Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Église Notre-Dame-des-Champs

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Repentigny

Date :

  • 1962 – 1963 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (3)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

L'église Notre-Dame-des-Champs est une église catholique située à Repentigny. Des citoyens entreprennent des démarches pour établir une paroisse dès 1955, mais c'est seulement en 1957 que le cardinal Paul-Émile Léger (1904-1991) l'érige. Les célébrations ont lieu dans la chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours en saison estivale et dans des gymnases d'écoles le reste de l'année jusqu'à la construction du lieu de culte. Un terrain est acheté en avril 1959; les travaux de construction de l'église commencent en 1962 et se terminent en 1963. C'est le bureau formé des architectes Roger D'Astous (1926-1998) et Jean-Paul Pothier (mort en 1968) qui est retenu pour le projet. D'Astous est le principal concepteur du bâtiment.

La forme particulière de l'église évoque pour certains des mains jointes en prière ou la lyre du roi David. Cette silhouette unique vise à répondre à un esthétisme nouveau, mais aussi à des contraintes physiques. L'épaisse couche de glaise qui compose le terrain impose une forme de construction qui permet la répartition des charges sur le sol. Contrairement à la plupart des autres églises de D'Astous, celle-ci ne présente pas de structure apparente. L'architecte utilise l'acier plutôt que le béton ou le bois lamellé-collé, matériaux plus fréquents dans son oeuvre. Ce lieu de culte se distingue aussi par son aménagement à l'étage et la nécessité de gravir un escalier en fer à cheval pour accéder à la nef, tandis que la salle paroissiale est aménagée en demi-sous-sol.

L'église est dotée d'un décor intérieur très sobre, reposant notamment sur le contraste entre les parements en lambris de bois et les vastes surfaces couvertes d'un enduit blanc. Le mobilier, aussi créé par D'Astous, est fait d'une essence de bois similaire à celle des panneaux de la nef. L'absence de fenêtres sur les murs de la nef conjuguée à la voûte en cul-de-four du choeur qui ne laisse pas passer directement la lumière naturelle donne l'impression d'un bâtiment souterrain. Le Christ en croix placé dans le chœur a été sculpté par Médard Bourgault (1897-1967), tandis que la sculpture de Notre Dame-des-Champs est une oeuvre de Rose-Anne Monna (née en 1932) et a été donnée à l'église en 1977.

En 2003, un ascenseur est installé afin d'accommoder les personnes à mobilité réduite. À une date inconnue, le baptistère aménagé à l'entrée de la nef a été converti en local de pastorale, puis en chapelle.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • L'Assomption

Municipalité :

  • Repentigny

Adresse :

  • 187, boulevard Iberville

Latitude :

  • 45° 43' 15.8"

Longitude :

  • -73° 28' 11.4"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • s.a. « Chapelle conventuelle Église abbatiale de l'Abbaye Notre-Dame-de-la-Paix ». s.a. Inventaire des lieux de culte du Québec [En ligne]. http://www.lieuxdeculte.qc.ca/fiche.php?LIEU_CULTE_ID=99693
  • VARRY, Jacques. « Église Notre-Dame-des-Champs, Repentigny ». Architecture, bâtiment, construction. Vol. 18, no 211 (1963), p. 42-45.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013