Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site du patrimoine de North Hatley

Images

Carte

Description

Le site du patrimoine de North Hatley est un territoire villageois multifonctionnel, principalement à caractère résidentiel et touristique. Il couvre le coeur du village qui regroupe une quarantaine de bâtiments et des éléments paysagers. Délimité par la rive est du lac Massawippi, le site s'étend à partir de la jonction du chemin du Lac et de la rue Massawippi au sud jusqu'à la jonction de la rue Mill et du chemin Capelton au nord où il englobe le parc qui borde la rive ouest de la rivière Massawippi. Du côté est, le site inclut la rue Gagnon, la rue School ainsi qu'un segment des chemins Sherbrooke et de la Rivière.

Le site compte de nombreux espaces naturels, dont le parc municipal de North Hatley où s'élève un monument aux Braves, et ses rues sont bordées d'arbres matures. Les bâtiments compris dans le site sont issus pour la grande majorité du tournant du XXe siècle. Parmi eux figurent notamment trois lieux de culte, de beaux exemples de résidences bourgeoises cossues, des villas, quelques chalets, des bâtiments commerciaux ainsi qu'un ancien moulin à farine. Le quai à la décharge du lac et la marina sur la rivière Massawippi comptent parmi les autres structures.

Le site du patrimoine se situe dans la municipalité de North Hatley, à l'extrémité nord du lac Massawippi, où la rivière du même nom prend naissance.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique aux terrains ainsi qu'à l'enveloppe extérieure des constructions qui s'y élèvent.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (North Hatley) 1987-06-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site du patrimoine de North Hatley présente un intérêt pour sa valeur historique. Il témoigne du développement du tourisme et de la villégiature. Fréquenté par les Amérindiens, ce lieu est situé dans le canton de Hatley qui est concédé en 1803 à Henry Cull (1753-1833), homme d'affaires anglais, Ebenezer Hovey (1752-1836), capitaine étatsunien, et leurs associés. Les habitants vivent principalement de l'agriculture et de la production de la potasse. Dans le dernier quart du XIXe siècle, North Hatley devient une destination très recherchée. L'arrivée du chemin de fer en 1870 a considérablement facilité l'accès au village. Les visiteurs viennent par centaines, notamment des millionnaires étatsuniens et montréalais qui font construire des résidences d'été cossues. Les touristes et les villégiateurs sont attirés par les richesses du lac Massawippi et des montagnes environnantes. Au tournant du XXe siècle, North Hatley possède des infrastructures hôtelières luxueuses et de nombreuses commodités. Clubs sportifs, fêtes nautiques et vie culturelle s'organisent, en plus des services religieux pour les membres des diverses confessions. C'est au cours de cette période de prospérité que la municipalité de North Hatley est officiellement fondée, soit en 1897. Aujourd'hui, le site du patrimoine continue à perpétuer la vocation centenaire de ce lieu de villégiature et figure parmi les destinations incontournables des circuits touristiques des Cantons de l'Est.

Le site du patrimoine de North Hatley présente aussi un intérêt pour sa valeur paysagère. Situé au pied de montagnes couvertes de forêts, le site borde le lac Massawippi, où la rivière du même nom prend naissance. Il est en relation étroite avec la nature environnante comme le démontrent le tracé des rues selon la topographie et l'orientation des bâtiments tenant compte des vues offertes sur le lac et la rivière. Plusieurs éléments rappellent l'époque de la villégiature. Le quai à la décharge du lac est construit sur l'ancienne voie ferrée empruntée par les trains bondés de visiteurs. Les trois églises, les maisons bourgeoises cossues, les villas et les chalets sont tous situés en périphérie et érigés sur des terrains aménagés. Les boutiques, les restaurants et les auberges sont quant à eux regroupés au centre du territoire et implantés avec un faible recul par rapport à la rue. Les arbres matures qui bordent les rues et les nombreux espaces naturels qui isolent les bâtiments les uns des autres sont autant de témoins de cette époque. En raison de son caractère pittoresque, le site du patrimoine de North Hatley attire toujours de nombreux visiteurs.

Le site du patrimoine de North Hatley présente également un intérêt pour sa valeur architecturale. Il compte plusieurs bâtiments érigés au tournant du XXe siècle qui sont représentatifs de l'époque de la villégiature. Les trois lieux de culte en bois se distinguent de l'architecture domestique soit par les formes d'inspiration néogothique pour l'église anglicane, soit par la présence d'une tour-clocher pour les églises unitarienne, universaliste et unie. Des maisons bourgeoises se démarquent par leurs dimensions spacieuses et leur ornementation riche. Elles adoptent les styles alors en vogue afin d'illustrer le prestige de leur propriétaire. Des villas dotées de galeries, de vérandas et d'une fenestration abondante reflètent l'ouverture vers la nature caractéristique de l'architecture de villégiature qui compte aussi de beaux exemples de chalets revêtus de bardeaux de bois. Parmi les bâtiments commerciaux, les plus remarquables se rapprochent de l'architecture domestique. De forme cubique, ils possèdent une devanture ornée et un toit plat souligné par une large corniche. Tous ces bâtiments, par leurs différentes fonctions, offrent un portrait de North Hatley au tournant du XXe siècle.

Source : Municipalité de North Hatley, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site du patrimoine de North Hatley liés à ses valeurs historique, paysagère et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation à l'extrémité nord du lac Massiwippi, à la décharge du lac, le long de la rivière Massawippi et au coeur du village;
- les témoins de l'agriculture, dont l'ancien moulin à farine à proximité de la rivière Massawippi;
- les témoins de l'époque de la villégiature, au tournant du XXe siècle, dont l'église Saint-Barnabas, l'église North Hatley Unitarian Universalist, l'église North Hatley United, les maisons bourgeoises cossues, les villas, les chalets et les bâtiments commerciaux;
- le tracé des rues selon la topographie;
- les arbres matures bordant les rues et les nombreux espaces naturels isolant les bâtiments les uns des autres;
- le parc municipal de North Hatley en bordure de la rive ouest de la rivière Massawippi, dont le monument aux Braves;
- la concentration des bâtiments commerciaux au centre du territoire et leur implantation avec un faible recul par rapport à la rue;
- l'étalement des lieux de culte, des maisons bourgeoises, des villas et des chalets en périphérie et leur implantation en retrait de la voie publique sur des terrains aménagés;
- l'orientation des bâtiments tenant compte des vues offertes sur le lac;
- le quai à la décharge du lac construit sur l'ancienne voie ferrée;
- les volumes, dont les plans rectangulaires, le format cubique de certains bâtiments commerciaux, les avant-corps surmontés de pignons, les toits à deux versants droits (notamment plusieurs à pente raide et dotés d'une lucarne-pignon), les toits mansardés, le toit plat de certains bâtiments commerciaux, la tour-clocher des églises unitarienne, universaliste et unie, le clocheton de l'église anglicane, les annexes s'intégrant au caractère du bâtiment, les galeries, les vérandas, les balcons ainsi que les empattements des murs des églises anglicane et unie;
- les matériaux, dont les revêtements traditionnels (notamment la planche à clins, la brique et le bardeau de bois), les couvertures en bardeau de bois, l'unité des revêtements de toutes les façades sur un même édifice et de leur couleur, les ouvertures en bois ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont la fenestration abondante, la disposition, la forme et les dimensions d'origine, les portails, les portes à panneaux, l'entrée latérale et la fenêtre tripartite ornée d'un vitrail du chevet de l'église anglicane, les devantures ornées des bâtiments commerciaux, les fenêtres à guillotine, les lucarnes et les contrevents;
- les éléments architecturaux et ornementaux, dont les corniches, les retours de corniches, les modillons, les consoles, les planches cornières, les chambranles moulurés, les colonnes, les frontons, les colombages, les garde-corps menuisés, les aisseliers ainsi que les enseignes menuisées à potence ou posées à plat sur la façade.

Haut de la page

Informations historiques

Les rives du lac Massawippi sont d'abord fréquentées par les Amérindiens. Mais les origines de North Hatley remontent au début du XIXe siècle, lorsque le canton de Hatley est concédé en 1803 à Henry Cull (1753-1833), homme d'affaires anglais, Ebenezer Hovey (1752-1835), capitaine d'origine étatsunienne, et leurs associés. Taylor Waldleigh est l'un des premiers colons à s'établir, en 1818, dans ce lieu qui est nommé Massawippi Outlet avant de prendre le nom de North Hatley avec l'ouverture du premier bureau de poste vers 1859. En 1867, la population est seulement de 50 habitants qui vivent principalement de l'agriculture et de la production de la potasse. Parmi les familles pionnières telles que les Wadleigh, Davies, Hovey, Jackson, Little, Reed, la famille LeBaron s'est investie activement dans le développement du village.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, North Hatley devient une destination touristique très recherchée. L'illustrateur William Henry Bartlett (1809-1854) réalise un paysage romantique du lac Massawippi qui est publié à Londres dans le « Canadian Scenery Illustrated » en 1842. William S. Hunter (1823-1894) dessine à son tour une vue du lac qu'il inclut dans son guide « Hunter's Eastern Townships Scenery, Canada East » publié à Montréal en 1860 à l'intention des touristes et des hommes d'affaires. Grâce au paysage pittoresque que forment le lac et les montagnes, en plus de l'abondance et de la variété du poisson et du gibier qu'ils offrent, North Hatley se transforme en lieu de villégiature prestigieux.

Le développement des chemins de fer dans le dernier tiers du XIXe siècle a considérablement facilité l'accès à North Hatley. La compagnie étatsunienne Massawippi Valley Railway construit une voie ferrée qui relie Lennoxville et Newport (Vermont). Achevée en 1870, elle longe la rive est du lac entre Ayer's Cliff et North Hatley. Elle encourage l'arrivée de touristes par centaines. Le village devient rapidement un lieu de séjour où de riches familles bourgeoises, notamment étatsuniennes et montréalaises, construisent des résidences d'été cossues. Ces millionnaires arrivent par wagon privé avec leurs cohortes de domestiques.

Au tournant du XXe siècle, North Hatley possède des infrastructures hôtelières luxueuses et de nombreuses commodités. Quatre bateaux à vapeur naviguent sur le lac Massawippi entre 1879 et 1915. Ils offrent des excursions avec des escales dans les villages riverains et à certains hôtels implantés en bordure du lac. De plus, chaque grand hôtel possède son propre bateau. Une vie culturelle et des clubs sportifs, tels le Massawippi Canoe Club (1883), le North Hatley Canoe Club (vers 1897) et un premier club de golf (1899), donnent aux habitants et aux visiteurs l'occasion de se divertir. Des fêtes nautiques attirent de grandes foules.

C'est dans cette période de prospérité que la municipalité de North Hatley est officiellement fondée, soit en 1897.

Des lieux de culte sont érigés afin de desservir les habitants et les visiteurs de diverses confessions. Les Anglicans construisent une église en 1893 et 1894 selon les plans de l'architecte étatsunien de renom Bertram Goodhue (1869-1924). La communauté universaliste bâtit en 1895 une église, sur un terrain donné par Benjamin LeBaron. La même année, le village est doté d'une école. L'édifice est déplacé deux ans plus tard et acquis en 1908 par la communauté baptiste qui le transforme en lieu de culte. Ces trois lieux de culte sont inclus dans le site du patrimoine.

Le site du patrimoine de North Hatley est constitué en 1987. Il est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012. Aujourd'hui, artistes, artisans, musiciens et écrivains contribuent à la vie culturelle du lieu. Auberges, galeries d'art, boutiques, cafés et restaurants contribuent à perpétuer la vocation touristique centenaire du village.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Memphrémagog

Municipalité :

  • North Hatley

Latitude :

45° 16' 18.4"

Longitude :

-71° 58' 33.5"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Stanstead Canton de Hatley Absent

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • Bergeron Gagnon, Inc. La MRC de Memphrémagog : un lieu de villégiature « historique ». Magog, Municipalité régionale de comté de Memphrémagog, 2006. 16 p.
  • Bergeron Gagnon, Inc. La MRC de Memphrémagog : un patrimoine religieux à découvrir. Magog, Municipalité régionale de comté de Memphrémagog, 2004. 16 p.
  • Bergeron Gagnon, Inc. Le patrimoine bâti de la MRC Memphrémagog : une richesse dans la diversité. Magog, Municipalité régionale de comté de Memphrémagog, 2002. 16 p.
  • Bergeron Gagnon, Inc. Sur la route des diligences : à la découverte de la MRC de Memphrémagog. Magog, Municipalité régionale de comté de Memphrémagog, 2001. 12 p.
  • DÉSILETS, Andrée. « Cull, Henry ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca
  • KESTEMAN, Jean-Pierre, Diane SAINT-PIERRE et Peter SOUTHAM. Histoire des Cantons de l'Est. Les Régions du Québec, 10. Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1998. 829 p.
  • Pagé et Compagnie. La MRC Memphrémagog : une région qui se distingue. Magog, Municipalité régionale de comté de Memphrémagog, 1993. 112 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013