Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison des Prêtres-Chaumont

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Laurentides

Municipalité :

  • Sainte-Anne-des-Plaines

Date :

  • 1884 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (4)

Images

Carte

Description

La maison des Prêtres-Chaumont est une résidence d'inspiration Second Empire construite en 1884. Le bâtiment est composé d'un corps de logis en brique et d'une allonge en appentis à l'arrière. Le corps de logis de plan rectangulaire est formé d'un rez-de-chaussée et d'un comble mansardé. La maison des Prêtres-Chaumont est située dans un contexte urbain, au coeur de la municipalité de Sainte-Anne-des-Plaines, près du noyau religieux.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Il forme un ensemble avec la grange-écurie des Prêtres-Chaumont, aussi classée immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois, madrier sur madrier

Annexes :

  • Cuisine d'été

Saillies :

  • Cheminée
  • Galerie
  • Perron

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Brique

Toit :

  • Forme : En appentis
    Matériau : Tôle à baguettes
  • Forme : Mansardé
    Matériau : Tôle à baguettes

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage

Fenêtre(s) :

  • carrée, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, Soupirail
  • Rectangulaire, Soupirail

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Aisseliers
  • Balustrade en bois
  • Chambranle
  • Corniche à modillons
  • Plate-bande
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1988-03-10
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison des Prêtres-Chaumont présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construite en 1884, elle s'inspire du style Second Empire, populaire au Québec pendant la seconde moitié du XIXe siècle, mais peu commun dans la partie nord de la région de Montréal, où est située la municipalité de Sainte-Anne-des-Plaines. Ce style élaboré est le résultat du métissage des architectures classique et Renaissance française, l'exemple le plus achevé étant l'agrandissement du Louvre à Paris (1852-1857). Dans le cas de la maison des Prêtres-Chaumont, le style Second Empire se reconnaît notamment dans le toit mansardé, la disposition symétrique des ouvertures, l'ornementation des fenêtres et la galerie couverte de la façade ornée de colonnes et d'une balustrade en bois ouvragées. La maison des Prêtres-Chaumont est dans un état de conservation exceptionnel.

La maison des Prêtres-Chaumont présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec la famille Chaumont. Joseph Chaumont (mort en 1915), un cultivateur prospère forcé de quitter son exploitation agricole pour des raisons de santé, l'a fait construire en 1884 par Toussaint Bélisle, un entrepreneur local. À son décès, elle revient à deux de ses douze enfants, les prêtres J. Donat Chaumont (mort vers 1957) et Joseph-Conrad Chaumont (1875-1966). Ecclésiastique important, ce dernier est l'évêque auxiliaire de Montréal de 1941 jusqu'à sa mort. Les prêtres Chaumont habitent occasionnellement la maison et ce sont deux filles de Joseph Chaumont qui y résident successivement de manière permanente. La maison est habitée par les descendants de la famille Chaumont jusqu'en 1986. Elle témoigne de la prospérité de ceux qui l'ont habitée et qui ont marqué l'histoire de la région.

La maison des Prêtres-Chaumont présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur ethnologique. L'ensemble formé par la maison et par la grange-écurie témoigne d'une certaine aisance financière et d'un souci de la mode alliés à des considérations pratiques. Le style Second Empire, le vaste hall du rez-de-chaussée et le décor intérieur reflètent l'esprit bourgeois, tandis que la présence d'une rallonge abritant une cuisine d'été et une laiterie ainsi que d'une grange-écurie multifonctionnelle résulte en partie de la transposition d'éléments associés à la maison de ferme en milieu villageois.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison des Prêtres-Chaumont liés à ses valeurs historique, architecturale et ethnologique comprennent, notamment :
- sa situation dans un contexte urbain, au coeur de la municipalité de Sainte-Anne-des-Plaines, près du noyau religieux;
- sa complémentarité avec la grange-écurie des Prêtres-Chaumont, aussi classée immeuble patrimonial;
- son volume, dont le corps de logis de plan rectangulaire et l'allonge en appentis à l'arrière ainsi que l'élévation formée d'un rez-de-chaussée et d'un étage mansardé;
- ses matériaux, dont la structure de madriers recouverte de brique rouge brunâtre, le jeu de la brique au-dessus des fenêtres, la charpente du toit composée de sept chevrons réunis au faîte à tenons et mortaises ainsi que les deux cheminées couvertes de tôle et disposées en chicane dans les murs pignons;
- ses éléments d'inspiration Second Empire, dont le toit mansardé couvert de tôle à baguettes, la corniche à modillons soulignant les coins, la galerie couverte par un avant-toit sur toute la largeur de la façade avec colonnes et balustrade en bois ouvragées, la disposition symétrique des ouvertures et les chambranles de la façade composés d'une corniche soutenue par des consoles;
- ses ouvertures, dont la porte principale et son imposte vitrées, les fenêtres à grands carreaux et les trois lucarnes à pignon dans le brisis en façade;
- ses éléments intérieurs, dont le hall et les quatre pièces du rez-de-chaussée, les chambranles des portes et fenêtres, les plinthes, les lambris et les armoires encastrées.

Haut de la page

Informations historiques

La maison des Prêtres-Chaumont est construite en 1884 par l'entrepreneur local Toussaint Bélisle pour Joseph Chaumont (mort en 1915), un cultivateur prospère forcé de quitter son exploitation agricole pour des raisons de santé. À son décès, il lègue sa maison à deux de ses douze enfants, les prêtres J. Donat Chaumont (mort vers 1957) et Joseph-Conrad Chaumont (1875-1966). Ecclésiastique important, ce dernier est l'évêque auxiliaire de Montréal de 1941 jusqu'à sa mort. Les prêtres Chaumont habitent occasionnellement la maison et ce sont deux filles de Joseph Chaumont qui y résident successivement de manière permanente. La maison est habitée par les descendants de la famille Chaumont jusqu'en 1986. Elle devient alors la propriété de la municipalité de Sainte-Anne-des-Plaines, qui l'utilise à des fins communautaires et culturelles.

La maison des Prêtres-Chaumont est classée en 1988, tout comme la grange-écurie.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

MRC :

  • Thérèse-De Blainville

Municipalité :

  • Sainte-Anne-des-Plaines

Adresse :

  • 163, boulevard Sainte-Anne

Latitude :

  • 45° 45' 39.193"

Longitude :

  • -73° 48' 51.116"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 082 111

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BLAIS, Sylvie. « Maison et grange-écurie des prêtres Chaumont ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 389-390.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • FORGET, Madeleine. Maison et grange-écurie des prêtres Chaumont, 163, boulevard Saint-Anne, Sainte-Anne-des-Plaines : histoire, relevés, analyse et évaluation patrimoniale. Montréal, ministère des Affaires culturelles, 1986. 162 p.
  • LAFRAMBOISE, Yves. La maison au Québec : de la colonie française au XXe siècle. Montréal, Les Éditions de l'Homme, 2001. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013