Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Site du patrimoine de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard-de-Port-Alfred
  • SP-9

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saguenay

Date :

  • 1926 – 1927 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission éducative)

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Groupes associés (4)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

Le site patrimonial de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard forme un carré en tête d'îlot qui couvre une superficie d'environ 7000 mètres carrés. Situé à 40 mètres d'altitude, il jouxte le secteur autrefois le plus huppé de l'ancienne ville de Port-Alfred. Le site comprend l'ancien collège construit en 1926 et 1927, la résidence des Frères des écoles chrétiennes érigée en 1929 et l'adjonction à l'ancien collège datant de 1937 et 1938. Le site du patrimoine est borné au nord par la 2e Avenue, au sud par la 1re Avenue, à l'ouest par la 3e Rue et à l'est par la partie restante de l'îlot. Localisé dans un endroit constitué de plusieurs zones patrimoniales, le site patrimonial de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard se trouve dans le secteur de Port-Alfred, dans l'arrondissement municipal de La Baie de la ville de Saguenay.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure des bâtiments et aux terrains.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Saguenay) 2005-02-22
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site patrimonial de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard présente un intérêt pour sa valeur historique. L'institution évoque l'enracinement d'une communauté religieuse enseignante dans une ville mono-industrielle. Cette expérience peu commune pour les Frères des écoles chrétiennes rappelle leur installation dans la ville de Thetford Mines au début du XXe siècle. Le collège de Port-Alfred témoigne de l'une des rares incursions de la congrégation dans un secteur de colonisation plus récent. Les religieux sont davantage concentrés dans les régions de Montréal, Trois-Rivières et Québec. L'ancienne résidence des frères rappelle à cet égard la permanence et l'importance numérique de la présence de la communauté à Port-Alfred. Près d'une vingtaine de frères occupent ainsi l'édifice dans les années 1950. À ceux-ci, il faut ajouter une dizaine d'instructrices et quelques laïcs. Autrefois principal établissement scolaire de la baie des Ha! Ha!, l'ancienne école est aussi un lieu de mémoire régional important. Elle illustre la place accordée à l'éducation dès la naissance de la ville de Port-Alfred. L'institution est le lieu d'apprentissage le plus vaste et le plus prestigieux de la baie des Ha! Ha! Le passage de nombreuses cohortes d'élèves au fil des décennies fait en outre de l'ancien collège un monument où se focalise la mémoire collective. Par la présence des Frères des écoles chrétiennes, son importance régionale et par le symbolisme qui s'y rattache, le site patrimonial de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard témoigne de l'implantation d'un établissement d'enseignement catholique dans une ville de compagnie.

Le site patrimonial de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard présente également un intérêt pour sa valeur architecturale. Construit en plusieurs étapes, l'ancien collège Saint-Édouard est représentatif des bâtiments scolaires des années 1920 et 1930. Ces édifices se distinguent souvent par leur sobriété, leurs volumes simples et leur élévation de deux ou trois étages. L'ancien collège Saint-Édouard est caractéristique de ces édifices par son plan rectangulaire, son élévation de deux étages, son toit plat et son parement en brique. Érigée en 1929, la résidence de l'ancien collège Saint-Édouard s'apparente au collège par son parement en brique, son volume simple et son toit plat. Les deux bâtiments forment un ensemble scolaire bien préservé.

Source : Ville de Saguenay, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site patrimonial de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard liés à ses valeurs historique et architecturale incluent, entre autres :
- sa situation à l'extrémité nord du périmètre initial de la ville de Port-Alfred;
- sa localisation surélevée, à une quarantaine de mètres d'altitude, près des maisons des cadres de Port-Alfred;
- sa localisation en tête d'îlot;
- la situation de la résidence des Frères en biais par rapport à l'ancien collège;
- les caractéristiques de l'ancien collège Saint-Édouard, notamment son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, le soubassement dégagé, le toit plat, la composition de la façade, dont une entrée principale légèrement décentrée vers la gauche et une entrée secondaire à l'extrême droite, les matériaux, dont le parement en brique, la couverture en tôle du porche, la pierre de taille lisse des éléments architecturaux (appuis des fenêtres, éléments décoratifs), les ouvertures, dont leur format rectangulaire (étroite et haute), l'ouverture cintrée de l'entrée, l'ornementation, dont les plates-bandes et la frise en brique rouge, la corniche en métal, les deux frontons signalant les entrées, le bandeau marquant le passage du soubassement aux étages, les insertions en pierre (croix et losanges), le porche, dont ses deux niveaux, l'escalier en fer, les consoles en fer supportant le balcon, la croix couronnant le pignon, le balcon de la façade latérale gauche, dont le toit en appentis, les consoles métalliques le supportant;
- les caractéristiques de la résidence de l'ancien collège Saint-Édouard, notamment le volume, dont le plan rectangulaire irrégulier, l'élévation de trois étages, le toit plat, les matériaux, dont le parement en brique rouge, la couverture en tôle du porche, la pierre de taille lisse des éléments architecturaux, les ouvertures, dont leur format rectangulaire, l'ornementation, dont les plates-bandes, la corniche en métal, le porche, dont ses petites poutres en bois, le grand balcon du deuxième étage, dont le toit en appentis sur les façades arrière et latérale, la main courante et les poutres métalliques, la cheminée du mur arrière.

Haut de la page

Informations historiques

En 1915, l'industriel et futur homme politique Julien-Édouard-Alfred Dubuc (1871-1947) lance le projet d'un port en eau profonde sur la rive droite de la rivière à Mars, à côté du petit port de Bagotville. L'objectif de Dubuc est de construire sur place une usine de pâte à papier alimentant directement le marché européen. À cette fin, il fonde en 1916, avec des associés, la société The Ha! Ha! Bay Sulphite Company Limited. Le mandat de la compagnie ne se limite pas au commerce et à la transformation du bois. Elle compte aussi construire des maisons pour les ouvriers, une tâche qu'elle confie à la Société de construction ouvrière. Ainsi, une ville de compagnie voit le jour.

La construction de l'usine de pâte chimique, essentielle à la fabrication du papier, commence en 1916 et se termine vers la fin de l'année 1917. En 1918 et 1919, une chapelle en bois, un presbytère et une première école sont érigés. L'école est incendiée en 1921 au moment même où elle est prise en charge par les Soeurs de Notre-Dame du Bon-Conseil. Une nouvelle, l'actuelle école Médéric-Gravel, est inaugurée en 1922. Parallèlement, les commissaires d'école de Port-Alfred se portent acquéreurs dès 1920 d'un emplacement à l'extrémité nord de la ville auprès de la Société de construction ouvrière.

La décision de fonder une école pour garçons est prise vers le milieu des années 1920. Sur le terrain acheté en 1920, les travaux de construction de l'école Saint-Édouard sont amorcés en 1926. La direction du futur établissement est confiée aux Frères des écoles chrétiennes, une première au Saguenay pour cette congrégation. Celle-ci est surtout établie dans les régions de Montréal, de Trois-Rivières et de Québec. À Port-Alfred, les Frères des écoles chrétiennes arrivent en février 1927, un mois avant l'ouverture de sept classes réunissant plus de 200 élèves. L'école est bénie le 14 août 1927.

L'école est à peine terminée que la commission scolaire décide, en 1928, de construire une résidence pour les frères. L'édifice qui jouxte l'école est érigé l'année suivante. L'école donne de nombreux cours : le cours d'enseignement primaire, le cours de métiers, le cours technique et le cours commercial. L'engouement du début est ralenti par la crise des années 1930. Celle-ci frappe durement la jeune municipalité; le tiers des élèves quittent alors l'école. La situation s'améliore, puisqu'en 1937 et 1938, un agrandissement est fait pour loger les ateliers de travail du bois et du fer, la salle de dessin et le laboratoire. Un second agrandissement, toujours vers l'est, s'effectue en 1947 et 1948 au moment de l'inauguration de l'école technique. À cette époque, les frères, assistés de laïcs et d'institutrices, enseignent à des élèves jusqu'en douzième année. Le collège reste ouvert jusqu'à la fin des années 1960. L'école technique est alors démolie, de même, vraisemblablement, qu'une partie de l'adjonction de 1937 et 1938. La ville de Port-Alfred fait l'acquisition de l'ancien collège en 1972. Elle s'en départit cependant un an plus tard, au profit du Centre amical de La Baie.

Le site du patrimoine de l'Ancien-Collège-Saint-Édouard est constitué en 1991. Depuis 2002, il fait partie de l'arrondissement municipal de La Baie de la ville de Saguenay. En 2007, l'ancienne résidence est toujours occupée par le Centre amical de La Baie, un organisme accueillant des femmes et des enfants en difficulté. La portion restante de l'ancien collège loge un centre de réadaptation. Ce bien est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Saguenay

Municipalité :

  • Saguenay

Arrondissement municipal :

  • La Baie

Adresse :

  • 1320, 1e Avenue

Localisation informelle :

Situé entre la première et la deuxième avenue, à l'est de la troisième rue

Latitude :

  • 48° 19' 35.5"

Longitude :

  • -70° 52' 47.5"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 343 294
  • Lot 3 343 295

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BOUCHARD, Russel. Ville de La Baie: une fenêtre sur le monde depuis 150 ans. Cahiers de Saguenayensia/Histoire des municipalités, no. 6. Chicoutimi, Société historique du Saguenay, 1988. 69 p.
  • Frères des écoles chrétiennes. L'Oeuvre d'un siècle : les frères des écoles chrétiennes au Canada : centenaire F.E.C., 1837-1937. Montréal, Frères des écoles chrétiennes, 1937. 587 p.
  • MORISSET, Lucie et Luc NOPPEN. Ville de La Baie : un héritage entre nature et culture. Guide d'excursion et d'interprétation du patrimoine. La Baie, Ministère de la culture et des communications, 1998. 127 p.
  • POTVIN, Damase. La Baie des Hahas: Histoire, Description, Légendes et Anecdotes. Paroisses, Vieilles familles, Gens et Choses de la Région. Bagotville, Édition de la Chambre de Commerce de la Baie des Hahas, 1957. 427 p.
  • VOISINE, Nive. Les Frères des écoles chrétiennes au Canada : Une ère de prospérité, 1880-1946. Vol. 2. Sainte-Foy, Éditions Anne Sigier, 1991. 471 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013