Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Cimetière de la paroisse Notre-Dame-de-Bonsecours

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Montebello

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Cimetières)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (3)

Personnes associées (7)

Images

Carte

Description

Le cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours est un lieu de sépulture catholique dont les origines remontent à 1859. Ce cimetière de taille moyenne se compose d'un terrain dégagé au relief peu accusé et ceinturé d'arbres matures. Le lieu comprend des stèles disposées en rangées, un caveau funéraire, un calvaire et une autre sculpture religieuse. Le site est bordé par une voie ferrée, une route provinciale et une route régionale. Le cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours est situé en retrait du noyau villageois, dans la municipalité de Montebello.

Ce bien est cité site patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Montebello) 2007-09-17
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Ce cimetière rappelle l'importance de familles de notables ayant résidé dans le secteur et participé à son développement. Louis-Joseph Papineau (1786-1871), homme politique influent du XIXe siècle et personnage central des événements menant aux rébellions de 1837-1838, revient d'exil en 1845 et s'engage dans la mise en valeur de sa seigneurie, la Petite-Nation. Il vend en 1859 une portion de ses terres pour l'ouverture d'un nouveau cimetière catholique. L'emplacement est situé à proximité du manoir seigneurial que Papineau fait construire au milieu du XIXe siècle. Son fils, le notaire et avocat Louis-Joseph-Amédée Papineau (1819-1903), fait don en 1895 d'un terrain pour l'agrandissement du lieu de sépulture. Le site est également associé à l'artiste Napoléon Bourassa (1827-1916), gendre de Louis-Joseph Papineau, ainsi qu'à sa famille. Peintre, auteur et architecte, Napoléon Bourassa conçoit et érige de ses mains un caveau funéraire. Cet artiste reconnu du XIXe siècle y repose en compagnie d'autres membres de sa famille dont son épouse Azélie Papineau (1835-1869) et sa belle-soeur Ézilda Papineau (1828-1894), toutes deux filles de Louis-Joseph Papineau. Ainsi, le cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours est lié à des personnages qui ont marqué dans différents domaines l'histoire locale et provinciale.

Le cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur artistique. Le lieu contient des oeuvres de Louis Jobin (1845-1928), un artiste marquant de l'histoire de l'art au Québec. Ce sculpteur se spécialise dans le domaine religieux et se démarque sur le plan de la statuaire, particulièrement celle d'extérieur. Il réalise d'ailleurs des exploits techniques avec quelques statues de grand format. Les oeuvres du lieu de sépulture de Notre-Dame-de-Bonsecours sont représentatives de sa production, notamment par la présence du thème du calvaire à trois personnages ainsi que par le matériau de la sculpture L'éducation de la Vierge. Celle-ci illustre une spécialité de l'artiste, le bois recouvert de métal pour l'extérieur.

Le cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur paysagère reposant sur sa représentativité par rapport à ce type de lieu de sépulture. L'implantation en retrait du noyau villageois, la présence de monuments funéraires en pierre, leur alignement en rangées droites, l'aménagement d'allées, la plantation d'arbres et la présence d'oeuvres d'art et d'un caveau funéraire témoignent de pratiques répandues dans les cimetières catholiques de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe.

Source : Municipalité de Montebello, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours liés à ses valeurs historique, artistique et paysagère comprennent notamment :
- son implantation sur un terrain dégagé au relief peu accusé et ceinturé d'arbres matures, à l'écart du noyau villageois et en bordure d'une voie ferrée et de routes (l'une provinciale et l'autre régionale);
- la présence d'un caveau funéraire en grès de Potsdam, dont le plan rectangulaire, le toit brisé et les croix;
- les sépultures de notables et de membres de la famille Papineau, dont Napoléon Bourassa (1827-1916), sa femme Azélie Papineau (1835-1869) et sa belle-soeur Ézilda Papineau (1828-1894);
- la présence d'oeuvres d'art, dont un calvaire à trois personnages en bois peint abrité sous un édicule ainsi qu'une sculpture, L'éducation de la Vierge, en bois recouvert de cuivre;
- les monuments funéraires en pierre;
- l'alignement des stèles en rangées droites;
- l'aménagement d'allées en gravier.

Haut de la page

Informations historiques

Le cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours est aménagé sur l'ancienne seigneurie de La Petite-Nation. Celle-ci est concédée d'abord à François de Laval (1623-1708), puis au Séminaire de Québec. Elle passe ensuite aux mains de Joseph Papineau (1752-1841) au tournant du XIXe siècle. Ce dernier ouvre alors ses terres au peuplement. Son fils, Louis-Joseph Papineau (1786-1871), acquiert la seigneurie en 1817. Cet homme politique influent du XIXe siècle constitue un personnage central des événements menant aux rébellions de 1837-1838. Forcé à l'exil, Papineau revient au pays en 1845 et s'engage dans la mise en valeur de sa seigneurie, la Petite-Nation. Il fait construire son manoir vers le milieu du XIXe siècle.

Louis-Joseph Papineau vend en 1859 un terrain à la fabrique de la paroisse de Notre-Dame-de-Bonsecours pour l'aménagement d'un nouveau cimetière catholique. Le terrain est situé légèrement en retrait du noyau villageois, mais à proximité du manoir seigneurial. La translation des corps depuis l'ancien lieu de sépulture n'est autorisée qu'à partir de 1864. Des journées de corvées sont organisées en 1885 afin de niveler le cimetière. Le notaire et avocat Louis-Joseph-Amédée Papineau (1819-1903), fils de Louis-Joseph Papineau, fait don en 1895 d'un terrain afin d'agrandir le lieu d'inhumation. Le peintre, auteur et architecte Napoléon Bourassa (1827-1916) conçoit et érige de ses mains un caveau funéraire familial en 1898 et 1899. Il y repose en compagnie d'autres membres de sa famille dont son épouse Azélie Papineau (1835-1869) et sa belle-soeur Ézilda Papineau (1828-1894), toutes deux filles de Louis-Joseph Papineau.

Le cimetière fait l'objet de travaux d'embellissement au début du XXe siècle. En 1906 et 1907, de larges allées couvertes de gravier et bordées de plates-bandes divisées en lots sont tracées au centre du terrain. Un calvaire provenant de l'atelier du sculpteur Louis Jobin (1845-1928) est érigé quelques mois plus tard. La confrérie des Dames de Sainte-Anne fait don en 1913 d'une sculpture à deux personnages, également de Louis Jobin, représentant le thème de l'éducation de la Vierge. Entre 1980 et 1985, des plans plus précis du site sont tracés. Un espace est aménagé en 1989 pour recevoir les cendres des défunts dans la partie ouest du lieu de sépulture.

Le cimetière de Notre-Dame-de-Bonsecours est constitué site du patrimoine en 2007. Il est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Papineau

Municipalité :

  • Montebello

Adresse :

  • 545, rue Notre-Dame

Latitude :

  • 45° 39' 1.4"

Longitude :

  • -74° 56' 55.3"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Papineau Paroisse de Notre-Dame-de-Bonsecours Absent 260 ptie
283 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BÉLAND, Mario. Louis Jobin (1845-1928) et le marché de la sculpture au Québec. Université Laval, 1991. 532 p.
  • BOURASSA, Anne. Napoléon Bourassa, 1827-1916, Un artiste canadien-français. Montréal, 1968. 87 p.
  • CHAMBERLAND, Michel. Histoire de Montebello, 1815-1928. Montréal, Imprimerie des Sourds-Muets, 1929. 410 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013