Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Jobin, Louis

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Saint-Raymond, le 26 octobre 1845, Louis-Jean-Baptiste Jobin est le fils de Jean-Baptiste Jobin, cultivateur, et de Luce Dion.

Vers l'âge de 14 ans, Louis Jobin travaille chez un oncle sculpteur. Entre 1865 et 1868, il est apprenti chez un maître sculpteur nommé François-Xavier Berlinguet. Il part ensuite pour New York où il travaille comme apprenti chez William Boulton, et pour une firme allemande. Pendant sa formation il réalise des figures de proue pour les navires, de l'ornementation religieuse et des enseignes de commerce. C'est cependant dans la statuaire qu'il se démarque le plus.

Jobin établit son premier atelier à Montréal, en 1870. En raison de la forte concurrence, il déménage sa boutique à Québec, en 1875. Il s'associe à Charles Marcotte pendant un an. Il engage aussi plusieurs assistants, dont Henry Angers, qui travaille pour lui de 1889 à 1893. En 1896, il s'installe à Sainte-Anne-de-Beaupré, où il fait construire une maison et un atelier. En 1907, Jobin engage son neveu Édouard Marcotte qui devient son principal assistant.

Au début de sa carrière, Jobin exécuta plusieurs commandes pour la construction navale et pour les marchands de tabac, mais c'est pour ses réalisations dans le domaine religieux qu'il est le mieux connu. Il a réalisé, entre autre, plusieurs calvaires, dont celui de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, érigé à Portneuf en 1885 et de nombreuses sculptures comme le gisant de saint Antoine de Padoue pour la chapelle de l'Hôtel-Dieu Saint-Vallier, à Chicoutimi (aujourd'hui Saguenay) en 1900 et le monument équestre de saint Georges terrassant le dragon, à la paroisse de Saint-Georges, qui date de 1909.

Il est décédé à Sainte-Anne-de-Beaupré, le 11 mars 1928.

Il avait épousé Marie-Flore Marticotte.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BÉLAND, Mario. « Jobin, Louis ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • BÉLAND, Mario. Louis Jobin, maître-sculpteur. Québec / Montréal, Musée du Québec / Fides, 1986. 199 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013