Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial de l'Église-Christ-Roi

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Site du patrimoine de l'Église-du-Christ-Roi

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saguenay

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Groupes associés (1)

Personnes associées (3)

Voir la liste

Images

Carte

Description

Le site patrimonial de l'Église-Christ-Roi est un ensemble religieux de tradition catholique comprenant une église et son presbytère. Construite en 1951, la maison curiale est un édifice en brique rouge présentant un plan en « L » à deux étages et coiffé d'un toit plat. Une galerie couverte est aménagée à l'étage supérieur de la façade. L'église, érigée en 1955 et 1956, est un bâtiment en brique jaune composé d'une nef rectangulaire et d'un choeur plus étroit marqué par une saillie centrale en hémicycle. L'église est coiffée d'un toit à deux versants droits. Sa façade est percée d'une large baie à arc parabolique et est encadrée d'une tour-clocher et d'un clocheton. Les deux bâtiments sont reliés par une annexe et un passage couvert. Le site est implanté en bordure de la voie publique, sur un terrain au relief peu accusé planté d'arbres matures, dans l'arrondissement municipal de Chicoutimi de la ville de Saguenay.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure des bâtiments et aux terrains.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Saguenay) 2006-05-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site patrimonial de l'Église-Christ-Roi présente un intérêt pour sa valeur historique. Le site témoigne du développement intense de Chicoutimi au milieu du XXe siècle. À l'époque, la croissance démographique rapide de cette ville industrielle florissante nécessite la création de plusieurs nouvelles paroisses afin de répondre aux besoins de sa population nombreuse. C'est dans ce contexte qu'est érigée en 1951 la paroisse du Christ-Roi. Celle-ci doit servir le nouveau quartier des affaires de Chicoutimi. En effet, l'édification du pont de Sainte-Anne, l'aménagement du port et la canalisation de la rivière aux Rats laissent alors présager un avenir économique favorable. La paroisse créée, elle reçoit son premier curé et la fabrique commande la construction du presbytère. Projet grandiose et onéreux, la construction du lieu de culte actuel n'est toutefois entreprise qu'en 1955 et s'achève l'année suivante. L'église est alors considérée par plusieurs comme la plus belle du diocèse et les paroissiens nourrissent à son égard un fort sentiment de fierté et d'appartenance.

Le site patrimonial de l'Église-Christ-Roi présente également un intérêt pour sa valeur architecturale. Ses bâtiments témoignent de courants marquant l'architecture du milieu du XXe siècle. L'église s'inscrit dans le style mis en avant par l'architecte et moine bénédictin Paul Bellot (1876-1944). Ce dernier prône un renouveau de l'architecture sacrée, notamment par une ornementation géométrique reposant sur l'expressivité des matériaux bruts comme la brique et le béton. Cette architecture est adoptée par plusieurs architectes québécois dans les décennies 1940 et 1950. Le grand arc parabolique de la façade asymétrique de l'église du Christ-Roi, le contraste entre la brique pressée jaune et la pierre ainsi que les fenêtres de formes variées, notamment à arc en mitre, sont des caractéristiques associées à ce courant. Le lieu de culte témoigne donc de la diffusion sur l'ensemble du territoire québécois du style établi par dom Bellot, au milieu du XXe siècle. Le presbytère du Christ-Roi affiche quant à lui une grande sobriété, en comparaison des maisons curiales traditionnelles, souvent richement ornées. L'édifice de grandes dimensions, coiffé d'un toit plat, conçu davantage selon des critères pratiques qu'esthétiques, est adapté à l'utilisation par les nombreux desservants de la paroisse. L'église et le presbytère sont des édifices modernes préfigurant le renouveau qui marque fortement l'architecture de la région du Saguenay dans la seconde moitié du XXe siècle.

Le site patrimonial de l'Église-Christ-Roi présente en outre un intérêt pour sa valeur historique découlant de son association avec les architectes Alfred Lamontagne (1883-1967) et Armand Gravel (1895-1980). Lamontagne établit sa renommée au Saguenay dès 1919, alors qu'il se voit confier l'important mandat de reconstruire la cathédrale Saint-François-Xavier. Durant les années 1920 et 1930, il conçoit de nombreux édifices institutionnels à Chicoutimi, en plus de plusieurs bâtiments commerciaux. Il s'associe en 1934 avec Gravel, jeune architecte natif de Chicoutimi et formé entre autres auprès du célèbre architecte montréalais Ernest Cormier (1885-1980). Dès lors, les oeuvres de la firme Lamontagne et Gravel tendent vers une facture plus moderne et fonctionnaliste. Jusqu'à la fin de leur collaboration en 1961, ces architectes réalisent un nombre important de commandes dans la région, dont ils marquent fortement le paysage bâti. L'église du Christ-Roi s'inscrit dans leur production inspirée par les principes de dom Bellot, avec l'église de Saint-Joachim de Chicoutimi (1954-1955).

Source : Ville de Saguenay, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site patrimonial de l'Église-Christ-Roi liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation sur un terrain au relief peu accusé et planté d'arbres matures, en bordure de la voie publique, dans l'arrondissement municipal de Chicoutimi;
- les caractéristiques de l'église du Christ-Roi, notamment son volume, dont la nef rectangulaire, le choeur plus étroit, la saillie en hémicycle marquant l'abside, les pignons latéraux et le toit à deux versants droits, les matériaux, dont le parement en brique pressée jaune, la couverture en cuivre ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en pierre de taille (certains en granit rose) et en béton, les ouvertures, dont la fenêtre à arc parabolique de grandes dimensions, les portes entièrement vitrées à grands carreaux, les étroites fenêtres à arc en mitre (certaines jumelées ou groupées par trois) ainsi que les fenêtres cintrées, l'ornementation, dont les chambranles, les remplages de formes variées, les bandeaux, les motifs de croix dans l'appareillage de la brique ainsi que la croix sur le faîte avant, la tour-clocher latérale, dont la base et la chambre des cloches de plan carré, la flèche surmontée d'une croix, les fenêtres à arc en mitre élancées groupées par trois, la porte entièrement vitrée à double vantail et à imposte ainsi que l'avant-toit, le clocheton élevé sur une tourelle latérale, dont la base carrée, la chambre des cloches dotée d'abat-sons et la flèche surmontée d'une étoile, la chapelle mariale annexée à l'église et reliée au presbytère par un passage couvert, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, le toit plat, le portail principal (composé d'une porte à double vantail et à carreaux, de pilastres et d'un entablement surmonté d'un arc parabolique aveugle), les fenêtres rectangulaires (certaines groupées) ainsi que les fenêtres à arc en mitre groupées par trois;
- les caractéristiques du presbytère du Christ-Roi, notamment son volume, dont le plan en « L », l'élévation de deux étages, le toit plat et la galerie couverte au second niveau, les matériaux, dont le parement en brique rouge, les fondations en béton ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en béton et en bois, les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires de dimensions diverses, les portes à vitrage ainsi que les appuis et les linteaux.

Haut de la page

Informations historiques

Le site patrimonial de l'Église-Christ-Roi forme le noyau institutionnel d'un secteur économique important à Chicoutimi. Au milieu du XXe siècle, la croissance démographique rapide de cette ville industrielle florissante nécessite la création de plusieurs nouvelles paroisses afin de répondre aux besoins de sa population nombreuse. C'est dans ce contexte qu'est érigée en 1951 la paroisse du Christ-Roi. Celle-ci doit servir le nouveau quartier des affaires de Chicoutimi. En effet, l'édification du pont de Sainte-Anne, l'aménagement du port et la canalisation de la rivière aux Rats laissent alors présager un avenir économique favorable. La paroisse étant créée, elle reçoit son premier curé et la fabrique commande la construction du presbytère. La paroisse demeure néanmoins sans église.

La construction du lieu de culte est entreprise en 1955 et l'édifice est ouvert au culte l'année suivante. Le bâtiment est alors considéré par plusieurs comme le plus beau du diocèse. Il est conçu par les architectes Alfred Lamontagne (1883-1967) et Armand Gravel (1895-1980). Ces derniers, associés de 1934 à 1961, réalisent de nombreux édifices institutionnels et commerciaux dans la région du Saguenay. L'intérieur de l'église du Christ-Roi est richement orné par des marbres, des boiseries et des mosaïques de la maison Carli et Petrucci. Des vitraux sont réalisés par Max Ingrand.

Le site du patrimoine de l'Église-du-Christ-Roi est constitué en 2006. Ce bien est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012. L'église est encore utilisée pour le culte. La chapelle mariale, annexée à l'église, abrite occasionnellement des expositions artistiques. Quant au presbytère, il est maintenant occupé par un organisme communautaire. Une partie est divisée en logements locatifs.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Saguenay

Municipalité :

  • Saguenay

Arrondissement municipal :

  • Chicoutimi

Adresse :

  • rue Sainte-Anne

Latitude :

  • 48° 25' 31.0"

Longitude :

  • -71° 4' 2.7"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 688 108
  • Lot 2 688 109
  • Lot 3 178 732
  • Lot 3 178 733

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BERGERON, Claude. Architecture des églises du Québec : 1940-1985. Québec, Presses de l'Université Laval, 1987. 383 p.
  • DIEUDONNÉ, Patrick, Lucie K. MORISSET et Luc NOPPEN. Patrimoines modernes : l'architecture du vingtième siècle à Chicoutimi. Sainte-Foy, Presses de l'Université du Québec, 2004. 191 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013