Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Centre de villégiature du Château Montebello

Description

« Le site patrimonial du centre de villégiature du Château Montebello comprend les éléments suivants :

Les immeubles d'intérêt :
- le portail d'accès des visiteurs (deux pavillons joints par une arche);
- le petit garage du chemin d'accès des visiteurs;
- le Cedar Hall ¿ logement des employés;
- l'immeuble multifonctionnel, en forme de fer à cheval, comprenant une cour centrale et des corps en saillie, logeant le salon Héritage (corps est), le curling (avant-corps sud-est), le poste de location de skis de fond, de motoneiges et de VTT, l'école de conduite Land Rover Expérience (cour centrale) et le garage (corps central et avant-corps sud-ouest);
- le Château (4 ailes de chambres de chambres et suites, 2 ailes de salles et salons, jointes par un corps central hexagonal, l'hôtel, les restaurants et les salles);
- la capitainerie de la marina ou club nautique;
- le centre sportif, comprenant la piscine intérieure, la salle d'entraînement (sans valeur patrimoniale), le spa, les terrains de tennis intérieurs et de squash (sans valeur patrimoniale);
- le passage sous-terrain reliant le château et le centre sportif;
- le petit entrepôt de l'entrée du stationnement;
- le chalet des golfeurs Clubhouse;
- les immeubles d'intérêt sont localisés sur le plan figurant à l'annexe B, jointe au présent règlement pour en faire partie intégrante.

Les aménagements d'intérêt:
- la terrasse sud, site du « BBQ»;
- l'ensemble des aménagements paysagers et fleuris du site;
- la piscine extérieure;
- les terrains de tennis extérieurs;
- la marina (quais, brise-lame);
- le sentier qui longe la rivière des Outaouais;
- le golf de 18 trous.

Les zones boisées et leurs sentiers.»

Source: Municipalité de Montebello, 2017.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Montebello) 2017-08-21
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

« Valeur historique :

Le site s'inscrit en continuité avec l'histoire de la seigneurie de la Petite-Nation, car il occupe une partie de l'ancienne seigneurie ayant appartenu à l'illustre famille Papineau. En 1929, Caroline Pitkin Rogers Papineau [...] vend le manoir, son domaine et une grande partie de l'ancienne seigneurie à Harold Saddlemire, un promoteur américain. Entre 1929 et 1930, Saddlemire initie, avec des membres de l'élite financière et politique canadienne, le projet d'implantation d'un centre de villégiature privé pour les plus fortunés de l'époque[. Il] quitte le projet tôt en 1930, ce qui ne compromet pas sa réalisation. [...] Entamée en mars 1930, la construction du château-hôtel, du garage (ou dépendance principale), et du Cedar Hall (logement pour les employés) est terminée pour le 1er juillet 1930. [...] En 1931 et 1932, le golf et son chalet, le curling, la piscine intérieure (centre sportif), la marina (club nautique), les pistes de ski de fond et de descente, la piste de bobsleigh et le saut à ski, sont achevés et inaugurés. [...] Le centre de villégiature demeurera club privé jusqu'en 1970. [...] Au fil de son histoire, le site a accueilli un grand nombre de célébrités internationales du monde des affaires, de la politique, des arts et du sport. [...] Le site est reconnu et prisé depuis le milieu du XIXe siècle, d'abord grâce à l'installation du seigneur Louis-Joseph Papineau [...]; puis, grâce à l'implantation, en 1930, du très prestigieux centre de villégiature d'envergure internationale. [...] L'histoire de l'occupation et du développement du site a exercé une influence déterminante sur le développement socio-économique de Montebello et de sa région.

Valeur architecturale :

La majorité des bâtiments en bois rond du centre de villégiature ont été conçus selon les plans de la firme Lawson and Little, en collaboration avec Edwin S. Kent et George W. White[.] Harold Lawson (1885-1969) est l'architecte principal, il a réalisé la majorité des esquisses et est responsable des détails stylistiques des bâtiments principaux. [...] L'ensemble en bois rond est de style rustique, et se distingue par des traits empruntés à l'architecture vernaculaire de Carélie (Finlande et Russie). [...] Plusieurs centaines d'ouvriers ont travaillé à la construction des immeubles. Certains d'entre eux, des artisans d'origine scandinave, connaissaient les techniques de construction en bois rond utilisées pendant des centaines d'années en Russie et dans les pays scandinaves. Victor Nymark (1901-1983) est le maître bâtisseur le plus influant du chantier. [...] L'architecture du site se distingue sur plusieurs plans : les volumes impressionnants des immeubles principaux, en bois rond[,] la grande qualité des constructions[,] l'unité de style[,] l'ornementation visible tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des immeubles[.] Les immeubles les plus prestigieux du site, qui sont les plus sophistiqués en termes de structure et d'ornementation, sont le château, le centre sportif (piscine intérieure) et le chalet des golfeurs. Toutefois, même les immeubles plus modestes [...] contribuent à la valeur et à l'intérêt exceptionnel de l'ensemble du site.

Valeur paysagère :

Le site a été aménagé selon un plan d'ensemble, en adéquation avec la vocation de villégiature du site. L'implantation de chacun des immeubles sur le site est dictée par sa fonction[.] Des aménagements paysagers ont été conçus et créés spécialement pour le site par [...] Frederick Gage Todd (1876-1948). [...] Le parcours de golf de 18 trous, conçu par Stanley Thompson (1893-1953) en 1929, est superbement intégré à la topographie du site[.] L'ambiance ou l'esprit du lieu est aussi lié aux zones boisées qui ceinturent les immeubles du site. [...] Sur toute la portion riveraine de l'Outaouais, un sentier a été aménagé et permet d'admirer ce chemin d'eau d'une importance capitale dans l'histoire du pays. »

Source: Municipalité de Montebello, 2017.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

« Les éléments clés du site sont les suivants :

Sa localisation

L'implantation du site, en bordure de la rivière des Outaouais, à l'ouest du noyau villageois de Montebello, en contrebas et sur les flancs du mont Wescott.

Ses immeubles d'intérêt

Le portail d'entrée

Un des seuls immeubles ayant conservé une toiture en bardeaux de cèdre. Cette structure est composée de deux pavillons joints par une arche. Le pavillon situé à l'est comporte une cheminée en pierre. La technique d'assemblage des billots de cèdre, les fondations en béton et moellons, la forme et la distribution des ouvertures sont du même style que celui de l'ensemble des immeubles. Son intégrité architecturale est exceptionnellement bien préservée.

Le petit garage de l'entrée des visiteurs

De plan rectangulaire, comportant des fondations en moellons et une cheminée en pierre, il s'agit d'un immeuble fonctionnel sobre, qui joue un rôle dans la valeur d'ensemble du site.

Son intégrité architecturale est bien préservée. Une cheminée en pierre témoigne du fait que l'immeuble peut être chauffé en hiver.

Le Château Log Château (l'hôtel)

Le plus grand chalet en bois rond du monde, un bâtiment unique. La qualité et le défi technique relevé pour l'édification de sa structure, les techniques et savoir-faire mis à contribution pour son édification, sa volumétrie, son style et son ornementation distinctives en font un immeuble exceptionnel. Tant l'extérieur que l'intérieur de l'immeuble présentent un intérêt. Composé d'un corps central hexagonal auquel se rattachent quatre longues ailes, qui logent des chambres et des suites, dont les extrémités sont coiffées d'une tourelle; et deux autres ailes, qui logent des restaurants et des salles.

L'immeuble a subi plusieurs interventions au fil de son histoire, la plus importante est sans doute le remplacement du revêtement du toit, en bardeaux de cèdre, par du bardeau d'asphalte, en 1980. On peut tout de même considérer que son intégrité architecturale est très bien préservée.

Le Cedar Hall

Immeuble construit pour loger tes employés de l'hôtel. Considéré individuellement, il s'agit d'un immeuble plutôt humble et modeste, sans beaucoup d'ornementation ou de fantaisie dans la distribution et la forme des ouvertures. Son plan au sol est intéressant et particulier, comporte tout de même des traits distinctifs qui font de lui un élément important pour la valeur d'ensemble du site. L'immeuble a subi quelques transformations, les ouvertures dans le toit, ont été supprimées et le bardeau de cèdre a été remplacé par du bardeau d'asphalte. Il conserve une bonne valeur d'intégrité architecturale.

L'immeuble multifonctionnel ou dépendance principale

Sa volumétrie est particulièrement intéressante, en forme de fer à cheval. Il loge le curling, le garage, un entrepôt, et la salle Héritage. Cette dernière est un ajout assez récent, parfaitement bien intégré à l'ensemble.

L'immeuble, malgré l'ajout d'ouvertures, le remplacement du bardeau de cèdre du toit par du bardeau d'asphalte, et quelques agrandissements, présente une bonne valeur d'intégrité architecturale.

Le petit entrepôt, entrée du stationnement (borne électrique)

De plan rectangulaire, ce petit entrepôt est dans un parfait état d'intégrité architecturale. L'immeuble est toujours revêtu d'un toit en bardeaux de cèdre et n'a pas subi de transformation depuis sa construction. Son intégrité architecturale est exceptionnellement bien préservée.

Le centre sportif¿ La piscine intérieure

Le centre de villégiature a été conçu pour offrir des infrastructures et équipements sportifs de grande qualité, été comme hiver, à sa clientèle prestigieuse. La piscine couverte est une véritable splendeur. Son toit comporte un immense puit de lumière et les murs latéraux sont percés de dix grandes ouvertures comportant trois sections rectangulaires et une imposte composée de trois fenêtres carrées.

Le corps latéral ouest abrite une salle d'entraînement, construite dans les années 1980. En 2006, une construction a été annexée au sud de la piscine, pour loger les équipements et installation d'un spa. Il s'agit d'un remarquable effort d'intégration. Les volumes, les matériaux et le style de l'annexe sont parfaitement intégrés à l'ensemble des immeubles construits entre 1930 et 1932. Malgré les importants travaux d'agrandissement et de rénovation de la fenestration, l'immeuble de la piscine conserve un bon état d'intégrité architecturale.

La capitainerie de la marina ou club nautique

L'immeuble, de plan rectangulaire, est caractérisé par la distribution symétrique de ses ouvertures et par ses éléments d'ornementation. Une cheminée maçonnée se trouve à chacune des extrémités de l'immeuble. Il abrite les responsables de la marinai une buanderie ainsi qu'une salle de réunion pour les membres. Mis à part le remplacement de rampes en bois par des rampes en métal, et L'installation de bardeau d'asphalte en remplacement du bardeau de cèdre sur le toit, l'immeuble présente une très bonne valeur d'intégrité architecturale.

Le passage sous-terrain reliant le château et le centre sportif

Ce tunnel comporte des ouvertures fen[ê]trées qui permettent d'admirer la rivière et le paysage depuis l'intérieur. Érigées à flanc de talus, ces structures présentent les mêmes caractéristiques stylistiques et les mêmes matériaux que les autres immeubles du site. Elles sont dans un excellent d'intégrité architecturale.

Le chalet des golfeurs ou Clubhouse

Le Clubhouse comporte plusieurs locaux dont une somptueuse salie de réception, avec foyer en pierre et fenestration typique de l'ensemble architectural dessiné par Harold Lawson. L'immeuble loge le restaurant « Le Mulligan » et comporte une magnifique terrasse.»

Source: Municipalité de Montebello, 2017.

Haut de la page

Informations historiques

« Le site s'inscrit en continuité avec l'histoire de la seigneurie de la Petite-Nation, car il occupe une partie de l'ancienne seigneurie ayant appartenu à l'illustre famille Papineau. En 1929, Caroline Pitkin Rogers Papineau [...] vend le manoir, son domaine et une grande partie de l'ancienne seigneurie à Harold Saddlemire, un promoteur américain.

Entre 1929 et 1930, Saddlemire initie, avec des membres de l'élite financière et politique canadienne, le projet d'implantation d'un centre de villégiature privé pour les plus fortunés de l'époque[...], nommé Lucerne in Quebec. En 1925, il a déjà lancé un projet immobilier de villégiature privé aux abords du lac [Phillips] (maintenant Lucerne), à Dedham, dans l'état du Maine aux États-Unis. A Montebello, Harold Saddlemire quitte le projet tôt en 1930, ce qui ne compromet pas sa réalisation.

À partir d'avril 1930, on commence à ériger les bâtiments du luxueux centre de villégiature, qui promet d'offrir des infrastructures sportives haut de gamme, accessible en été comme en hiver. Un village temporaire est construit pour loger les centaines d'ouvriers requis pour les travaux. C'est près de 3 500 ouvriers qui auraient été requis, au plus fort de la construction. Avant les travaux, Montebello comptait trois fois moins d'habitants. Un embranchement du chemin de fer est construit spécialement pour acheminer les matériaux choisis par l'équipe de construction: 14 000 billots de cèdre rouge, provenant des États-Unis (états de l'Oregon et de Washington), 500 000 bardeaux de cèdre, provenant de la Colombie-Britannique, et une vertigineuse quantité de fournitures et matériaux divers : fenêtres, pièces de plomberie, de chauffage, éléments du système électrique, etc. [...] Parmi les administrateurs du club privé, on retrouve les présidents du Canadien Pacifique [...], de la Banque Nationale du Canada, de la Banque de Montréal, de la Banque Royale du Canada et même le premier ministre du Québec de l'époque, Louis-Alexandre Taschereau.

L'ampleur de l'entreprise attire l'attention des médias et du public. Des foules arrivent de Montréal et d'Ottawa, entre autres, pour venir admirer les progrès de l'ambitieux chantier, en activité de jour comme de nuit, sept jours par semaine, ce qui était illégal... Entamée en mars 1930, la construction du château-hôtel, du garage (ou dépendance principale), et du Cedar Hall (logement pour les employés) est terminée pour le 1er juillet 1930. Un véritable exploit. En 1931 et 1932, Le golf et son chalet, le curling, la piscine intérieure (centre sportif), la marina (club nautique), les pistes de ski de fond et de descente, la piste de bobsleigh et le saut à ski, sont achevés et inaugurés.

En 1933, le club privé change de nom et devient le Seigniory Club. Son conseil d'administration compte toujours plusieurs représentants de la compagnie [du chemin de fer Canadien du Pacifique]. Le Seigniory Club Community Association devient officiellement la propriété de la compagnie [du chemin de fer Canadien du Pacifique] en 1949. Le centre de villégiature demeurera club privé jusqu'en 1970. Il est alors ouvert au public sous la bannière des hôtels CP. Il porte le nom Fairmont Le Château Montebello depuis 1999, alors que Fairmont et Canadian Pacific Hotels se sont associés pour créer une chaîne d'hôtels de luxe comptant plus de 60 établissements à travers le monde.

Au fil de son histoire, le site a accueilli un grand nombre de célébrités internationales du monde des affaires, de la politique, des arts et du sport. [...]

Le site est reconnu et prisé depuis le milieu du XIXe siècle, d'abord grâce à l'installation du seigneur Louis-Joseph Papineau et à la construction de son manoir, entre 1846 et 1850, sur le cap Bon-Secours; puis, grâce à l'implantation, en 1930, du très prestigieux centre de villégiature d'envergure internationale. [...]»

Ce site est cité en 2017.

Source: Municipalité de Montebello, 2017.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Papineau

Municipalité :

  • Montebello

Adresse :

  • 275, chemin du Chalet
  • 392, rue Notre-Dame

Désignation cadastrale :

  • Lot 5 361 221
  • Lot 5 363 501
  • Lot 5 363 502
  • Lot 5 363 503
  • Lot 5 363 504
  • Lot 5 363 505
  • Lot 5 363 506
  • Lot 5 363 507
  • Lot 5 363 508
  • Lot 5 363 509
  • Lot 5 363 722
  • Lot 5 363 961

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013