Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site du patrimoine de la Petite-École-Jaune

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Site du patrimoine du 1304, chemin d'Oka

Région administrative :

  • Laurentides

Municipalité :

  • Deux-Montagnes

Date :

  • vers 1937 (Construction)

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Images

Carte

Description

Le site du patrimoine de la Petite-École-Jaune comprend un édifice scolaire érigé vers 1937. L'école présente un plan rectangulaire et une élévation de deux étages. Elle est coiffée d'un toit à croupes et d'un toit à deux versants pour la partie centrale qui est plus élevée. Aménagé au centre de la façade, un tambour rectangulaire surmonté d'un toit à deux versants droits marque l'entrée principale de l'édifice. L'école est implantée légèrement en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager planté d'arbres matures, dans la ville de Deux-Montagnes.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment ainsi qu'au terrain. La petite école jaune est aussi citée immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Deux-Montagnes) 2005-01-13
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site du patrimoine de la Petite-École-Jaune présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. L'ancienne école de village constitue le seul établissement scolaire à Saint-Eustache-sur-le-Lac (devenu Deux-Montagnes) au tournant des années 1940. Érigée vers 1937, elle accueille des élèves de la première à la septième année dans ses deux salles de classe. L'école regroupe à la fois des anglophones et des francophones, ce qui est plutôt rare à l'époque. Les cours sont donnés par une seule institutrice, qui loge à l'étage supérieur de l'édifice. À la fin des années 1950, les élèves sont transférés dans une école plus grande et plus moderne construite à proximité. Le bâtiment devient alors un lieu d'enseignement du cours classique, une formation menant aux études universitaires. De 1962 à 1978, la petite école jaune loge des classes de maternelle. Elle demeure par la suite la propriété de la commission scolaire jusqu'à ce que la Ville de Deux-Montagnes en fasse l'acquisition en 1999. On y donne aujourd'hui des cours d'art et de langues aux citoyens. L'édifice est donc un témoin significatif de l'histoire de l'éducation à Deux-Montagnes.

Le site présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est un témoin représentatif de l'architecture des écoles rurales de la première moitié du XXe siècle au Québec. Plusieurs écoles construites à cette époque dans les campagnes et les villages présentent une ornementation dépouillée, une charpente et un parement en bois, ainsi qu'une fenestration abondante telle que prescrite par le Département de l'instruction publique. Souvent, le bâtiment est aménagé de façon à loger quelques institutrices dans les combles, tandis que le rez-de-chaussée est réservé aux salles de classe. La première école de Deux-Montagnes est caractéristique de ce type d'édifice scolaire par son plan simple, ses nombreuses fenêtres, son parement de planches à clins et l'espace réservé au logement de l'institutrice au second niveau. Elle constitue un exemple bien conservé d'école rurale.

Source : Ville de Deux-Montagnes, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site du patrimoine de la Petite-École-Jaune liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- le volume du bâtiment, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages de la partie centrale et d'un étage des ailes latérales, le toit à croupes et le toit à deux versants droits de la partie centrale, ainsi que le tambour central de plan rectangulaire, surmonté d'un toit à deux versants droits et précédé d'un petit perron;
- les matériaux, dont le parement de planches à clins peint en jaune pâle, la couverture en bardeaux d'asphalte ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont les nombreuses fenêtres rectangulaires à carreaux disposées symétriquement en façade, la fenêtre de plus petite dimension, la porte en bois à panneaux et carreaux, ainsi que les chambranles;
- l'ornementation dépouillée, dont la croix en bois, la corniche ainsi que les planches cornières.

Haut de la page

Informations historiques

Le site du patrimoine de la Petite-École-Jaune comprend une ancienne école de village, érigée vers 1937. Durant près de deux décennies, celle-ci constitue le seul établissement scolaire du village de Saint-Eustache-sur-le-Lac (devenu la ville de Deux-Montagnes). Elle accueille des élèves de la première à la septième année dans ses deux salles de classe et regroupe à la fois des anglophones et des francophones, ce qui est plutôt rare à l'époque. Les cours sont donnés par une seule institutrice, qui loge à l'étage supérieur de l'édifice.

Le bâtiment possède une architecture représentative des écoles rurales de la première moitié du XXe siècle au Québec. Il comporte notamment une fenestration abondante, telle que prescrite par le Département de l'instruction publique.

À la fin des années 1950, les élèves sont transférés dans une école plus grande et plus moderne construite à proximité. Le bâtiment devient alors un lieu d'enseignement du cours classique, une formation menant aux études universitaires. De 1962 à 1978, la petite école jaune loge des classes de maternelle. Elle demeure par la suite la propriété de la commission scolaire jusqu'à ce que la Ville de Deux-Montagnes en fasse l'acquisition en 1999. Elle dispense aujourd'hui des cours d'art et de langues aux citoyens.

La petite école jaune est citée en 1998. Le site du patrimoine de la Petite-École-Jaune est constitué en 2005. Il est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

MRC :

  • Deux-Montagnes

Municipalité :

  • Deux-Montagnes

Adresse :

  • 1304, chemin d'Oka

Latitude :

  • 45° 32' 16.9"

Longitude :

  • -73° 53' 46.8"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 972 770

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BILODEAU, Benoît. « Une nouvelle vie pour la petite école jaune de Deux-Montagnes ». s.a. L'Infonet [En ligne]. http://www.linfonet.com/articles/eveil/990626/art3/index.html
  • Collectif. The Two Mountains Album. Saint-Eustache, The Victory of Two Mountains and Mille Iles, 1958. 144 p.
  • PLANTE, Stéphane. Ville de Deux-Montagnes, 1804-1994. Deux-Montagnes, Ville de Deux-Montagnes, 1993. 224 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013