Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Saint-Charles-des-Grondines

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Presbytère Saint-Charles-Borromée

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Deschambault-Grondines

Date :

  • vers 1842 – vers 1843 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Carte

Description

Le presbytère de Saint-Charles-des-Grondines est une résidence à caractère religieux d'inspiration néoclassique construite au milieu du XIXe siècle. L'habitation en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants droits. Le presbytère est situé dans un ensemble institutionnel comprenant un cimetière et une église, dans la municipalité de Deschambault-Grondines.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (À bossages)
  • Façade droite : Bois (Planche verticale)
  • Façade gauche : Bois (Planche verticale)
  • Façade avant : Pierre (À bossages)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Tôle à la canadienne

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1966-03-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Saint-Charles-des-Grondines présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette habitation d'inspiration néoclassique a été construite en 1842 ou 1843 par l'entrepreneur et sculpteur Augustin Leblanc (1799-1862), qui réalise au même moment la décoration intérieure de la nouvelle église. L'influence néoclassique se manifeste par les retours de corniche et les pilastres d'angle, tandis que la façade donnant sur l'église, modifiée en 1879-1880, témoigne plus particulièrement du courant néogrec qui marque la fin du néoclassicisme, avec sa grande lucarne à fronton triangulaire dotée de trois fenêtres ainsi que sa porte d'entrée avec imposte vitrée, baies latérales et chambranle aux motifs grecs. La façade donnant sur la route, beaucoup plus simple, présente des lucarnes à pignon et une galerie de pleine largeur aux poteaux et balustres menuisés.

Le presbytère de Saint-Charles-des-Grondines présente aussi un intérêt pour ses valeurs historique et architecturale comme exemple représentatif de ce type de résidence à caractère religieux. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est essentiellement une habitation dans laquelle est aménagé un bureau où le curé, ce personnage influent et respecté représentant l'évêque et l'Église, reçoit les fidèles. Pour diverses raisons, cette habitation peut présenter un volume et une architecture distinctives. À Saint-Charles-des-Grondines, on a apporté une attention toute particulière à la façade du presbytère donnant du côté de l'église.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés du presbytère de Saint-Charles-des-Grondines liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- sa situation sur un grand terrain dans un ensemble institutionnel comprenant le cimetière et l'église de Saint-Charles-des-Grondines, aussi classée, dans la municipalité de Deschambault-Grondines;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, les fondations dégagées et le toit à deux versants droits couvert de tôle à la canadienne;
- les matériaux, dont la maçonnerie de pierre crépie pour les façades avant et arrière et le lambris de planches verticales des murs pignons;
- les ouvertures, dont les fenêtres à battants à grands et petits carreaux avec chambranles;
- les deux façades distinctes, l'une donnant sur l'église et l'autre sur la route;
- les caractéristiques de la façade donnant sur la route, dont les deux portes, les trois lucarnes à pignon, l'avant-toit ainsi que la galerie de pleine largeur aux poteaux et balustres menuisés;
- les caractéristiques d'influence néoclassique et néogrecque, dont les retours de corniche, les pilastres d'angle, la grande lucarne à fronton dotée de trois fenêtres ainsi que la porte d'entrée avec imposte vitrée et baies latérales encadrée d'un portail formé d'un chambranle aux motifs grecs;
- les deux cheminées dans les murs pignons et la petite cheminée centrale;
- les caractéristiques intérieures, dont l'escalier à vis de style néo-Renaissance, les cloisons en plâtre sur lattes, les lambris du plafond et les manteaux de cheminée.

Haut de la page

Informations historiques

Le presbytère de Saint-Charles-des-Grondines, érigé en 1842 ou 1843, est le deuxième presbytère de la paroisse. Il remplace celui bâti en 1742 en bordure du fleuve Saint-Laurent, trop souvent affecté par les crues saisonnières et aujourd'hui disparu.

Sous la supervision du curé Joseph-Olivier Leclerc (1807-1844), la construction de ce nouveau presbytère a été confiée à Augustin Leblanc (1799-1862), entrepreneur et sculpteur, qui a aussi réalisé le décor de l'église. En 1879 et 1880, des transformations importantes lui sont apportées par les entrepreneurs Perreault et Dolbec de Deschambault. La façade donnant sur l'église prend alors une apparence néogrecque. Plusieurs bâtiments construits près du presbytère, dont une glacière, une étable, deux hangars ainsi qu'un fournil sont détruits en 1966.

Le presbytère de Saint-Charles-des-Grondines est classé en 1966.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Portneuf

Municipalité :

  • Deschambault-Grondines

Adresse :

  • 490, chemin Sir-Lomer-Gouin

Lieux-dits :

  • Grondines

Latitude :

  • 46° 35' 31.49"

Longitude :

  • -72° 2' 27.85"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Portneuf Inconnue Absent 96 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • LECLERC, Laurent. Les Grondines : trois cents ans d'histoire. s.l. Ateliers de Montmagny, 1980. s.p.
  • POULIN, Étienne. « Presbytère ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 321.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013