale en 1936. Cette année-là, son parti est élu et Duplessis devient premier ministre du Québec. Après une défaite en 1939, il reprend le pouvoir en 1944. Quand il n'est pas à Québec, Duplessis occupe sa résidence trifluvienne qu'il conserve toute sa vie. Le bureau aménagé dans le sous-sol peut recevoir jusqu'à une centaine de personnes par jour. C'est d'ailleurs le lieu des festivités de sa réélection en 1952. Il a piloté de nombreuses actions pour le développement économique du Québec et la réalisation de grands projets, dont la construction d'autoroutes, d'hôpitaux, d'écoles, d'universités et de centrales hydroélectriques. À son décès en 1959, il est inhumé à Trois-Rivières, dans le cimetière Saint-Louis. Un monument est érigé à son honneur en 1964 sur le site du manoir Boucher-De Niverville, à quelques pas de sa maison.

    La valeur patrimoniale de la maison Maurice-Duplessis réside également dans son implantation. La rue Bonaventure constitue le coeur du quartier de l'élite trifluvienne. Au début du XIXe siècle, la bourgeoisie commence à s'établir à l'extérieur du périmètre ceint par les fortifications et plusieurs résidences sont édifiées sur les rues Bonaventure, Hart et Radisson (Alexandre). La cathédrale est construite en 1858, le parc Champlain est aménagé en 1869 et l'hôtel de ville est bâti en 1872 dans cette zone. Vers la fin du XIXe siècle, les notables de la ville habitent les luxueuses résidences de ces rues. Duplessis s'inscrit donc sur la liste des personnalités importantes qui résident dans ce secteur. Cette demeure est située à proximité d'autres bâtiments d'une qualité architecturale remarquable, à savoir le palais épiscopal, l'ancienne église méthodiste wesleyenne et l'hôtel de ville.

    La valeur patrimoniale de la maison Maurice-Duplessis repose en outre sur l'intérêt de son architecture. Elle témoigne des maisons cubiques, populaires dès la fin du XIXe siècle en raison de leur faible coût de construction, de la simplicité de l'accessibilité aux plans et de l'intérêt des dimensions de leur espace habitable. Aussi appelé Four Square House, ce modèle est conçu aux États-Unis par l'architecte Frank Kidder en 1891. La résidence de l'ancien premier ministre du Québec emprunte à ce type de bâtiment son plan carré, son toit en pavillon et son élévation sur deux étages entièrement utilisables. La disposition symétrique et régulière des ouvertures ainsi que l'entrée monumentale et l'ornementation constituent d'autres éléments contribuant à la valeur architecturale de ce bâtiment.
    Source : Municipalité de Trois-Rivières, 2010.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Mauricie

    MRC :

    • Trois-Rivières

    Municipalité :

    • Trois-Rivières

    Adresse :

    • 240, rue Bonaventure

    Désignation cadastrale

    Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
    Trois-Rivières Inconnue Absent Lot 2162-4

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • GAMELIN, Alain et al. Trois-Rivières illustrée. Trois-Rivières, Comité des fêtes du 350ème anniversaire de fondation, 1984. 228 p.
    • Patri-Arch. Inventaire du patrimoine architectural du Chemin du Roy à Trois-Rivières . Trois-Rivières, Société de conservation et d'animation du patrimoine de Trois-Rivières, 2003. s.p.
    • Patrimoine trifluvien. No 13 (2003).
    • Patrimoine trifluvien. No 9 (1999).
    • SARRA-BOURNET, Michel. « Maurice Le Noblet Duplessis ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013