Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Chapais

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Mont Plaisir

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Saint-Denis-De La Bouteillerie

Date :

  • 1833 – 1834 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (2)

Personnes associées (3)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison Chapais comprend un corps de logis principal et une dépendance. Construit en 1833 et 1834, le corps de logis principal est une demeure bourgeoise en bois de plan rectangulaire, à deux étages et demi, à laquelle une allonge est greffée du côté nord. La dépendance est située à l'arrière du corps de logis, du côté est. Un passage couvert relie les deux édifices. La maison Chapais est située dans la municipalité de Saint-Denis.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Un site inscrit à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec est associé au lieu.

Nombre d'étages :

2 ½

Annexes :

  • Agrandissement

Saillies :

  • Cheminée
  • Escalier monumental
  • Galerie
  • Terrasse

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche à clins)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Bois, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à imposte et à baies latérales

Lucarne(s) :

  • À fronton

Éléments architecturaux :

  • Balustrade en bois
  • Portail
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1990-01-05
 
Désignation (Canada) Lieu historique national du Canada Commission des lieux et monuments historiques du Canada 1962-01-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Chapais présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à sa relation avec la famille Chapais, qui en est propriétaire pendant 134 ans. La célébrité de deux membres de cette famille lui confère une valeur nationale. Le premier de ses illustres occupants est Jean-Charles Chapais (1811-1885), homme d'affaires et homme politique important du XIXe siècle, fondateur de la paroisse de Saint-Denis et un des pères de la Confédération canadienne. Le deuxième est sir Thomas Chapais (1858-1946). Fils du précédent, il est propriétaire et directeur de journaux, homme politique, professeur, mais surtout un historien marquant de son époque.

La maison Chapais présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son rôle fondamental dans l'essor de la paroisse de Saint-Denis-de-la-Bouteillerie, devenue ultérieurement la municipalité de Saint-Denis. C'est la première construction d'importance de cette paroisse, érigée canoniquement en 1833. Elle précède même l'érection des bâtiments de culte. La résidence des Chapais abrite alors, au rez-de-chaussée, le magasin général de Jean-Charles Chapais, magasin qui est le pivot du développement socio-économique de la localité. Aujourd'hui, la maison est au centre d'un environnement à haute valeur patrimoniale. Entourée de verdure, elle est située à proximité de l'église, du presbytère et de quelques édifices anciens qui forment le coeur du village pittoresque de Saint-Denis.

La maison Chapais présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle présente un état de conservation et une authenticité remarquables, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Elle est construite pour Jean-Charles Chapais en 1833 et 1834, qui l'ornemente entre 1864 et 1866. Elle se distingue par ses murs lambrissés en planches de bois à clins, son toit à deux versants recourbés avec retour du larmier, sa large lucarne sur le versant avant, son portail orné de pilastres et sa longue galerie reliée à un perron monumental. En raison de l'état de conservation de ces éléments architecturaux authentiques, la maison Chapais constitue un exemple prestigieux de l'architecture bourgeoise de la Côte-du-Sud du milieu du XIXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Chapais liés à ses valeurs historique et architecturale incluent, entre autres :
- la situation au coeur de la municipalité de Saint-Denis, à proximité de l'église et du presbytère;
- le corps de logis principal, auquel est greffée une allonge, et la dépendance;
- les éléments correspondant à la première période de construction (1833-1834), notamment le volume caractérisée par le plan rectangulaire et l'élévation de deux étages et demi habitables (rez-de-chaussée, le « bel étage » et les combles), la charpente de bois en pièce sur pièce, les murs lambrissés en planches de bois à clins peintes en blanc, les fenêtres à battants à six carreaux avec chambranles à entablement, la cheminée centrale, le toit à deux versants recourbés avec retour du larmier et la couverture du toit en bardeaux de bois peints en rouge;
- les éléments correspondant à la seconde période de construction (1864-1866), notamment la large lucarne avec fronton et colonnettes ornementales sur le versant avant du toit, l'entrée principale surmontée d'un linteau néoclassique et la longue galerie reliée à un perron monumental par des escaliers tournants;
- le décor intérieur, notamment l'escalier central, les foyers de cheminée, les moulurations, la quincaillerie et le plafond à caissons;
- l'allonge d'un étage et demi avec un toit à deux versants et une cheminée;
- les caractéristiques de la dépendance, dont le volume caractérisé par le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, les éléments rappelant l'architecture du corps de logis principal, notamment les murs lambrissés de bois et la galerie en façade, les ouvertures fonctionnelles, le toit à quatre versants de style Regency et la cheminée du côté est.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Chapais est construite en 1833 et 1834 pour Jean-Charles Chapais dans la toute nouvelle paroisse de Saint-Denis-de-la-Bouteillerie. Un magasin général est aménagé au rez-de-chaussée et devient le centre de la localité. En 1864, Chapais accède au Cabinet. Au même moment, il entreprend d'orner sa résidence. Deux années plus tard, il fait percer deux lucarnes et fait ajouter, entre autres, une galerie avec des escaliers tournants et un large portail. L'aménagement du terrain est aussi amélioré et un nouvel escalier tournant est construit à l'intérieur de la maison.

En 1888, au moment du décès de Georgina Dionne, épouse de Jean-Charles Chapais, la propriété revient à ses quatre enfants. De ce nombre, sir Thomas est le dernier à s'éteindre, en 1946. Il cède par voie testamentaire la nue propriété (le bâtiment sans les biens meubles) de la maison familiale à son filleul, baptisé également Thomas, et le droit d'usufruit à ses nièces, Élodie et Julienne Barnard.

En 1950, les dames Barnard vendent les bibliothèques, publications, droits d'auteur, manuscrits, peintures et objets d'art du célèbre historien au gouvernement de la province de Québec. Plus tard, en 1968, c'est au tour du filleul de sir Thomas de vendre son héritage à l'État, ce qui met fin aux 134 années de propriété familiale de la résidence.

La maison Chapais est classée en 1990. Elle est ouverte au public comme lieu d'interprétation. En 2004, la maison appartient à l'Association touristique de Saint-Denis-de-la-Bouteillerie.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Kamouraska

Municipalité :

  • Saint-Denis-De La Bouteillerie

Lieux-dits :

  • Saint-Denis-De La Bouteillerie

Latitude :

  • 47° 30' 11.852"

Longitude :

  • -69° 56' 15.098"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Kamouraska Paroisse de Saint-Denis Absent 66
67

Code Borden

CjEl-11      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CHASSÉ, Béatrice. La maison Chapais à Saint-Denis de Kamouraska. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1983. 63 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • DÉSILETS, Andrée. « Chapais, Jean-Charles ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013