Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

3-5, rue Hamel

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Au Jardin des Soeurs
  • Bloc Notre-Dame

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1862 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Édifices à logements multiples)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (10)

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Informations historiques

Le 4 juillet 1862, les religieuses de l'Hôtel-Dieu vendent les terrains de l'ancien cimetière des Picotés à la Fabrique Notre-Dame, qui les cède à leur tour aux frères Ferdinand, Edmond et Abraham Hamel, ainsi qu'à Narcisse Lemieux, Jean-Louis Martineau et Augustin Côté. Ces derniers font construire huit maisons de trois étages en pierre et en brique, suivant un plan type des architectes Charles Baillairgé (1826-1906) et Joseph-Ferdinand Peachy (1830-1903). Les 3-5, rue Hamel sont réalisés par Joseph-Ferdinand Peachy pour Augustin Côté et Narcisse Lemieux, respectivement. L'ensemble, construit sur une rue nouvelle, a parfois été désigné sous le vocable de bloc Notre-Dame.

En 1875, les maisons en rangée des 3-5, rue Hamel sont montrées dans l'atlas des assureurs et la hauteur des unités est identique. Par ailleurs, le bâtiment sis au 3, rue Hamel est prolongé par une allonge en brique d'un étage. En 1880, Narcisse Lemieux, le propriétaire du 5, rue Hamel, demande à l'entrepreneur Joseph Archer (1810-1904) de faire des réparations à sa maison et de construire une allonge de trois étages sur rez-de-chaussée à l'arrière de sa propriété. Ces travaux sont exécutés sous la surveillance de l'architecte François-Xavier Berlinguet (1830-1916). Ils apparaissent d'ailleurs dans l'atlas des assureurs en 1910.

En 1910, l'allonge du 3, rue Hamel s'élève sur trois étages. En 1923, elle est convertie en maison de chambres et on retrouve une annexe en bois d'un étage au fond de la cour. Un mur de pierre est également construit sur la limite arrière du terrain. Ces dispositions demeurent les mêmes selon l'atlas des assureurs en 1957.

Quant au 5, rue Hamel, en 1917, le propriétaire Joseph E. Lemieux fait ajouter un grenier à sa maison de trois étages en brique solide. L'atlas des assureurs de 1923 rend compte de ces travaux. Tout comme pour la maison sise au 3, rue Hamel, un mur de brique vient fermer la cour au fond du terrain. Ces dispositions sont les mêmes selon l'atlas des assureurs en 1957.

Les demeures situées aux 3 et 5, rue Hamel font partie d'une série de maisons en rangée comprenant huit unités. Telles qu'elles se présentent aujourd'hui, avec quatre étages couverts d'un toit plat, elles s'apparentent aux immeubles à logements du début du XXe siècle. Les constructions initiales, d'après les plans de l'architecte Joseph-Ferdinand Peachy, avaient un gabarit semblable à la maison voisine, à l'extrémité nord de la terrasse (1, rue Hamel).

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 3, rue Hamel
  • 5, rue Hamel

Latitude :

  • 46° 48' 56.8"

Longitude :

  • -71° 12' 30.2"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 215 032
  • Lot 1 215 028

Code Borden

CeEt-726      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Ethnoscop Inc. Étude d'ensemble du sous-secteur du Séminaire : Arrondissement historique du Vieux-Québec. Québec, Ville de Québec : Centre de développement économique et urbain, 1998. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013