Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Saint-Cuthbert

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Saint-Cuthbert

Date :

  • 1876 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Voir la liste

Inventaires associés (2)

Images

Carte

Description

Le presbytère de Saint-Cuthbert est une résidence à caractère religieux d'inspiration néoclassique, construite en 1876. Le corps de logis à deux étages et demi, presque cubique, est coiffé d'un toit à deux versants. Une galerie ouvragée fortement exhaussée ceinture le bâtiment. Le presbytère de Saint-Cuthbert est situé au coeur du noyau villageois de la municipalité de Saint-Cuthbert, dans un ensemble institutionnel de tradition catholique.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Cheminée
  • Escalier
  • Escalier monumental
  • Galerie

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Tôle à la canadienne

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte et à baies latérales

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux, à battants
  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte
  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Fenêtre(s) :

  • carrée, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À fronton

Éléments architecturaux :

  • Aisseliers
  • Appui
  • Balustrade en bois
  • Chaîne d'angle
  • Chambranle
  • Colonne
  • Corniche à denticules
  • Fronton
  • Linteau
  • Pilier
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1980-02-15
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Saint-Cuthbert présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Il se singularise par son étage principal très dégagé du sol et ceinturé d'une imposante galerie. Finement ouvragée, la galerie est couronnée en façade par un fronton triangulaire qui souligne l'entrée principale, à laquelle on accède par un majestueux escalier. L'influence du style néoclassique, en vogue au Québec depuis le début du XIXe siècle, est perceptible, entre autres, dans la symétrie et la régularité des ouvertures et dans l'emprunt de certains éléments décoratifs extérieurs et intérieurs au vocabulaire classique : corniche et frise denticulée de la galerie, frontons triangulaires. L'aménagement et la décoration de l'intérieur témoignent de la fonction de chaque niveau. L'étage principal, qui accueille les appartements du curé, la salle de réception et le bureau de la fabrique, se démarque par sa hauteur, la grandeur et la clarté des pièces de même que par ses éléments décoratifs. Les combles, réservés aux chambres des vicaires et des visiteurs, sont plus sobres, à l'instar du soubassement qui a autrefois logé la cuisine, la salle à manger et les appartements de la ménagère et qui sert aujourd'hui de salle communautaire. Par ailleurs, le presbytère présente une grande intégrité architecturale et fonctionnelle. Depuis sa construction en 1876, le bâtiment a toujours rempli la fonction de presbytère. De plus, outre les quelques modifications apportées à la décoration de la galerie, il a conservé ses éléments architecturaux d'origine et son aménagement intérieur.

Le presbytère de Saint-Cuthbert présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec l'architecte Victor Bourgeau (1809-1888) et son associé Étienne-Alcibiade Leprohon (1842-1902) qui en ont conçu les plans. La renommée du duo relève surtout de Bourgeau, célèbre dans la région de Montréal pour ses nombreux édifices religieux (églises, chapelles, presbytères, couvents). Le presbytère de Saint-Cuthbert témoigne de la maîtrise de ces architectes, qui ont su donner une unité à l'ensemble formé par le presbytère et l'église voisine, construite de 1874 à 1879, également dessinée par eux.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés du presbytère de Saint-Cuthbert liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation dans le noyau villageois, au sein d'un ensemble institutionnel de tradition catholique;
- l'emplacement voisin de l'église, en retrait de la rue Principale, dans un paysage rural;
- l'unité architecturale formée avec l'église;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi, l'étage principal très exhaussé et le toit à deux versants;
- ses matériaux, dont la maçonnerie de moellons aux joints crépis et tirés en carreaux, la pierre de taille utilisée pour les chambranles et les souches de cheminée, la tôle à la canadienne couvrant le toit;
- ses caractéristiques néoclassiques, dont la symétrie et la régularité des ouvertures, la galerie couverte ceinturant le corps de logis, l'escalier central monumental, le fronton triangulaire soulignant l'entrée principale, le fronton des trois lucarnes sur chacun des versants du toit, les fenêtres à battants à deux grands carreaux avec imposte vitrée à deux carreaux, certains éléments décoratifs (chaînages d'angle, corniche et frise denticulée de la galerie);
- la balustrade et les aisseliers de facture plus récente;
- l'aménagement et la décoration de l'intérieur témoignant de la fonction de chaque niveau, en particulier à l'étage principal, dont la hauteur, la grandeur et la clarté des pièces, les plinthes et les moulures, la niche encastrée et sa tablette décorée de glands au-dessus de la porte de la chambre du curé, la cloison séparant le hall d'entrée et la salle de réception, percée d'une arche centrale et de deux ouvertures cintrées reposant sur des colonnes doriques, les plafonds recouverts de planchettes.

Haut de la page

Informations historiques

Le presbytère de Saint-Cuthbert est construit de 1874 à 1876, d'après les plans de l'architecte Victor Bourgeau (1809-1888) et de son associé Étienne-Alcibiade Leprohon (1842-1902). Ils s'inspirent du style néoclassique, en vogue au Québec depuis le début du XIXe siècle. La renommée du duo relève surtout de Bourgeau, célèbre dans la région de Montréal pour ses nombreux édifices religieux (églises, chapelles, presbytères, couvents). Le presbytère de Saint-Cuthbert témoigne de la maîtrise de ces deux architectes, qui ont su donner une unité architecturale à l'ensemble formé par le presbytère et l'église voisine, construite de 1874 à 1879, également dessinée par eux. Depuis sa construction, le bâtiment a toujours rempli la fonction de presbytère.

Classé en 1980, le presbytère de Saint-Cuthbert est restauré au cours des années suivantes avec l'appui financier du ministère des Affaires culturelles du Québec et grâce aux corvées bénévoles des paroissiens.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • D'Autray

Municipalité :

  • Saint-Cuthbert

Adresse :

  • 1991, rue Principale

Latitude :

  • 46° 8' 56.64"

Longitude :

  • -73° 13' 20.209"

Désignation cadastrale :

  • Lot 263 347 Ptie

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BÉLISLE, Michel. Le presbytère de St-Cuthbert : histoire, relevé et analyse. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1979. s.p.
  • BRODEUR, Mario. « Presbytère ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 456-457.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • NOPPEN, Luc. « Bourgeau (Bourgeault), Victor ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013