Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Saint-Anaclet-de-Lessard

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Saint-Anaclet-de-Lessard

Date :

  • 1858 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Description

Le presbytère de Saint-Anaclet-de-Lessard est une résidence à caractère religieux érigée en 1858, puis modifiée en 1885 et en 1908. L'édifice en brique de plan rectangulaire, à deux étages, est surmonté d'un toit mansardé à quatre versants percé de lucarnes. Le presbytère est situé en bordure de la rue principale de la municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard, sur un terrain plat comprenant des arbres matures.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2

Groupement :

Détaché

Saillies :

  • Auvent
  • Escalier
  • Galerie

Fondations :

  • Béton

Élévations :

  • Toutes les façades : Brique

Toit :

  • Forme : Mansardé
    Matériau : Tôle à la canadienne
  • Forme : Mansardé
    Matériau : Tôle pincée

Autre(s) porte(s) :

  • bois massif et vitrage, à baies latérales

Fenêtre(s) :

  • Demi-circulaire, Fixe
  • palladienne, À battants, à petits carreaux
  • Rectangulaire, À auvent
  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À fronton
  • Cintrée

Éléments architecturaux :

  • Balustrade en fonte
  • Chaîne d'angle
  • Chambranle
  • Entablement
  • Lambrequin
  • Plate-bande

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Anaclet-de-Lessard) 2005-07-04
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Saint-Anaclet-de-Lessard présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le presbytère témoigne de l'érection de la paroisse en 1858 et constitue l'un des plus anciens bâtiments de la municipalité. En raison de l'éloignement des centres de peuplement voisins, soit Sainte-Luce et Saint-Germain, les habitants réclament la création d'une paroisse distincte. Quelques familles signent en 1854 une convention s'engageant à construire à leurs propres frais une église et un presbytère. Craignant d'affaiblir les revenus des paroisses voisines, les autorités religieuses attendent 1858 pour promulguer l'érection de la paroisse de Saint-Anaclet-de-Lessard. Le presbytère est alors aménagé à partir d'une maison existante. Au cours de son histoire, le presbytère a constitué un élément important de la vie spirituelle et communautaire des habitants.

Le presbytère de Saint-Anaclet-de-Lessard présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. De grandes dimensions, le bâtiment se caractérise par son architecture d'inspiration Second Empire. Un premier corps de logis est construit en 1858. En 1885, le presbytère reçoit un parement en brique rouge avec des chaînes d'angle en brique jaune. C'est vraisemblablement David Ouellet (1844-1915) qui en dirige les travaux. Cette intervention s'inspire des travaux effectués à l'église la même année par l'architecte. D'ailleurs, David Ouellet est l'artisan de nombreux réaménagements d'églises et de presbytères dans l'est du Québec. En 1908, une toiture mansardée à quatre versants remplace le toit à deux versants, ce qui permet d'offrir plus d'espace habitable au niveau des combles. Le bâtiment acquiert alors son apparence actuelle qui s'inscrit dans le courant de l'architecture Second Empire. Ce style qui connaît une grande vogue au Québec dans le dernier quart du XIXe siècle est fréquemment employé dans l'architecture publique, institutionnelle et résidentielle. Des éléments d'ornementation s'ajoutent également, dont une grande galerie aménagée sur toute la largeur de la façade ainsi qu'un large escalier, les balustrades ouvragées en fer forgé, les ornements en bois et la baie en hémicycle surmontée d'un mât qui couronne la grande lucarne. Le presbytère de Saint-Anaclet a exercé une influence sur l'architecture domestique de la localité.

Le presbytère de Saint-Anaclet-de-Lessard présente aussi un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale reposant sur sa représentativité par rapport à un type d'habitation, la maison curiale. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est la résidence du curé, personnage influent et respecté, représentant de l'Église. À l'époque, les autorités ecclésiastiques exigent que les prêtres puissent jouir d'un logement convenable, vaste et plutôt prestigieux. Il doit comprendre aussi des pièces pour recevoir les paroissiens et être suffisamment vaste pour loger un domestique, le ou les vicaires ainsi que l'évêque et sa suite lors de ses visites. Cette habitation s'inspire de l'architecture domestique et comprend des éléments d'ornementation et de monumentalité. Elle s'apparente aux résidences bourgeoises en milieu rural, car l'habitation du curé doit susciter un sentiment de fierté chez les paroissiens. À l'exemple de nombreux presbytères au Québec, celui de Saint-Anaclet-de-Lessard est mis au goût du jour au cours de son histoire. Ces travaux vont de pair avec la prospérité économique de la paroisse et sa croissance démographique. Ils sont parfois exécutés en même temps que les travaux de rénovation à l'église.

Source : Municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du presbytère de Saint-Anaclet-de-Lessard liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en bordure de la route principale, au coeur de la municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard;
- sa localisation dans un ensemble institutionnel comprenant notamment l'église, également citée immeuble patrimonial;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, le solage dégagé, le toit mansardé à quatre versants;
- ses matériaux, dont la maçonnerie en brique rouge des murs, la maçonnerie en brique jaune des chaînes d'angle, la couverture en tôle (terrassons en tôle à baguettes et brisis en tôle à la canadienne), éléments architecturaux en bois (fenêtres, ornementation);
- ses ouvertures, dont la porte en bois à baie latérale, les lucarnes à pignon avec fenêtres à grands carreaux, la grande lucarne à trois baies, la baie en hémicycle;
- le fronton surmontant le dernier palier de l'escalier;
- sa façade symétrique marquée par le regroupement des ouvertures;
- sa galerie couverte en façade accessible par un escalier central;
- son ornementation, dont le garde-corps aux balustres en fonte ouvragée, les acrotères du fronton, les aisseliers et motifs en bois de la galerie ainsi que le mât.

Haut de la page

Informations historiques

La municipalité de Saint-Anaclet-de Lessard s'est développée sur un territoire formé de collines en paliers. Concédé au seigneur Pierre Lessard en 1696, ce territoire n'est guère occupé avant 1810. Les premiers habitants qui s'y installent sont disséminés sur le territoire. Ils exploitent les ressources forestières et agricoles. Les distances à parcourir pour se rendre aux offices religieux sont importantes. Ainsi en 1854 près de cent cinquante familles réclament la création d'une nouvelle paroisse. Cette dernière est établie en 1858.

L'église est construite en 1858 et 1859. Le presbytère, quant à lui, est érigé à partir d'une maison existante en 1858. Cette maison est sans doute en construction à cette époque, et elle est terminée pour recevoir le curé. En 1885, le bâtiment est l'objet de travaux de rénovation vraisemblablement sous la supervision de David Ouellet (1844-1915) et reçoit un parement en brique semblable à celui de l'église adjacente. En 1908, le presbytère est mis au goût du jour et son toit à deux versants se trouve remplacé par une toiture mansardée d'inspiration Second Empire. Le bâtiment acquiert ainsi une nouvelle prestance et témoigne de l'engagement collectif envers l'Église.

En 1985, le presbytère subit des modifications intérieures, et la cuisine attenante, ajoutée en 1908, disparaît. L'extérieur de la maison curiale garde toutefois son apparence. De nos jours, le presbytère conserve sa fonction d'origine et accueille aussi plusieurs organismes paroissiaux.

Le presbytère de Saint-Anaclet est cité en 2005.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Rimouski-Neigette

Municipalité :

  • Saint-Anaclet-de-Lessard

Adresse :

  • 25, rue Principale Est

Lieux-dits :

  • Saint-Anaclet

Latitude :

  • 48° 28' 40.7"

Longitude :

  • -68° 25' 20.2"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Rimouski Paroisse de Saint-Anaclet Absent 38-P

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • Comité d'histoire des Fêtes du 125e anniversaire de Saint-Anaclet. Saint-Anaclet, un monde à découvrir,1859-1984. Saint-Anaclet-de-Lessard, 1984. 205 p.
  • Comité de l'album-souvenir. Saint-Anaclet, album souvenir, 1859-1959. Saint-Anaclet-de-Lessard, 1959. 116 p.
  • DUFRESNE, Danielle. Nos maisons, une histoire de vie. Rimouski, MRC de Rimouski-Neigette, 2006. 5 p.
  • DUFRESNE, Danielle. Saint-Anaclet-de-Lessard, nos maisons, ce passé qui nous habite. Saint-Anaclet-de-Lessard, Corporation du patrimoine de Saint-Anaclet-de-Lessard, 2006. 47 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013