Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien presbytère de Saint-Constant (1790)

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Deuxième presbytère de Saint-Constant

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Saint-Constant

Date :

  • 1790 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés > Presbytères)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Fait partie de :

Autres biens associés :

Voir la liste

Inventaires associés (2)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Constant) 2022-02-18
Prise d'effet : 2022-04-04
 
Inventorié --
 
Citation Situé dans un site patrimonial Municipalité (Saint-Constant)
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien presbytère de Saint-Constant présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. La construction de la première église et du presbytère de Saint-Constant remonte à 1744. En 1790, la salle des habitants viendra jouxter le premier presbytère du côté sud. Il est à noter que le premier presbytère était de bois (colombages à hourdis ou pièces sur pièces).

En 1833, le curé Chèvrefils fait rédiger un marché de construction devant notaire pour la construction d'un nouveau presbytère qui devait être bâti au sud de la salle des habitants de 1790. Dû au réaménagement de la montée de la Saline, le curé devra se raviser et agrandir plutôt du côté nord, nécessitant la démolition du presbytère de 1744. Le marché de construction qu'il dictera au notaire est d'une grande précision et nous révèle que le curé Chèvrefils est féru d'architecture et de méthode de construction.

En 1879, le nouveau curé Bédard entreprend lui aussi de grands chantiers soit la démolition de l'ancienne église de pierre pour en construire une nouvelle de style néo-gothique, plus à l'ouest, face à la rue Saint-Pierre. Ce changement impliquera d'inverser la façade des anciens presbytères et le curé en profitera pour les "moderniser" selon la mode du temps et construira de grands larmiers aux murs gouttereaux, surplombant de larges galeries avec colonnettes et dentelles dans le style victorien. Les murs coupe-feu seront donc arasés, les cheminées monumentales de pierre seront démolies et remplacées par de plus petites en briques. Les foyers seront condamnés et remplacés par les poêles à bois. Il ira même jusqu'à abaisser le plancher du rez-de-chaussée aux dépens du sous-sol dans le but d'augmenter la hauteur de ses appartements; la cuisine sera désormais transportée dans la salle des habitants et une porte sera percée à l'emplacement d'une ancienne armoire.

Vers 1920, la Fabrique décide de construire un nouveau presbytère au nord de l'église face à la rue Saint-Pierre; les anciens presbytères seront transformés en logement du sacristain et de familles. Depuis le milieu des années 1990, la Ville de Saint-Constant et la Fondation Royal-Roussillon pour la protection du patrimoine — qui est devenue la Société d'histoire et de patrimoine de Lignery — ont entrepris des démarches pour sauvegarder et mettre en valeur cet ensemble curial et pour sauvegarder et mettre en valeur cet ensemble immobilier de deux bâtiments.

L'ancien presbytère de Saint-Constant présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. [L']immeuble [a] conservé plusieurs de [ses] caractéristiques d'origine [...]. Les éléments suivants sont essentiels à [l']immeuble: Les murs extérieurs composés de moellons bruts disposés librement sans alignement ou régularité. L'âtre du presbytère.[...] Les deux placards, avec portes constituées de panneaux d'influence Louis XV, situés aux rez-de-chaussée et intégrés au mur sud du presbytère [...].

Source: Ville de Saint-Constant, 2022

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques des anciens-presbytères de Saint-Constant comprennent notamment:
- Les murs extérieurs composés de moellons bruts disposés librement sans alignement ou régularité (presbytère de 1790);
- L'âtre du presbytère de 1790;
- Les deux placards, avec portes constituées de panneaux d'influence Louis XV, situés aux rez-de-chaussée et intégrés au mur sud du presbytère de 1790.

Source: Ville de Saint-Constant, 2022

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Roussillon

Municipalité :

  • Saint-Constant

Adresse :

  • 248, rue de la Fabrique

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 428 522

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013