Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Sanctuaire Sainte-Marguerite-D'Youville

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Lieu de pèlerinage Marguerite-d'Youville

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Varennes

Date :

  • 1961 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Plaques commémoratives associées (2)

Personnes associées (2)

Inventaires associés (2)

Carte

Description

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Indéterminé

Saillies :

  • Cheminée

Fondations :

  • Pierre

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire
  • Triangulaire, Fixe

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Le sanctuaire Sainte-Marguerite-D'Youville est situé sur le terrain même où est née la sainte. La construction de cette chapelle, une initiative de monseigneur Gérard-Marie Coderre (1904-1993), contribue au rayonnement spirituel de sainte Marguerite d'Youville. Ouvert en 1961, le sanctuaire est dirigé et animé par les S¿urs grises jusqu'en 2003.

Le bâtiment est érigé d'après les plans d'André Ritchot. Cet architecte a conçu plusieurs lieux de culte qui marquent le paysage par leurs formes épurées empruntées à l'architecture moderne. Transformée en centre d'exposition en 2010, la chapelle conserve la mission de mettre en valeur la vie et l'¿uvre de sainte Marguerite d'Youville. L'intérieur a été réaménagé et certaines pièces du mobilier ont été réutilisées. Le sanctuaire accueille désormais une exposition permanente.

La fonction cultuelle n'est plus, mais le lieu sert toujours de gîte aux pèlerins effectuant le chemin des Sanctuaires, de l'oratoire Saint-Joseph jusqu'à la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré.

Le vitrail de Claude Bettinger (1942-1998) est inauguré en 1985. Cet artiste de Saint-Ignace-de-Loyola est célèbre pour ses sculptures et vitraux qui ornent notamment deux stations de métro montréalaises. Il illustre ici, dans une verrière haute en couleur divisée en huit tableaux, des éléments marquants de la vie de la sainte. Les trois premières parties présentent la vie de Marguerite à Varennes : ses amours, son retour chez elle pour aider sa famille et son baptême. Au centre, Bettinger représente Marguerite d'Youville portant un crucifix à son c¿ur et tendant l'autre main vers les pauvres. Les quatre tableaux de droite illustrent l'¿uvre de la religieuse à Montréal : l'accueil qu'elle fait à une aveugle, les femmes qui se joignent à elle, la direction de l'Hôpital général et la popularité mondiale de son ¿uvre.

Parmi les autres ¿uvres présentes, notons quatre bas-reliefs sont intégrés aux murs intérieurs. Ils représentent différents aspects de l'¿uvre de sainte Marguerite d'Youville. Ces céramiques sont commandées au père jésuite Jean Lang, en 1961. Le sculpteur Louis Parent (1908-1982) signe le bas-relief La Dame au c¿ur sur la main, situé sur le toit du sanctuaire. Cet artiste a également réalisé le chemin de la croix de l'oratoire Saint-Joseph et a participé à la conception du décor de la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré.

Enfin, la sculpture sur bois, réalisée par Benoi Deschênes, arrive à Varennes en 2010. Autrefois située à la maison-mère des S¿urs grises, elle se trouve aujourd'hui dans le sanctuaire et accueille les visiteurs au début de l'exposition. Elle représente Marguerite d'Youville dans son habit de religieuse entourée d'un enfant, d'une femme et d'un vieillard.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire du patrimoine bâti de la MRC de Marguerite-D'Youville (2014)
    MRC de Marguerite-D'Youville


  • La valeur accordée à ce bâtiment repose sur sa position et sur son intérêt commémoratif, artistique et historique. Le sanctuaire est érigé sur le site même où est né et a vécu Marguerite d'Youville. Fondatrice de la Congrégation des Soeurs de la Charité (Soeurs Grises) en 1755, elle est également la première sainte née en sol canadien. Elle a marqué l'histoire locale mais aussi l'histoire des communautés religieuses au Canada et ce sanctuaire commémore l'importance de cette bâtisseuse. Ce lieu de prière et de pèlerinage a été transformé en centre d'exposition en 2010. La chapelle conserve ainsi la mission de mettre en valeur la vie et l'¿uvre de sainte Marguerite d'Youville.

    Le sanctuaire est une oeuvre architecturale moderne qui s'inscrit tout à fait dans les grands courants de l'époque de sa construction. Le lieu de pèlerinage a été érigé en 1961 selon les plans de l'architecte André Ritchot qui a dessiné au moins une quinzaine de lieux de culte tous aussi modernes les uns que les autres dans la grande couronne de Montréal durant les années 1960. Le triangle, symbole de la Trinité, est ici employé comme figure principale. La chapelle rappelle également l'architecture traditionnelle québécoise par sa structure en pierre et en bois, sa grande pièce abondamment illuminée par la fenestration généreuse et son volume central massif en pierre qui évoque les cheminées des bungalows de cette époque. Les larges portes sont conçues pour ouvrir la chapelle vers l'extérieur et célébrer des messes en plein air pendant l'été. Le bâtiment est agrémenté d'oeuvres artistiques notables dont des bas-reliefs de Louis Parent et des vitraux de Claude Bettinger.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Montérégie

    MRC :

    • Marguerite-D'Youville

    Municipalité :

    • Varennes

    Adresse :

    • 201, rue Sainte-Anne

    Localisation informelle :

    Situé à proximité de la basilique de Sainte-Anne.

    Latitude :

    • 45° 41' 3.1"

    Longitude :

    • -73° 26' 30.2"

    Désignation cadastrale

    Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
    Verchères Paroisse de Varennes Absent P-82

    Haut de la page

    Références

    Liens Internet :

    Numéro du bien :

    • Inventaire des lieux de culte du Québec : 2003-16-229

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013