Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Aiguière

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Date :

  • après 1736 – avant 1737 (Production)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Classification :

  • Oeuvre d'art / Bien ethno-historique > Objets de communication > Objet de cérémonie > Objet religieux > Objet lié à l'ablution et à l'aspersion

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Patrimoine mobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Inventaires associés (1)

Description

Aiguière d'argent, au monogramme du roi de France constitué de deux « L » opposés, dans un médaillon de comte couronné. L'anse est ornée de deux volutes et le couvercle à charnière se soulève à l'aide d'un bouton.

Le poinçon de maître est visible sur l'anse. Il est composé des lettres « GT » surmontées de deux grains et d'une étoile. Le poinçon de la maison commune de Bordeaux aux années 1736-1737 est visible sous le pied. Il est formé d'un « H » et deux grains surmontés des lettres « BOR » et d'une étoile. Au même endroit se trouve le renard représentant la décharge de Bordeaux pour 1732-1738.

Numéro de l'objet :

  • Numéro d'accession : 2014.137
  • Numéro précédent : 97-585
  • Numéro précédent : 2002-1408

Lieu de production :

  • Europe > France > Bordeaux

Dimensions :

  • Diamètre extérieur (Mesurée / intégral) : 10,9 centimètre(s)
  • Hauteur (Mesurée / intégral) : 21,5 centimètre(s)
  • Largeur (Mesurée / intégral) : 15,2 centimètre(s)

Matériaux :

  • Métal (Argent)

Poinçon :

  • sur les cotés de l’anse, deux poinçons, maître : GT surmontées de deux grains et d’une étoile, [la base est illisible]; sous le pied, cinq poinçons : maître illisible; maison commune Bordeaux, 1736-1737, H, deux grains, surmonté des lettres BOR et d’une é

Inscription :

sur la panse, armoiries, entrelacées dans un médaillon sous une couronne portant cinq fleurs : LL

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

L'aiguière est un récipient à bec et anse, utilisé dans la liturgie catholique pour le lavement des mains lors de la célébration de l'eucharistie, et pour verser l'eau baptismale lors de la célébration du baptême.

Elle a été fabriquée par l'orfèvre Gabriel Tillet, ou Tilhet, de Bordeaux, France. Il a été reçu orfèvre en 1703.

Une tradition orale associée à cet objet raconte que cette aiguière a été donnée aux Augustines de l'Hôpital général de Québec par le comte de Saint-Vallier, frère de Monseigneur Jean-Baptiste de la Croix de Chevrières de Saint-Vallier, évêque de Québec.

Monseigneur de Saint-Vallier (1653-1727) est le fondateur de l'Hôpital général (1692), dont il est le principal bienfaiteur. Il y réside pendant les quatorze dernières années de sa vie et fait des Augustines ses légataires universelles. Les Annales du monastère des Augustines de l'Hôpital général font état de la générosité du frère de l'évêque envers ce dernier. En effet, alors qu'elle relate rétrospectivement l'arrivée de Monseigneur Saint-Vallier au Canada en 1688, suite à sa nomination comme évêque, l'annaliste mentionne une crosse d'argent massif et précise: « C'étoit un présent qu'il avoit reçu de mr... son frere, avec sa chapelle, un plat, et une aiguière de même métail. » (Annales 1709-1729, p.76-77).

Cet extrait est probablement à l'origine de la tradition orale associant l'aiguière au monogramme royal au frère de Monseigneur de Saint-Vallier. Cette association est toutefois invalidée par la date de fabrication de l'objet, qui se situerait davantage en 1736 ou 1737, comme l'indique le poinçon de décharge.

La tradition orale mentionne également que l'assiette, créant la paire avec l'aiguière, a été vendue à l'intendant Gilles Hocquart. Cette fois-ci les dates confirment que l'aiguière est contemporaine aux dates du mandat d'intendant de Gilles Hocquart (1697-1783), qui fut intendant intérimaire de la Nouvelle-France de 1729 à 1731, et intendant de 1731 à 1748.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • O'REILLY, Helena. Monseigneur de Saint-Vallier et l'Hôpital général de Québec. Québec, C. Darveau imprimeur-éditeur, 1882. 743 p.
  • SAVARD, Guillaume. Le Musée du Monastère des Augustines de l'Hôpital Général de Québec, Les origines d'un trésor monastique, 1930-2005. Québec, AHGQ, 2005. 78 p.
  • TRAQUAIR, Ramsay. The old silver of Quebec. Toronto, Macmillan of Canada, 1940. 168 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013