Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien couvent des Dames-de-la-Congrégation-de-Notre-Dame

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Ancien couvent des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame
  • Centre administratif et communautaire
  • Couvent des Dames de la Congrégation de Notre-Dame

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Chambly

Date :

  • 1855 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'ancien couvent des Dames-de-la-Congrégation-de-Notre-Dame est un édifice conventuel érigé en 1855. Le bâtiment en brique rouge possède un plan en « T » compact. Il est constitué d'une aile principale datant de 1855 et d'une aile secondaire située à l'extrême gauche construite en 1888. Une rallonge de construction récente se trouve dans le prolongement du volume principal à droite. L'édifice s'élève sur deux étages et demi. Une annexe d'un étage à toit plat et une cheminée sont accolées au volume principal à l'arrière. L'édifice est coiffé d'un toit à deux versants droits et surmonté d'un clocheton au centre. Une galerie couverte longe la façade du corps de bâtiment principal. Le centre administratif et communautaire est situé légèrement en retrait de la rue Martel, face à la rivière Richelieu, dans la ville de Chambly.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Chambly) 2006-12-05
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le centre administratif et communautaire présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. À l'origine, l'édifice est un couvent pour jeunes filles dirigé par la Congrégation de Notre-Dame. Au XIXe siècle, le curé de la paroisse de Saint-Joseph à Chambly, Pierre-Marie Migneault (1784-1868), est une figure dominante du clergé de la région. Il veille à ce que les garçons et les filles reçoivent un enseignement de qualité donné par des religieux et des religieuses. Il fonde les deux premières institutions d'enseignement de Chambly, soit le collège Saint-Pierre construit en 1825 et destiné aux garçons, et le couvent de la Congrégation de Notre-Dame érigé en 1855. Les jeunes filles de la région reçoivent un enseignement primaire et secondaire au couvent, qui constitue durant cent ans la seule école pour filles à Chambly. En 1955, une autre école est construite afin d'offrir l'enseignement primaire aux filles. L'enseignement secondaire demeure cependant au couvent jusqu'au milieu des années 1960. Le centre administratif et communautaire rappelle à la fois l'oeuvre du curé Migneault et le rôle de la Congrégation de Notre-Dame. Cette dernière est par ailleurs très présente en Montérégie dans l'éducation. En outre, la valeur historique du bâtiment repose sur son implantation. L'édifice est situé sur la rue Martel au coeur du noyau religieux et institutionnel de la ville de Chambly. L'église Saint-Joseph, son cimetière, le monument dédié au curé Migneault ainsi que le monument du Sacré-Coeur sont situés à proximité. L'implantation du centre administratif et communautaire rappelle sa vocation religieuse d'origine et en fait un élément structurant du secteur ancien de la municipalité.

Le centre administratif et communautaire présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le corps de bâtiment principal, construit en 1855, est représentatif des édifices conventuels québécois de cette époque. Avant l'introduction, dans le dernier quart du XIXe siècle, des styles architecturaux plus élaborés de l'époque victorienne, les couvents sont des édifices simples, mais imposants. Au milieu du XIXe siècle, le couvent type est presque toujours de plan rectangulaire sans avant-corps et comporte deux ou trois étages. Il est coiffé d'un toit à deux versants et comporte souvent des lucarnes et un clocheton. L'architecture des couvents est généralement dépouillée, et leur façade présente une symétrie rigoureuse. La partie centrale du centre administratif et communautaire est caractéristique de ce type de couvent par la disposition symétrique de ses ouvertures, par son volume rectangulaire et par sa toiture à deux versants percée de lucarnes et surmontée d'un clocheton. L'aile gauche de l'édifice est ajoutée en 1888 et respecte les caractéristiques générales du bâtiment en utilisant les mêmes matériaux, tout comme l'aile droite dont la construction est récente. Le centre administratif et communautaire est un exemple d'un type d'architecture conventuelle répandue au XIXe siècle.

Source : Municipalité de Chambly, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du centre administratif et communautaire liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan en « T » compact constitué d'une aile principale datant de 1855, d'une aile secondaire construite en 1888 à gauche et d'une rallonge contemporaine à droite, l'élévation de deux étages et demi et le toit à deux versants droits;
- les matériaux, dont la maçonnerie en brique rouge, la maçonnerie en moellon du soubassement, la pierre de taille des éléments décoratifs (appuis, linteaux, bandeau de l'aile droite), le bois des ouvertures et la couverture en tôle à baguettes;
- les ouvertures, dont les onze lucarnes à fronton, les deux larges lucarnes centrales à fronton arrondi, les fenêtres à grands carreaux sur chaque façade et la porte d'entrée principale à baies latérales et imposte;
- l'ornementation, dont les retours de l'avant-toit de l'aile de 1888, les appuis et les linteaux des fenêtres, le bandeau de l'aile droite;
- la galerie couverte en façade sur le corps de bâtiment principal;
- l'annexe d'un étage à toit plat et la cheminée accolées à l'arrière du volume principal;
- le clocheton, dont sa toiture à l'impériale, son tambour ajouré à piliers et croisillons ainsi que la croix et la girouette qui le surmontent;
- les deux cheminées à chaque extrémité du corps de bâtiment principal;
- sa situation sur la rue Martel et au centre du noyau religieux et institutionnel de la ville de Chambly.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancien couvent des Dames-de-la-Congrégation-de-Notre-Dame est à l'origine un couvent pour jeunes filles dirigé par la Congrégation de Notre-Dame. L'édifice est érigé en 1855 à la demande du curé Pierre-Marie Migneault (1784-1868), figure importante du clergé de la région. Le curé Migneault travaille avec ardeur à la fondation des deux premières institutions d'enseignement à Chambly, soit le collège Saint-Pierre (construit en 1825 et destiné aux garçons) et le couvent de la Congrégation de Notre-Dame. Durant cent ans, le couvent est la seule école pour filles de Chambly. Les jeunes filles de la région y reçoivent un enseignement primaire et secondaire.

Le maire de la ville lors de la construction du couvent en 1855, Eusèbe-Hyacinthe Fréchette, dirige les travaux et fait aussi don de la cloche du couvent. À l'origine, le bâtiment ne comprend que le volume central de l'édifice actuel. Cette partie est représentative des édifices conventuels québécois du milieu du XIXe siècle avec son plan rectangulaire, son toit à deux versants percé de lucarnes, son clocheton central, son architecture dépouillée et sa façade symétrique. L'aile gauche est ajoutée en 1888 pour accueillir le nombre croissant d'élèves, alors que l'aile droite est reconstruite récemment.

En 1955, une nouvelle école primaire ouvre ses portes à proximité du couvent, et les écolières y sont transférées. L'enseignement secondaire se poursuit au couvent jusque dans les années 1960. Les soeurs habitent le couvent jusqu'en 1973, date à laquelle l'édifice est vendu à la municipalité. La Ville de Chambly en fait alors une maison de la culture. En 1995, l'édifice devient le centre administratif et communautaire de Chambly. Il abrite aujourd'hui certains services administratifs ainsi que les locaux des organismes communautaires de la ville.

Le centre administratif et communautaire est cité en 2006. Il prend le nom de l'ancien couvent des Dames-de-la-Congrégation-de-Notre-Dame en 2018.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • La Vallée-du-Richelieu

Municipalité :

  • Chambly

Adresse :

  • 56, rue Martel

Latitude :

  • 45° 26' 59.0"

Longitude :

  • -73° 17' 27.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 043 422

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • AUCLAIRE, Armand. Chambly : son histoire, ses services, ses associations, ses religions. Chambly, Information Chambly, 1974. 162 p.
  • AUCLAIRE, Armand. Chambly, sa grande et sa petite histoire, Programme-souvenir du tricentenaire. Chambly, 1965. s.p.
  • FILLION, Mario. Circuits patrimoniaux dans la seigneurie de Chambly. Chambly, Bureau de tourisme de Chambly, 1992. s.p.
  • s.a. Chambly 1665-1990. Sherbrooke, Éditions Louis Bilodeau & fils, 1990. s.p.
  • s.a. Chambly-Richelieu. Un siècle d'histoire en cartes postales. Chambly, Société d'histoire de la seigneurie de Chambly, 1999. s.p.
  • s.a. Le centenaire du couvent de Chambly. Chambly, Congrégation de Notre-Dame, 1955. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013