Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Marquette, Jacques

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 10 juin 1637 à Laon, en France, Jacques Marquette est le fils de Nicolas Marquette, seigneur de Tombelles et conseiller de Laon, et de Rose de La Salle.

Marquette entre au noviciat des Jésuites de Nancy en 1654, puis étudie et enseigne dans différents collèges français. En 1665, il entreprend des études théologiques à Pont-à-Mousson, formation qu'il écourte, car il souhaite devenir missionnaire.

Au début de l'été 1666, Marquette s'embarque pour la Nouvelle-France. Il se rend à Québec, puis à Trois-Rivières, où il fait l'apprentissage de langues amérindiennes, dont le montagnais, auprès du père Gabriel Druillettes. Il arrive en territoire algonquin en 1668 et fonde, l'année suivante, une mission à la pointe du Saint-Esprit, à proximité du lac Supérieur. Il y accueille des Illinois, des Outaouais et des Hurons. Le jésuite suit ces derniers, en guerre contre les Sioux, lorsqu'ils abandonnent la mission de la pointe du Saint-Esprit. En 1671, il fonde la mission Saint-Ignace, sur la rive nord du détroit de Mackinac. À l'occasion d'un court voyage au saut Sainte-Marie, il prononce ses voeux perpétuels. En 1672, il accueille Louis Jolliet à la mission Saint-Ignace.

L'année suivante, Marquette accompagne Jolliet dans son voyage d'exploration de la vallée du Mississippi. Ensemble, ils parcourent le territoire américain jusqu'à la frontière de ce qui est aujourd'hui l'État de la Louisiane et de l'Arkansas. À leur retour, Marquette est souffrant et demeure à la mission Saint-François-Xavier (De Pere, État du Wisconsin) jusqu'à l'été 1674. Il reprend ensuite la route, accompagné de deux voyageurs, dans le but de retourner auprès des Illinois. De nouveau malade, il est contraint de passer l'hiver à proximité de l'emplacement actuel de Chicago. L'explorateur repart au printemps 1675 et arrive, à Pâques, dans un village situé sur la rivière Illinois, où il prêche devant une assemblée de près de deux mille personnes. Quelques jours plus tard, il amorce un voyage à destination de la mission Saint-Ignace, mais meurt en chemin.

Il a longtemps été considéré comme l'auteur d'un récit de l'expédition de Louis Jolliet de 1673. Cependant, une controverse subsiste à ce sujet.

Il est décédé au pays des Illinois le 18 mai 1675.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • MONET, J. « Marquette, Jacques ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013