Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien presbytère de Kamouraska

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Presbytère de Kamouraska
  • Presbytère de Saint-Louis-de-Kamouraska

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Kamouraska

Date :

  • 1848 – 1849 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

L'ancien presbytère de Kamouraska est une maison curiale d'influence néoclassique, érigée en 1848 et 1849. Le bâtiment rectangulaire, à deux étages et demi, est recouvert d'un parement de planches de bois et coiffé d'un toit à deux versants légèrement retroussés. Une annexe est attachée à l'un des murs pignons et une galerie couverte ceinture le bâtiment sur trois côtés. L'ancien presbytère de Kamouraska est implanté sur un terrain comportant une déclivité, ce qui dégage une cave à l'arrière. Il est situé près du fleuve Saint-Laurent, en bordure de l'avenue Morel, dans la municipalité de Kamouraska.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Kamouraska) 1998-02-02
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien presbytère de Kamouraska présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Saint-Louis-de-Kamouraska est d'abord une mission (1667) avant d'être érigée en paroisse en 1714. Édifié en 1848 et 1849, l'ancien presbytère de Kamouraska est le quatrième à avoir été construit. Il est implanté à côté de la troisième église de Kamouraska, érigée en 1793 au centre du hameau de Pincourt, qui devient plus tard le village de Kamouraska. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est essentiellement une habitation où réside le curé, et dans laquelle est aménagé un bureau où ce personnage influent et respecté, représentant l'Église, reçoit les fidèles. Le presbytère et l'église de Saint-Louis-de-Kamouraska forment, avec le cimetière, le noyau paroissial du village. Lorsque l'église est détruite par le feu en 1914, le presbytère devient alors le plus vieux bâtiment institutionnel érigé dans le village de Kamouraska.

L'ancien presbytère de Kamouraska présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale reposant sur sa représentativité par rapport à la maison québécoise d'inspiration néoclassique. Ce type architectural fait la synthèse de l'architecture résidentielle du XVIIIe siècle, de l'apport britannique et d'une nouvelle manière d'habiter. Le corps de logis légèrement dégagé du sol, le toit à deux versants aux larmiers retroussés, la distribution symétrique des ouvertures, la galerie couverte ainsi que l'annexe située dans le prolongement longitudinal sont toutes des composantes qui renvoient à la maison québécoise d'inspiration néoclassique. Toutefois, les deux étages et demi du presbytère, de même que le parement en planches de bois imitant la pierre de taille et les chaînages d'angles sont des éléments qui traduisent une recherche de monumentalité. En effet, ces éléments confèrent au presbytère une allure plus imposante et distinguée relativement aux maisons des habitants. Par ailleurs, la galerie du presbytère est refaite et dotée d'une véranda entre 1899 et 1901. Suivant l'influence de l'architecture victorienne en vogue au tournant du XXe siècle, ce type d'ajout est fréquent sur les maisons québécoises d'inspiration néoclassique. Ainsi, l'ancien presbytère de Kamouraska constitue un bâtiment représentatif de la maison québécoise d'inspiration néoclassique dans la vallée du Saint-Laurent.

Source : Municipalité de Kamouraska, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancien presbytère de Kamouraska liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en bordure de la route, sur un vaste terrain à pente légère, avec le mur arrière orienté vers le fleuve Saint-Laurent;
- sa situation dans le noyau paroissial, comprenant l'église, l'ancien couvent, le cimetière et un parc;
- les caractéristiques spécifiques de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, dont le corps de logis dégagé du sol, de plan rectangulaire, le toit à deux versants aux larmiers retroussés, les retours de corniche des pignons, les lucarnes à pignon, la disposition symétrique des ouvertures sur le corps de logis principal, les fenêtres à battants à grands carreaux, le portail central avec porte à imposte et baies latérales et l'annexe située dans le prolongement longitudinal du corps de logis principal;
- l'élévation de deux étages et demi;
- le revêtement en planches de bois, imitant la pierre de taille et les chaînages d'angles;
- la galerie couverte d'un avant-toit ceinturant le bâtiment sur trois côtés, avec sa frise décorative et la menuiserie ornementale, ainsi que la véranda de forme polygonale à l'arrière;
- les chambranles des ouvertures;
- la cheminée en brique.

Haut de la page

Informations historiques

La seigneurie de Kamouraska est concédée le 15 juillet 1674 à Oliver Morel de La Durantaye (1640-1716). Elle passe ensuite entre les mains de plusieurs autres seigneurs au cours des années suivantes, dont Charles Aubert de La Chesnaye (1632-1702), principal homme d'affaires de la Nouvelle-France au XVIIe siècle. À partir de 1709, un prêtre est affecté à Kamouraska et une première église, placée sous la protection de saint Louis, est bâtie. La paroisse de Saint-Louis-de-Kamouraska est érigée canoniquement en 1714. En 1727, une seconde église est construite sur un emplacement connu par la suite sous le nom de Berceau-de-Kamouraska. Puis, en 1793, la seconde église de Kamouraska est remplacée par un nouveau temple. Ce dernier est alors érigé dans le petit hameau de Pincourt qui devient plus tard le village de Kamouraska.

La troisième église de Saint-Louis-de-Kamouraska est dotée d'un presbytère au milieu du XIXe siècle. La construction du l'édifice est alors confiée à Joseph-Honoré Routhier (vers 1816-1878), prêtre-curé de Kamouraska. Le bâtiment est érigé en 1848 et 1849 et l'entrepreneur qui exécute les travaux est, selon toute vraisemblance, le menuisier Francois Routhier (1789-1881), le père de Joseph-Honoré. L'architecture du presbytère s'inscrit dans la tradition de la maison québécoise d'inspiration néoclassique.

Entre 1899 et 1901, la galerie du presbytère est refaite et dotée d'une véranda, suivant l'influence de l'architecture victorienne en vogue au tournant du XXe siècle.

En février 1914, l'église de Saint-Louis-de-Kamouraska est détruite par un incendie. Une nouvelle église est aussitôt reconstruite sur les ruines de la précédente, devenant ainsi la quatrième église de Kamouraska.

L'ancien presbytère de Kamouraska est cité en 1998. Le bâtiment est restauré en 2000.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Kamouraska

Municipalité :

  • Kamouraska

Adresse :

  • 76, avenue Morel

Latitude :

  • 47° 33' 59.0"

Longitude :

  • -69° 52' 7.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Kamouraska Village de Saint-Louis-de-Kamouraska Absent P-51
P-52
P-53
P-54

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BÉRUBÉ, Marie-Claire. Bas-Saint-Laurent : À la découverte du patrimoine religieux. s.l. Association touristique du Bas-Saint-Laurent Inc, 1986. s.p.
  • BOURQUE, Hélène. Inventaire architectural et évaluation patrimoniale de sept églises de la MRC de Kamouraska - Rapport d'expertise . Kamouraska, MRC de Kamouraska, 2001. s.p.
  • Comité des fêtes du tricentenaire de Kamouraska. 1674-1974 : Kamouraska. Kamouraska, Comité des Fêtes du Tricentenaire de Kamouraska, 1974. 108 p.
  • FORTIN, Jean-Charles et Antonio LECHASSEUR. Histoire du Bas-Saint-Laurent. Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1993. 190 p.
  • LABERGE, Alain. Histoire de la Côte-du-Sud. Les régions du Québec. Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1993. 644 p.
  • LAFRAMBOISE, Yves. Circuits pittoresques du Québec. Paysage, architecture, histoire. s.l. Éditions de l'Homme, 1999. 382 p.
  • LAFRAMBOISE, Yves. Villages pittoresques du Québec. Guide de charmes et d'attraits. s.l. Les Éditions de l'Homme, 1996. 349 p.
  • LÉVESQUE, Christine et Ginette MICHAUD. Kamouraska, 1790-1984. Kamouraska, Comité des fêtes du 275e anniversaire de fondation religieuse à Kamouraska, 1984. s.p.
  • PARADIS, Alexandre. Kamouraska (1674-1948). Kamouraska, Conseil de fabrique de paroisse, 1948. 337 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013