Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Ancienne résidence des Frères du Sacré-Coeur

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saguenay

Date :

  • 1926 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Voir la liste

Images

Carte

Description

L'ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur est un édifice conventuel érigé en 1926. En brique rouge de plan rectangulaire, il compte quatre étages et est coiffé d'un toit plat. Sa façade comporte en son centre un porche à deux niveaux. L'édifice est situé dans l'arrondissement municipal de Jonquière, de la ville de Saguenay.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saguenay) 2000-06-12
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Il s'agit d'un bâtiment dont l'architecture est influencée par le courant Beaux-Arts. Ce courant apparaît à la fin du XIXe siècle. Il demeure en vogue jusque vers 1930, principalement dans la construction d'édifices publics et institutionnels. Ses principes de base sont la clarté du plan, l'équilibre des proportions et l'utilisation du vocabulaire classique. L'ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur est caractéristique de cette architecture notamment par l'équilibre de la composition de sa façade principale et la présence d'éléments architecturaux empruntés au vocabulaire classique comme le porche à deux niveaux en façade et les chaînes d'angle. Le bâtiment comporte également des éléments de modernité le rattachant à l'architecture fonctionnaliste, dont sa maçonnerie en brique rouge, son soubassement en béton et son toit plat. Typique de l'architecture conventuelle québécoise, une longue galerie couverte, portée par d'élégantes consoles métalliques, court le long du bel étage sur la façade gauche et se continue sur une bonne partie de la façade arrière.

L'ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec l'architecte Alfred Lamontagne (1883-1967). Originaire de Lévis, celui-ci est formé par l'architecte Lorenzo Auger (1879-1942). Il s'établit à Chicoutimi en 1912, devenant ainsi le premier architecte résidant de la région. Lamontagne conçoit, au cours de sa carrière, plus de 200 bâtiments à Chicoutimi parmi lesquels figurent un nombre important d'édifices institutionnels, dont l'ancien séminaire (1927), la cathédrale Saint-François-Xavier (1919-1922) et le presbytère Sacré-Coeur (1919). Il crée également plusieurs projets résidentiels. À travers ses réalisations architecturales, Alfred Lamontagne a inscrit l'héritage de la tradition classique dans le paysage bâti de Saguenay du XXe siècle.

L'ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur présente en outre un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son ancienneté. Construit en 1926, l'édifice est un témoin significatif des débuts de l'ancienne municipalité de Jonquière. Cette dernière a été constituée en 1904, et l'ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur en est l'un de ses plus anciens bâtiments institutionnels.

Source : Ville de Saguenay, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation dans l'arrondissement municipal de Jonquière;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de quatre étages, le toit plat, le porche en façade;
- ses matériaux, dont le béton des fondations, la maçonnerie en brique rouge, la pierre de taille de plusieurs éléments architecturaux, le métal de l'escalier et de la galerie;
- la galerie couverte courant sur deux façades, dont les élégantes consoles métalliques la soutenant;
- le porche à deux niveaux, dont ses pilastres en pierre de taille, son fronton historié d'un blason, son arcade cintrée en pierre de taille, ses petites fenêtres latérales cintrées à clé et appuis en pierre de taille et l'escalier monumental y donnant accès;
- l'ornementation, dont sa sobriété, ses chaînes d'angle, le bandeau, les linteaux et appuis de fenêtres, la corniche simple et la corniche débordante à modénature accentuée, le traitement de la brique de l'ébrasement de la fenêtre de gauche au rez-de-chaussée.

Haut de la page

Informations historiques

En 1847, à la suite d'une première expédition, des habitants de La Malbaie fondent la Société des défricheurs et cultivateurs du Saguenay. Ils amorcent officiellement la colonisation du secteur de Jonquière. L'arpentage du canton de Jonquière se fait en 1848 et 1849.

Les premières années d'établissement sont difficiles, et la population progresse lentement. L'arrivée du chemin de fer, en 1893 et, surtout, l'implantation d'une pulperie, en 1899, amènent une expansion démographique et le développement d'un nouveau noyau urbain plus au nord. En 1904, ce noyau se détache de la paroisse civile pour faire de Jonquière une entité municipale distincte.

En 1914, six frères du Sacré-Coeur s'installent à Jonquière pour prendre en charge l'instruction des garçons qui fréquentent l'académie Saint-Michel. Cette communauté religieuse, arrivée au Canada en 1872, s'est établie d'abord à Arthabaska. Quatre frères venus des États-Unis et de France y ont ouvert un collège commercial. Rapidement, les frères ont gagné la confiance de la population québécoise, recruté de nouveaux membres et multiplié leurs engagements dans les maisons d'enseignement.

De 1914 à 1969, les Frères du Sacré-Coeur dirigent cinq institutions à Jonquière et six autres dans les municipalités voisines de Kénogami et Bagotville. La communauté fonde notamment le collège classique de Jonquière, devenu le Cégep de Jonquière, et l'école normale, aujourd'hui l'Université du Québec à Chicoutimi.

Pendant les premières années de leur installation à Jonquière, les frères sont logés dans une partie de l'académie Saint-Michel. Le succès de cette école est tel qu'il faut rapidement occuper tout l'espace de l'édifice pour en faire des classes. Aussi en 1926, la communauté entreprend la construction d'une résidence de 32 chambres pour loger ses membres à proximité de l'institution d'enseignement. Les Frères du Sacré-Coeur y emménagent en 1927.

Cet édifice est construit selon les plans de l'architecte Alfred Lamontagne (1883-1967). Originaire de Lévis, celui-ci est formé par l'architecte Lorenzo Auger (1879-1942). Il s'établit à Chicoutimi en 1912, devenant ainsi le premier architecte résidant de la région. Lamontagne conçoit, au cours de sa carrière, plus de 200 bâtiments à Saguenay parmi lesquels figurent un nombre important d'édifices institutionnels, dont l'ancien séminaire (1927), la cathédrale Saint-François-Xavier (1919-1922) et le presbytère Sacré-Coeur (1919). Lamontagne est également l'auteur des plans du Collège supérieur Sacré-Coeur à Kénogami, une autre institution dirigée par les Frères du Sacré-Coeur. Il possède à son actif également plusieurs projets résidentiels. À travers ses réalisations architecturales, il inscrit l'héritage de la tradition classique dans le paysage bâti de Saguenay du XXe siècle. Sa marque se reconnaît dans l'ancienne résidence des Frères du Sacré-Coeur par le remarquable travail de la brique qui provient d'ailleurs d'une briqueterie locale.

Au début des années 1960, les changements dans les structures et les programmes scolaires au Québec provoquent des regroupements et des fermetures d'écoles. L'État québécois prend en charge l'éducation, et les communautés religieuses perdent progressivement leur place dans le domaine de l'enseignement. Plusieurs d'entre elles se tournent alors vers des activités pastorales et caritatives.

L'ancienne résidence des Frères-du-Sacré-Coeur est convertie en immeuble de bureaux dans les années 1990. Elle est citée en 2000.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Saguenay

Municipalité :

  • Saguenay

Arrondissement municipal :

  • Jonquière

Adresse :

  • 2240, rue Montpetit

Latitude :

  • 48° 24' 44.0"

Longitude :

  • -71° 15' 7.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chicoutimi Canton de Jonquière Rang 4 21A-3
21A-7
21A-7-1(sauf ptie vendue à la Ville pour l'élargissement de la ruelle Tremblay)

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BOUCHARD, Russel. Histoire de Jonquière : coeur industriel du Saguenay - Lac-Saint-Jean, des origines à 1997. Chicoutimi, R. Bouchard, 1997. 544 p.
  • ÉTHIER, Jean-Claude. Les Frères du Sacré-Coeur, leur apostolat au Canada, 1900-2004. Victoriaville, s.é., 2004. 294 p.
  • MORISSET, Lucie K. et Luc NOPPEN. Jonquière, mémoires et lieux: Guide d'excursion et d'interprétation du patrimoine. Jonquière, Ministère de la culture et des communications, 1994. 103 p.
  • s.a. Les Frères du Sacré-Coeur, 75 ans au service de l'éducation chrétienne au Canada, 1872-1947. Québec, Les Frères du Sacré-Coeur, 1947. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013