Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancienne église anglicane

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Ancienne église Saint-Barnabas

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Saint-Lambert

Date :

  • 1884 – 1886 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Anglicanisme)

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (5)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

L'ancienne église anglicane est un lieu de culte de style néo-Tudor érigé entre 1884 et 1886. De plan en « L », cet édifice est composé de deux volumes rectangulaires d'un étage et demi. Le premier volume correspond à l'ancien sanctuaire et le second est une ancienne école. La partie inférieure des murs est couverte de brique rouge, alors que la partie supérieure est en faux colombage avec remplissage de stuc blanc crème. Le bâtiment est coiffé d'un toit à deux versants droits, dont une extrémité est en demi-croupe. L'ancienne église anglicane est située à l'arrière de l'église Saint-Barnabas, dans un secteur urbanisé au coeur de la ville de Saint-Lambert.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Lambert) 2000-05-15
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancienne église anglicane présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Ce temple protestant figure effectivement parmi les plus anciens bâtiments du Vieux-Saint-Lambert. Il s'agit, notamment, du plus vieil édifice religieux et du plus ancien édifice non résidentiel de Saint-Lambert, tout en étant l'un des rares bâtiments de l'endroit datant de l'ère victorienne (1837-1901). La communauté anglicane s'implante à Saint-Lambert à la suite du révérend Ashton Oxenden (1808-1892), en 1877. L'ancienne église anglicane sert à des fins religieuses, entre 1886 et 1928. Elle est ensuite utilisée comme loge maçonnique jusqu'en 1989. Une annexe construite à l'arrière, servant d'école du dimanche, ajoute à l'intérêt du lieu. L'édifice témoigne de façon éloquente de l'établissement d'une communauté anglicane sur le territoire actuel de Saint-Lambert.

L'ancienne église anglicane présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cet édifice, construit selon les plans des architectes James Nelson et Christopher Clift, se caractérise principalement par l'utilisation à l'extérieur d'un vocabulaire architectural d'inspiration Tudor. Ce style se rattache aux règnes d'Henri VIII (1491-1547) et d'Elizabeth I (1533-1603), roi et reine d'Angleterre au XVIe siècle. Le style néo-Tudor se développe à la fin de l'époque victorienne dans la foulée d'un mouvement de retour aux sources, notamment les traditions architecturales de la campagne anglaise. L'usage de ce style se répand dans la province de Québec pendant la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. Construite entre 1884 et 1886, l'ancienne église anglicane est caractéristique de l'architecture néo-Tudor par son plan irrégulier, par le revêtement à faux colombage de la partie supérieure des murs et le parement de brique rouge pour la partie inférieure, la demi-croupe du toit et le surplomb de la partie supérieure de l'un de ses pignons. Les édifices s'inspirant de ce style demeurent plutôt rares, car leur construction était limitée. En effet, certains règlements municipaux restreignaient l'usage des matériaux ignifuges, comme le bois utilisé pour le faux colombage des murs extérieurs. L'ancienne église anglicane a conservé la plupart de ses éléments caractéristiques.

Source : Ville de Saint-Lambert, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancienne église anglicane liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan en « L » composé de deux volumes rectangulaires d'un étage et demi et le toit à deux versants droits et la demi-croupe en façade, ainsi que le surplomb de la partie supérieure de l'un des pignons;
- les matériaux, dont les pierres d'assise supportant les murs au niveau du sol, la brique rouge utilisée dans la partie inférieure des murs, le bois et le stuc dans la partie supérieure des murs et les portes de bois;
- les composantes décoratives, dont les garnitures en bois ouvragé, les auvents et leurs consoles.

Haut de la page

Informations historiques

La construction du pont Victoria reliant Montréal à la rive sud, entre 1854 et 1859, favorise l'augmentation de la population du futur territoire de Saint-Lambert. Des familles de confession anglicane s'établissent alors à Saint-Lambert et assistent aux offices religieux à La Prairie.

En 1877, une mission relevant de la paroisse de La Prairie est fondée à Saint-Lambert par le révérend Ashton Oxenden (1808-1892), pasteur anglican. Peu après 1881, la communauté anglicane achète un terrain de la compagnie ferroviaire du Grand-Tronc, au coeur du noyau villageois de Saint-Lambert, pour y édifier un temple. Sa construction est confiée à l'entrepreneur Jos. Leblanc selon les plans des architectes James Nelson et Christopher Clift. Le temple est érigé entre 1884 et 1886. À cette date, la paroisse de St. Barnabas Anglican Church est officiellement fondée.

Entre 1886 et 1888, on construit un corps secondaire à l'arrière du lieu de culte qui sert d'école du dimanche. En 1891, l'architecte Arthur James Cooke (1863-1903) rallonge le sanctuaire et ajoute un vestibule au nord-ouest de l'édifice d'origine.

En 1928, l'église Saint-Barnabas est vendue aux francs-maçons. La communauté anglicane se prépare alors à construire un nouveau temple, derrière le premier, afin de desservir une population sans cesse grandissante. Les francs-maçons utilisaient l'édifice conjointement avec la communauté anglicane depuis plusieurs années. La construction de l'actuelle église Saint-Barnabas, sur un terrain voisin, est achevée en 1929.

L'ancienne église anglicane sert de loge maçonnique jusqu'en 1989. Depuis, on y tient des réunions publiques et des réceptions.

L'ancienne église anglicane est citée en 2000.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Longueuil

Municipalité :

  • Saint-Lambert

Adresse :

  • 263, rue Elm

Latitude :

  • 45° 30' 0.0"

Longitude :

  • -73° 30' 40.4"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chambly Paroisse de Saint-Antoine-de-Longueuil Absent 255-62 ptie

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • Fish et Stanley architectes. Rapport sur l'édifice situé sur le coin de Lorne et Elm dans la ville de Saint-Lambert au Québec. Saint-Lambert (Québec), 1989. 14 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013