Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Quintal

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Chambly
  • Maison Quintal dite Quesnel
  • Maison Quintal-Quesnel

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Boucherville

Date :

  • 1727 – 1750 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (17)

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (4)

Images

Carte

Description

La maison Quintal est une résidence construite entre 1727 et 1750 et modifiée en 1887 dans l'esprit éclectique victorien. L'habitation en pierre de plan rectangulaire est lambrissée de planches verticales moulurées. Elle possède deux étages à l'avant et un étage et demi à l'arrière et est coiffée d'un toit à deux versants. Son ornementation est abondante, en particulier celle des galeries superposées en façade. Cette résidence est située en retrait du boulevard Marie-Victorin, dans la ville de Boucherville.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Il bénéficie d'une aire de protection. La maison Quintal fait également partie d'un site patrimonial cité.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1976-12-15
 
Délimitation Aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1977-10-07
 
Citation Situé dans un site patrimonial Municipalité (Boucherville)
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Quintal présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette maison rurale du XVIIIe siècle est adaptée au goût du jour en 1887. Les modifications qui lui sont alors apportées témoignent de l'influence de l'éclectisme victorien sur l'architecture québécoise dans la seconde moitié du XIXe siècle. L'éclectisme emprunte des éléments à divers styles ou encore combine différents motifs ornementaux à la mode dans un même bâtiment. La maison Quintal, qui donne une impression d'opulence, traduit cette approche par son lambris de planches verticales à couvre-joints camouflant la maçonnerie en moellons, sa façade surhaussée d'un étage qui a entraîné la modification du pignon et son ornementation abondante, en particulier celle des galeries superposées de la façade, des larges souches de cheminée à caissons et des ouvertures de la façade et des murs pignons. À l'arrière, où le volume d'origine est toujours présent, l'angle du pignon qui s'harmonise à celui de la façade demeure purement décoratif. L'ensemble a un caractère imposant et répond à une recherche d'exotisme.

La maison Quintal présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son importance en tant que témoin du mouvement de la villégiature dans le Canada-Est. Au XIXe siècle, sur l'ancien chemin du Roy qui longe le fleuve Saint-Laurent à Boucherville, de nombreux estivants se font construire des villas ou encore acquièrent des bâtiments qu'ils utilisent comme résidences d'été. Cette route riveraine était d'ailleurs dès la fin du XVIIIe siècle un lieu privilégié des villégiateurs montréalais appartenant pour la plupart à la bourgeoisie marchande. Au nombre de ceux qui s'installent le long du chemin du Roy au milieu du XIXe siècle, figure Frédéric-Auguste Quesnel (1785-1865), homme politique, grand propriétaire foncier et commerçant de fourrures, qui achète la maison de la famille Quintal en 1844 et la transforme en villa. Damase Parizeau (1841-1915), marchand de bois montréalais et homme politique, l'acquiert à son tour en 1887 et la rénove au cours de la même année. Par son apparence, la maison Quintal illustre ainsi l'époque où Boucherville attirait la bourgeoisie de la région montréalaise, devenant ainsi un milieu de vie et un lieu de rencontre pour cette société durant la belle saison.

La maison Quintal présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment évoque le souvenir de la seigneurie de Boucherville. Construite entre 1727 et 1750 par François Quintal fils (1682-1771), elle se situe en bordure du chemin du Roy, à proximité du domaine seigneurial, sur l'une des censives concédées en 1673 par le seigneur Pierre Boucher (1622-1717). Au XVIIIe siècle, plusieurs maisons en pierre telles que la maison Quintal sont érigées face au fleuve, sur les premières terres distribuées dans la seigneurie de Boucherville. La maison Quintal rappelle cette époque autant par son implantation que par son volume d'origine, toujours présent à l'arrière, et sa maçonnerie en pierre cachée sous un lambris.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Quintal liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en bordure du chemin du Roy, à proximité du domaine seigneurial et de résidences en pierre du XVIIIe siècle, sur l'une des premières terres concédées dans la seigneurie;
- sa situation face au fleuve Saint-Laurent, devant les îles de Boucherville, à proximité de villas du XIXe siècle ou de maisons utilisées comme résidences d'été;
- son volume, dont les deux étages et la faible pente du toit à l'avant, les pignons postiches à l'arrière et les galeries superposées en façade;
- son ornementation élaborée, dont les boiseries ouvragées et les moulures intérieures, les chambranles ouvragés, les poteaux des galeries (avec appliques, chapiteaux moulurés, aisseliers et doubles consoles en volutes), les doubles consoles de la corniche décorative des murs pignons, les caissons des souches de cheminée (en chicane et donnant une apparence de symétrie) ainsi que le recouvrement en planches de bois verticales à couvre-joints;
- ses éléments d'origine typiques de la maison rurale d'inspiration française encore visibles à l'arrière, dont le volume du corps de logis en moellons bas peu dégagé du sol, l'élévation d'un étage et demi et le versant aigu du toit.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Quintal est construite entre 1727 et 1750 par François Quintal fils (1682-1771), qui hérite de la terre concédée à son père en 1673. Cette terre qui borde le chemin du Roy figure parmi les premières censives accordées à proximité du domaine seigneurial de Boucherville par le seigneur Pierre Boucher. Pendant 171 ans, la propriété reste entre les mains de la famille Quintal. À l'origine, la maison en pierre a les caractéristiques d'une maison rurale d'inspiration française. Elle voisine d'autres maisons en pierre, également érigées au XVIIIe siècle le long du chemin du Roy, face au fleuve.

Dès la fin de ce siècle, la route riveraine est un lieu privilégié par les villégiateurs montréalais. Au cours du XIXe siècle, de nombreux estivants s'y font construire des villas ou encore acquièrent des bâtiments qu'ils utilisent comme résidences d'été. De 1844 à 1858, la maison appartient à Frédéric-Auguste Quesnel (1785-1865), homme politique, grand propriétaire foncier et commerçant de fourrures. L'année de son acquisition, Frédéric-Auguste transforme la maison en villa. En 1858, il la lègue à son frère, le docteur Timéléon Quesnel qui la garde jusqu'en 1870. Leur père, Joseph Quesnel (1746-1809), homme d'affaires, compositeur, dramaturge et poète, s'était installé à Boucherville en 1793, et était devenu l'une des figures dominantes de ce lieu de villégiature et de rencontre de la bourgeoisie de la région montréalaise. Damase Parizeau (1841-1915) acquiert à son tour la maison Quintal en 1887 et la modifie dans l'esprit éclectique victorien en lui ajoutant un étage et deux galeries superposées en façade ainsi qu'un recouvrement de planches de bois verticales à couvre-joints, des ouvertures et une profusion d'ornements.

La maison Quintal est classée en 1976. Elle bénéficie d'une aire de protection depuis 1977. Le bâtiment est restauré au cours des années 1980. L'importante annexe à l'arrière est postérieure au classement. La maison Quintal est incluse dans le site du Vieux-Boucherville depuis 1989.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Longueuil

Municipalité :

  • Boucherville

Adresse :

  • 386, boulevard Marie-Victorin

Latitude :

  • 45° 36' 11.4"

Longitude :

  • -73° 27' 25.6"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chambly Paroisse de Sainte-Famille-de-Boucherville Absent 331-2
331-3

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ARMSTRONG, Frederick H. « Quesnel, Fédéric-Auguste ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • BUREAU, Pierre, Renée CÔTÉ et Claude MICHAUD. Boucherville : répertoire d'architecture traditionnelle. Les cahiers du patrimoine, 13. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1979. 287 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • HARE, John E. « Quesnel, Joseph ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • LABERGE, Gilles. « Maison Quintal (dite Quesnel) ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 227-228.
  • LAHOUD, Pierre et al. Inventaire architectural de la maison Quintal dite Quesnel. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1976. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013