Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Parution du premier imprimé québécois

Type :

Événement

Autre(s) nom(s) :

  • La Gazette de Québec/Quebec Gazette
  • Parution du premier numéro de La Gazette de Québec
  • Publication du premier numéro de La Gazette de Québec

Date :

  • 1764‑06‑21

Période historique :

  • Le Régime britannique (1760 à 1867)

Thème commémoratif :

  • Arts, culture et communications

Éléments associés

Groupes associés (2)

Personnes associées (2)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Le 21 juin 1764, William Brown et Thomas Gilmore publient à Québec le premier numéro de La Gazette de Québec. Ces deux imprimeurs se font ainsi les pionniers de l'impression au Québec, étant les premiers à opérer une presse à imprimer sur le territoire du Québec actuel.

Sous le Régime français, quelques volontés d'établir une imprimerie sont répertoriées. Des communautés religieuses, comme les Jésuites en 1665 et les Sulpiciens en 1683, portent les premières un tel projet. Plus tard, les gouverneurs Roland-Michel Barrin de La Galissonière, en 1748, puis Jacques-Pierre Taffanel de La Jonquière, en 1751, en font la demande auprès des autorités monarchiques, sans jamais cependant recevoir les autorisations ou les sommes nécessaires à l'importation d'une presse. Ainsi, à aucun moment de son histoire la Nouvelle-France ne compte d'imprimerie.

En août 1763, William Brown et Thomas Gilmore, employés de l'imprimeur-libraire William Dunlop de Philadelphie, s'associent dans le but de publier un journal à Québec. Appuyés par le gouverneur James Murray, et informés de l'absence d'imprimeur dans cette ville, ils y voient une opportunité d'affaires. Pendant que Gilmore est à Londres pour acquérir le matériel nécessaire à ce projet, Brown se rend à Québec pour annoncer la venue prochaine de leur journal et solliciter des abonnements. Les imprimeurs espèrent retenir l'attention d'au moins 300 abonnés, mais ne reçoivent que 143 souscriptions, ce qui compromet dès le départ la viabilité de l'entreprise. Grâce à l'aide financière consentie par le gouverneur, ils ouvrent néanmoins une boutique sur la rue Saint-Louis et publient, le 21 juin 1764, le premier numéro de leur journal hebdomadaire qu'ils appellent La Gazette de Québec/The Quebec Gazette.

Le premier numéro de La Gazette de Québec comprend quatre pages séparées en deux colonnes; celle de gauche contient le texte original en anglais et celle de droite présente une traduction en français. Dans un article intitulé « Les imprimeurs au public », Brown et Gilmore exposent les objectifs de leur publication qu'ils espèrent pédagogique et émancipée des débats partisans. Le corps du journal est quant à lui constitué de diverses nouvelles internationales et se termine avec quelques publicités et une annonce du Commissaire des douanes de Sa Majesté, à Londres.

Les autorités coloniales prennent l'habitude d'utiliser La Gazette de Québec comme courroie de transmission. Dès octobre 1764, Murray en fait l'outil de diffusion officiel du gouvernement. Il oblige les curés à s'y abonner pour qu'ils lisent au prône dominical les différents avis et ordonnances qui y sont publiés.

Au cours des décennies suivantes, La Gazette de Québec continue d'être publiée malgré quelques événements perturbateurs. En 1765, la loi du timbre adoptée par le gouvernement britannique fait augmenter de 450 % la rame de papier timbré, ce qui force les imprimeurs à cesser leurs opérations jusqu'à l'abolition de cette législation l'année suivante. À la fin de 1775, dans le contexte de la guerre d'Indépendance américaine, le siège de Québec force une seconde interruption de la publication du journal qui s'étend jusqu'en août 1776.

À partir de 1842, le journal est exclusivement rédigé en anglais. En 1874, la Quebec Gazette fusionne avec le Quebec Chronicle puis, en 1925, avec le Quebec Telegraph pour devenir le Quebec Chronicle-Telegraph, toujours publié aujourd'hui.

La parution du premier numéro de La Gazette de Québec marque les débuts de l'imprimerie au Québec. La Gazette de Québec devient quant à elle un important véhicule d'information et est considérée comme le plus ancien journal toujours en activité en Amérique du Nord.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BEAULIEU, André et Jean HAMELIN. La presse québécoise: des origines à nos jours. Vol. 1. Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1973. 268 p.
  • BLAIS, Christian, Gilles GALLICHAN, Frédéric LEMIEUX et Jocelyn SAINT-PIERRE. Québec: quatre siècles d'une capitale. Québec, Assemblée nationale du Québec - Les Publications du Québec, 2008. 692 p.
  • FAUTEUX, Aegidius. The Introduction of Printing into Canada. Montréal, Rolland Paper Company, 1930. 175 p.
  • FLEMING, Patricia, dir., Gilles GALLICHAN, dir. et Yvan LAMONDE. Histoire du livre et de l'imprimé au Canada. Vol. 1 : Des débuts à 1840. Montréal, Les Presses de l'Université de Montréal, 2004. 566 p.
  • GÉRIN, Elzéar. La Gazette de Québec. Québec, J.-N. Duquet & Cie., 1864. 64 p.
  • GERVAIS, Jean-Francis. « Brown, William ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • GERVAIS, Jean-Francis. « Gilmore, Thomas ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • MELANÇON, François. « La circulation du livre au Canada sous la domination française ». Papers of the Bibliographical Society of Canada/Cahiers de la Société bibliographique du Canada. Vol. 37, no 2 (1999), p. 35-58.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013