Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Édifice de la Vieille-Poste

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Bibliothèque municipale
  • Bureau de poste
  • Vieille poste

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Coaticook

Date :

  • 1886 – 1890 (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Bureaux de poste)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

L'édifice de la Vieille-Poste est un édifice de services construit entre 1886 et 1890. L'immeuble en brique rouge de plan rectangulaire, à deux étages et demi, est surmonté d'un toit en pavillon tronqué percé de deux pignons. Il comporte une tour d'angle coiffée d'un dôme à pans coupés. Une annexe à un étage et demi, récemment agrandie, est construite à l'arrière. L'Édifice de la Vieille-Poste est situé à une intersection importante, dans le quartier commercial de Coaticook.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Coaticook) 1988-03-14
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'édifice de la Vieille-Poste présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est représentative des édifices publics fédéraux conçus par le Bureau de l'architecte en chef. Thomas Fuller (1823-1898) le dirige de 1881 à 1896. Les bureaux de poste doivent notamment marquer la présence de l'État dans les petites communautés urbaines. Ils regroupent aussi d'autres services gouvernementaux. Les plans suivent généralement des modèles établis. L'un des types communs dans les années 1880 est un édifice à deux étages et demi et à façade symétrique, à l'exception d'une tour d'angle où est placée l'entrée principale. L'organisation des ouvertures suit aussi un modèle. Une large fenêtre centrale orne généralement un niveau, tandis que des fenêtres jumelées se trouvent à l'étage. De deux à quatre fenêtres de petites dimensions percent le pignon. Les différents niveaux sont marqués par des bandeaux. Plusieurs constructions de ce type sont bâties à travers le pays. L'édifice public de Saint-Hyacinthe (1889-1894) en constitue un bon exemple. L'édifice de la Vieille-Poste est caractéristique de ce type d'édifice public notamment par son plan rectangulaire, sa tour d'horloge, ses façades symétriques ainsi que la disposition et la forme de ses ouvertures. L'édifice de la Vieille-Poste présente néanmoins des éléments lui conférant une certaine originalité, dont le contraste entre les composantes décoratives en pierre calcaire et les murs en brique rouge, le dôme à pans coupés couronnant la tour et les échauguettes encadrant l'un des pignons.

L'édifice de la Vieille-Poste présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec l'entrepreneur Thomas Turner Shurtleff. Issu d'une famille de notables coaticookois, Shurtleff agit principalement comme commerçant, mais aussi comme entrepreneur. Il construit notamment son propre commerce, une résidence bourgeoise ainsi que l'édifice de la Vieille-Poste. Shurtleff est maire de Coaticook au tournant du XXe siècle. L'édifice de la Vieille-Poste est probablement l'édifice le plus achevé de Shurtleff comme entrepreneur.

Source : Ville de Coaticook, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'édifice de la Vieille-Poste liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- sa situation en bordure de l'intersection des rues Main et Cutting, au coeur du quartier commercial de Coaticook;
- son volume, dont le corps de bâtiment de plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi, le toit en pavillon au sommet tronqué, les pignons sur deux des versants et la tour d'horloge placée à l'angle des deux rues;
- les matériaux, dont le parement en brique rouge, les détails ornementaux en pierre calcaire taillée, les fondations en pierre, la couverture en tôle, le dôme en cuivre;
- les ouvertures, dont leur ordonnance symétrique, leurs dimensions décroissantes selon les niveaux, les différents types d'ouvertures (fenêtres à arc surbaissé, fenêtres cintrées et fenêtres rectangulaires), le jumelage des fenêtres cintrées à l'étage, les lucarnes à croupe sur l'un des versants du toit, l'entrée à baies latérales;
- l'ornementation, dont les arcs de pierre de taille au-dessus des ouvertures cintrées, les bandeaux en pierre, les échauguettes, les pilastres en pierre aux angles du tambour de la tour d'horloge, la corniche à ressauts, les appliques murales circulaires ornant le haut des pignons, la plaque murale en pierre au-dessus de l'entrée portant l'identification du bâtiment, la corniche en pierre au-dessus de l'entrée.

Haut de la page

Informations historiques

En 1884, le village de Coaticook est érigé en ville, qui devient le centre économique et industriel des cantons environnants. La construction d'un immeuble s'impose alors pour regrouper divers services gouvernementaux.

L'édifice de la Vieille-Poste est construit entre 1886 et 1890, selon les plans conçus par le Bureau de l'architecte en chef du Canada, dirigé par Thomas Fuller (1823-1898). Le gouvernement fédéral veut marquer sa présence dans les petites communautés urbaines en construisant des édifices imposants. Fuller dessine alors des bureaux de poste et des édifices publics qui marquent le paysage urbain de plusieurs villes à la fin du siècle. L'entrepreneur responsable des travaux est Thomas Turner Shurtleff, un homme issu d'une famille influente de la ville. Commerçant, il est aussi le maître d'oeuvre de quelques constructions de la ville, dont une résidence bourgeoise et son propre commerce. Après la construction de l'édifice de la Vieille-Poste, il devient maire de Coaticook. Le bâtiment fédéral constitue probablement l'un de ses édifices les plus achevés.

À l'origine, le bâtiment ne comporte pas de tour d'horloge. Celle-ci est construite au-dessus de l'entrée principale en 1937 et 1938.

L'édifice est utilisé par les services postaux jusqu'en 1971. Les étages supérieurs logent d'autres services gouvernementaux. En 1975, la Ville de Coaticook achète le bâtiment et y aménage sa bibliothèque municipale, qui ouvre ses portes en 1976. En 1985, des réparations sont faites à l'horloge et à la toiture.

L'édifice de la Vieille-Poste est cité en 1988. En 1990, des travaux importants sont exécutés à la toiture et aux fenêtres. En 2003, des travaux d'agrandissement sont effectués sur l'annexe. Celle-ci est allongée et une fausse mansarde remplace le toit à deux versants droits.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Coaticook

Municipalité :

  • Coaticook

Adresse :

  • 34, rue Main Est

Latitude :

  • 45° 7' 56.7"

Longitude :

  • -71° 48' 15.5"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Coaticook Village de Coaticook Absent 55-2

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CARON, Christian. « La Ville de Coaticook s'apprête à citer la vieille poste monument historique ». La Tribune, 22 janvier 1988, p. A6.
  • LAPERRIÈRE, Hélène, dir. Promenades estriennes. Montréal, Éditions de l'Homme, 2005. 381 p.
  • MAITLAND, Leslie et R ROSTECKI. Post Offices by Thomas Fuller, 1881-1896. Ottawa, Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 1982. s.p.
  • Ville de Coaticook. « Historique de la bibliothèque ». s.a. Bibliothèque de Coaticook [En ligne]. http://www.bibliotheque.coaticook.qc.ca/RENSEIGN/Hist.htm
  • Ville de Coaticook. « Villes et villages d'art et de patrimoine ». Ville de Coaticook. Ville de Coaticook [En ligne]. http://www.ville.coaticook.qc.ca/coaticook_culturel/index.html

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013